Babbel est l’un des grands gagnants à la course mondiale aux applis langues « basiques » ou « glamour » selon sa sensibilité d’apprenant. Issu du microcosme alternatif international berlinois, il est aujourd’hui une équipe de 450 personnes répartie entre Berlin et New-york. C’est (ou plutôt c’était) un agitateur qui a bousculé et ouvert un nouveau marché, l’application ludique de langues étrangères.

Beaucoup d’articles (pubs rédactionnelles et vidéos) sont diffusées par Babbel sur le web mais sont de qualité (un peu lénifiante parfois) et le plus souvent de bon sens. Beau travail de démytification de Babbel sur l’apprentissage des langues!

ap-device_freeng_2

Produit: Babbel

Méthode d’auto-apprentissage en ligne reposant principalement sur le principe de flashcard (aujourd’hui un truc hyper classique). De courtes leçons, de l’image et de l’ultra simplification pour une application qui se formate à 100% pour le marché mobile.


3 niveaux sont proposés mais à l’anglaise, c’est à dire faiblards et pour des crasses en langues (les cours de langues étrangères sont en option en Grande-Bretagne). les apprenants avancés auront du mal à y trouver leur compte car pour eux ce n’est pas si simple comme « bonjour », un joli slogan par ailleurs!

Babbel développe aussi des produits pour l’entreprise.

Leçons:

Des exercices simples et variés avec, en général, l’écrit, le son, la transcription et la traduction présentés dans une interface épurée qui fait le charme de Babbel. les leçons sont courtes (15 minutes) et une barre de progression permet de visualiser son avance et d’en voir le bout (assez motivant). Les images, supports mémoriels plaisants, sont omniprésentes mais leur format et présentation sont toutefois pour le web d’aujourd’hui un brin conventionnel…

Sous forme de mots ou de simples phrases, Babbel utilise le principe de répétition espacée (version simplifiée) pour revoir vos erreurs et les assimiler. Des exercices entre le son, l’image et les mots manquants varient l’apprentissage pour le rendre plus ludique et aborder la langue sous des angles différents. Pédagogique.

On reprend, comme dans l’exemple ci-dessous les codes « digitaux » pour plaire à la cible marketing principale (jeunes actifs).

iPad_Dialogue
iPad_Audio

La révision

Légère et facile, type « couch potatoes », elle comporte la lecture d’une liste et 3 modes de « travail », l’écoute, les mots manquants (pompeusement appelé « écrire ») et le flashcard de mots.

Approche thématique

Des thèmes très pragmatiques et qui permettent d’aborder différents aspects de la langue (exemples ci-dessous).

Tarif:

L’abonnement annuel a un prix très compétitif sur le marché en concurrence directe avec les applis gratuites. Le mensuel est dans la norme mondiale mais étant par langue (pas trop mention…), il est très vite prohibitif pour les polyglottes très actifs qui préféreront un flashcard à prix unique pour toutes les langues.

Un essai gratuit pour la première leçon (toutes les langues ce qui peut induire en erreur sur l’abonnement).

Nous aimons:

  • Le design épuré
  • Les photos qui agrémentent le cours
  • L’ultra simplicité des cours plutôt ludiques
  • La très (trop?) grande progressivité des leçons pour les vrais débutants
  • L’algorithme de révisionset de correction d’erreur pour améliorer ses résultats
  • La foire aux questions très complète
  • L’essai gratuit de la première leçon pour toutes les langues
  • La barre de progression des questions
  • Parfait pour la plage…

Nous aimons moins:

  • Le rythme très lent passé le stade de la découverte
  • La faiblesse des incentives (les défis)
  • Nous aimions la créativité fébrile d’il y a quelques années et les fonctions réseaux qui ont disparu au profit du business modèle d’aujourd’hui qui donne l’impression d’une machine à cash… en opposition avec ses débuts créatifs..
  • L’interface épurée mais un brin démodée
  • Le prix par langue. D’autres comme learnwitholiver ont toutes les langues pour le même prix.
  • La publicité actuelle qui fait passer un peu trop des vessies pour des lanternes

Notes du lab:

Très facile et agréable, Babbel satisfera les dilettantes, curieux ou réfractaires aux langues étrangères. De là à « apprendre » une langue… Comme la lecture de lecture a pu vous le faire deviner, notre avis sur Babbel est assez mitigé!

S’il reste le grand manitou du marketing de l’application facile et son précurseur incontestable, de nombreux concurrents ont amélioré depuis le concept et en particulier pour les interfaces plus originales.

Comme toutes les applications mobiles de langues, le format ne permet que des fonctions simples contrairement à un travail sur PC mais surtout le marketing impose des applis de plus en fun et légères pour des consommateurs fébriles, zappeurs et « couch potatoes ». Ainsi va le monde…

Pour les geeks de langues et les « serious » apprenants », l’évolution de Babbel depuis ses débuts ne conviendra plus en raison de la trop grande légèreté et de la lente progression de l’apprentissage mais pour la « masse » Babbel reste en course!

Il reste très bon pour découvrir de nouvelles langues, reprendre goût à l’apprentissage des langues ou s’occuper dans les transports en commun et parfait pour un usage mobile mais que sa réputation ne l’empêche pas de réagir pour ne pas prendre un coup de vieux!

Notes:

L’article est en cours de révision notamment pour le niveau avancé qui n’a pas encore été réessayé.

Les testeurs ont une opinion souvent dithyrambiques sur cette application contrairement à la nôtre. Ils ont sûrement raison mais nous préférons ne pas avoir de liens « affiliés » sur notre blog…

Publicités