Traduire

A qui confier ses traductions?

Article de Sandrine Rizzo

Les entreprises qui exportent ne savent pas toujours quelle politique adopter en matièrere de traduction : vaut-il mieux faire traduire ses documents en interne ou confier les traductions à un professionnel ?
Dans le cas d’une externalisation, qui contacter : un traducteur freelance ou une agence de traduction, comment choisir son prestataire ? Avant de prendre une décision, plusieurs facteurs doivent être pris en compte en faisant l’état des lieux des ressources internes:

 Parmi vos collaborateurs, lesquels maîtrisent parfaitement une langue étrangère?

Vous avez certainement dans votre entreprise des personnes qui parlent une ou plusieurs langues.  Quel(s) poste(s) occupe(nt)-elle(s) ? Pour traduire un e-mail, une commande, ces personnes pourront certainement vous aider. Mais disposent-elles des connaissances et compétences rédactionnelles nécessaires pour traduire une brochure publicitaire, un contrat, une fiche technique ?
Si vous disposez dans vos effectifs d’une personne qui maîtrise suffisamment la langue à traduire (niveau bilingue), qui connaît bien la terminologie et qui possède de bonnes capacités rédactionnelles, d’autres points doivent être éclaircis :
1. Cette personne désire-t-elle traduire: on peut aimer parler une langue et ne pas aimer traduire et rédiger, c’est une activité qui ne plaît pas à tout le monde !
2. Cette personne a-t-elle le temps de traduire? La traduction d’une page complexe prend environ 1 heure (300/500 mots). Multipliez ce temps au nombre de pages de votre document et vous obtiendrez le temps de travail nécessaire à votre employé pour traduire ; à cela, il faut ajouter le temps dont elle a besoin pour exécuter ses fonctions : tâches quotidiennes, réunions, appels téléphoniques, urgences, organisation/planification etc. Comme le dit si bien l’adage, « le temps, c’est de l’argent », veillez à ce que le temps consacré à la traduction ne nuit pas à la performance de l’entreprise.
3. Volume de travail et capacité interne: Si les besoins en traduction sont ponctuels, la personne pourra à titre exceptionnel se charger de la traduction. Par contre, si les besoins en traduction sont récurrents et qu’ils ne font pas partie des attributions de votre collaborateur, il est alors temps de songer à la création ou à l’aménagement d’un poste spécifique à à la traduction ou la gestion des projets de traduction, dans le cas de traductions multilingues.

LE LECTEUR CIBLE

A qui est destiné le document ?
Le choix de faire appel à un prestataire externe peut-être modulable, en fonction du type de documents à traduire.
En général, les entreprises se chargent elles-mêmes des traductions relatives à la communication interne, réalisée dans un but informatif et dans laquelle le fonds est plus important que la forme (correspondance commerciale par exemple, notes de services, …). Elles font ensuite appel à un prestataire pour tous les documents destinés à une diffusion plus large et dont l’image de marque doit être préservée par une qualité irréprochable : campagnes marketing, catalogues, contrats, communiqués de presse, newsletters ….

SPÉCIFICITÉS REGIONALES:

Le lieu de résidence des lecteurs n’est pas à prendre à la légère. En effet, à l’image des canadiens ou des belges qui n’utilisent pas toujours les mêmes expressions qu’un français, le destinataire du document risque de ne pas lire avec le même intérêt un document qui serait écrit dans une langue régionale différente de celle qu’il pratique au quotidien, pensant que l’on ne s’adresse pas à la bonne personne.
À titre d’exemple, si vous souhaitez vous adresser à un public basé en République de Chine et à Singapour, alors vous devrez utiliser le chinois dit simplifié tandis que si votre cible se trouve à Hong-Kong, Taïwan, Macao, le chinois prendra la forme traditionnelle.
De même, l’espagnol parlé en Espagne (le castillan) et en Amérique Latine sont légèrement différents.

DÉFINITION DE VOS BESOINS:

S’agit-il de traductions ponctuelles ou régulières ? Pour des besoins ponctuels, vous pouvez confier les traductions à un traducteur freelance. Pour des besoins importants et réguliers, vous pouvez envisager d’embaucher un traducteur à mi-temps, à temps partagé, voire à plein-temps.
Traduction en une seule langue ou en plusieurs ? Si vous devez faire traduire vos documents en une seule combinaison de langues, travailler avec un traducteur freelance est la meilleure solution pour vous. Vous bénéficierez d’un service personnalisé, d’un travail cohérent et homogène. Par contre, dans le cas où vous devez faire traduire vos documents dans plusieurs langues, il est recommandé de travailler avec une agence de traduction, qui se chargera de sélectionner les traducteurs à votre place, de constituer les équipes, d’organiser le processus (planning et partage des tâches en cas de gros volumes), etc.. Véritable interface entre l’entreprise et les différents traducteurs, l’agence vous fait gagner du temps et est la garante d’un projet réussi et de qualité.

ANALYSE DU COÛT:

Le coût de la traduction en interne doit être scrupuleusement évalué en fonction du temps passé, afin de garantir la productivité et la rentabilité du service qui s’en charge, et par extension de l’entreprise. Ce coût doit être ensuite comparé à celui de la prestation externalisée.
Le recours à un traducteur freelance est intéressant d’un point de vue financier, car en traitant directement avec lui, vous évitez les frais de gestion et de sélection facturés par l’agence de traduction. Assurez-vous cependant d’avoir les compétences et les connaissances nécessaires pour pouvoir sélectionner un traducteur qualifié et être capable de juger son travail. Les lecteurs finaux de vos documents (filiales, partenaires ou clients localisés dans le pays cible) pourront vous apporter un retour sur la qualité et le style d’écriture de la traduction (au moins au début de la collaboration). MyLinguist peut vous aider dans cette démarche.
Le recours à une agence de traduction est plus coûteux que les deux options précédentes, mais il a le mérite de vous libérer de toute responsabilité et de tout travail de sélection, suivi, contrôle qualité, paiement de chaque traducteur, etc… En outre, seule l’agence dispose des ressources nécessaires pour prendre en charge un travail urgent, remplacer votre traducteur indisponible, solliciter plusieurs traducteurs en cas de gros volumes, etc …
À vous de choisir en fonction de vos ressources, de vos besoins et de votre budget 😉 !

1 comment on “A qui confier ses traductions?

  1. La meilleure solution pour un résultat de qualité reste quand même de confier ses traductions à un professionnel!
    Sur eazylang.com nous permettons à nos clients d’identifier en toute simplicité les professionnels les plus qualifiés en analysant leur savoir terminologique.
    Nos clients sont donc assurés d’avoir affaire à un traducteur expérimenté dans leur domaine de spécialité.
    Et comme la relation se fait en direct entre client et traducteur … les prix proposés sont imbattables pour ce niveau de qualité 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :