Langues & export

Les clés de la culture « export »

« Think global, act local » L’expression définit bien l’état d’esprit nécessaire pour aborder l’export sans limite, quelque soit la taille de votre entreprise, tout en s’adaptant parfaitement aux réalités locales.
Mais l’export, c’est avant tout un mental d’entrepreneur curieux et volontaire qui le rend possible et accessible! Sortir de son environnement familier, se confronter à la concurrence mondiale est aujourd’hui une nécessité qu’il ne faut pas affronter seul (on ne peut pas tout faire et tout connaître!). Il faut alors savoir déléguer et externaliser…

Une culture 100% export c’est :

  • Un mental combatif mais méthodique
  • Savoir saisir une opportunité mais sans improvisation
  • Être déterminé mais savoir aussi renoncer
  • Être résistant et patient
  • Une maîtrise du relationnel interculturel et un esprit ouvert
  • Savoir sortir de son environnement et penser « out of the box »
  • Savoir ne pas rester seul en déléguant et en externalisant
  • Des langues étrangères…
  • Du terrain et encore du terrain…
  • Oser l’export global (le monde)

Affranchissez vous aussi des barrières de la langue et des cultures, des présupposés freins franco-français à l’export pour une attitude et vision nouvelle (et sans à priori) du commerce international. La carte du monde doit être votre champ de vision et votre terrain de jeu! La France n’est qu’un petit marché local à l’échelle de la planète et si vous n’allez pas à la concurrence à l’étranger, la concurrence viendra à vous …

TPE et PME à l’exportation, une approche différente?

Les problématiques spécifiques des PME à l’export, en particulier en raison de leurs moyens et effectifs, doivent intégrer de nouvelles formules (E-coaching, temps partagé, mutualisation, externalisation, accompagnants…) pour se dépasser et être capable d’un réel développement à l’international.

Souvent historiquement plus tournées vers le marché intérieur (En France!), elles doivent s’orienter aujourd’hui impérativement vers l’export (au moins dans l’union européenne) pour faire face à une concurrence accrue et inéluctable.

L’export est accessible à toute entreprise (quelque soit sa taille) mais doit s’inscrire dans la durée (l’approche et la méthodologie sont les mêmes que pour des ETI et des grands groupes) et bénéficier des moyens nécessaires et suffisants (pour ne pas rester au milieu du gué) avec des ambitions de départ et un calendrier plus mesurés (en évitant la tentation de la dispersion).

Un produit exportable, une réelle volonté, une capacité de délégation et d’externalisation, une vision réaliste et des objectifs raisonnables sont les qualités premières requises pour les entrepreneurs TPE, PME qui souhaitent élargir leurs marchés et développer durablement leur entreprise.

Cette check-list (format A4) à imprimer résume les actions à envisager pour une exportation réussie.

Nous proposons une animation (bénévole) de 1 à 2 heures pour sensibiliser les PME-PMI aux dix défis de l’exportation qui les attendent. (Pour groupements d’entreprises, associations, institutions…) Pour toute information:

0 comments on “Les clés de la culture « export »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :