LingQ, une application de référence…

La version 5.0 révolutionne le site avec son ergonomie grandement améliorée et son design plus clair et pro. L’ovni devient un outil moins brouillon, plus efficace tout en restant un modèle de pédagogie.

D’un véritable OVNI dans le monde des « langues en ligne » avec son ergonomie déroutante et son ambiance à la Géotrouvetout, il revient dans la normalité avec son nouveau look et organisation repensée. Il reprend en effet une présentation moderne de contenus (à la Netflix) tout en incorporant toujours plus de vidéos.

Big bazar des mille et un mots, il est toujours fidèle à son mantra qui est de devenir fluent  par l’acquisition massive de vocabulaire ! Ses idées pédagogiques et sa méthode de style « kit-do-it-yourself » sont surprenantes/innovantes et sont l’œuvre d’un polyglotte autodidacte (Steve, bien connu sur le web et dans le monde des langues) et d’une nouvelle équipe de développeurs.

LingQ

Méthode d’auto-apprentissage et collaborative basée sur l’étude de textes plutôt courts et la création d’un dictionnaire personnalisé auquel s’ajoutent des possibilités de révision. De nombreuses langues sont disponibles (et pas seulement celles de l’ONU !).

Le principe de base est un travail sur texte (possibilité d’importation à partir de nombreuses sources) avec des mots colorisés en bleu (et individualisés pour cliquer dessus) qui peuvent être transformés en jaune une fois rencontré (les connus, ou LingQs) qui sont alors enregistrés dans une base de mots à réviser. Un principe de base simple et contextuel et qui semble classique, mais terriblement efficace, car vous faites une acquisition systématique de vocabulaire !

L’outil repose aussi sur les contributions de la communauté et des partenariats pour offrir des contenus motivants et en grand nombre.

Bienvenue également au pays de « où est Charlie » pour découvrir toutes les options et outils de navigation dans tous les coins et recoins. Heureusement, de nombreuses aides sont disponibles pour vous guider et utiliser Linqg car elle est tout sauf simplette comme beaucoup d’autres concurrentes ! Par exemple, cette application a pour caractéristique d’être ouverte aux importations pour les transformer en textes à travailler (mais il faut mettre les mains dans le cambouis).

Les atouts :

Les langues étudiées et les tests proposés

Il est possible de passer d’une langue à l’autre dans l’interface de recherche en un clic avec chacune son univers. L’application est polyglotte !

Des tests d’évaluation de votre niveau (permettant ainsi de choisir les contenus adaptés !) sont disponibles pour certaines langues.

Le menu principal

La barre principale aux accès multiples à commencer par les trois services de base : les leçons, les tuteurs et la communauté (trois univers différents, mais reliés).

  • Les pièces (coins, unité désormais unique de valeurs de vos efforts) sont affichés avec le récapitulatif des mots rencontrés et travaillés : la mystérieuse icône à gauche du drapeau ici visible en plus grand…
  • Le petit drapeau permet d’accéder en un clic (magique) à d’autres langues, chacune avec son propre environnement linguistique dédié. Ce switch entre langues est immédiat et très pratique.
  • Votre profil ou compte et des trucs comme la grammaire ?
  • Un accès à l’import de textes discret dans le dernier rond à droite. Il est affiché en plus gros sur fond noir sur cette page.

Sous-menus : la fonction « playlist » permet de créer des suites audios pour l’écoute (sur son mobile par exemple), la bibliothèque est celle de tous les contenus et vocabulaire, la base de mots étudiés.

Un discret « vocabulaire » dans le sous-menu qui donne accès à votre base détaillée avec le statut d’apprentissage de chaque mot grappillé, un truc super pour une révision et une gestion pointue du vocabulaire appris.

Beaucoup d’icônes et de menus se baladent dans le corps des pages, il faut donc explorer les possibilités un peu dispersées et voir les modes d’emplois pour en tirer parti. Surtout ne pas aller dans la version « classique » si c’est votre première utilisation…

La recherche

Des images pour visualiser les contenus en mode défilement latéral (qui devient une norme). Un mode ergonomique et rapide.

Des leçons sont regroupées (en cours, les nouveautés, des suggestions, les tendances, business, mini-leçons, divertissement, podcasts, cours de grammaire, news…) pour guider votre choix. Un classement par thèmes (quelques exemples ci-dessous) sont une autre approche pour trouver votre bonheur dans la bibliothèque éclectique de la communauté.

La partie basse de la barre des menus vous permet une sélection par niveau du contenu de la bibliothèque pour ne pas faire d’erreur de casting. On peut s’aventurer aussi dans la barre de recherche ! Importer permet vous-mêmes d’intégrer des ressources extérieures.

Un exemple de recherche avec le mot « song » et la belle interface de résultat et ses indications :

Un survol avec la souris vous permet de visualiser l’éclaté et ses informations diverses sur les ressources très variées. On trouve de tout : tout genre, toute qualité, tout sujet… À vous seul de faire le tri ! Vous apprendrez aussi à l’usage à apprécier certains auteurs et rechercher leurs travaux par leurs noms.

Des mini-séries organisées en mode cours (ici 60). Pour les débutants, une option préférable…

L’avantage est la totale liberté de choix (mais la qualité des contenus reste « variable »). Une pédagogie active et personnelle que les adeptes de l’apprentissage linéaire peuvent ne pas apprécier. C’est en effet à vous de construire votre itinéraire !

La leçon

Bien comprendre le principe de la méthode qui mêle étude de texte, gestion mixte manuelle et automatique de la répétition espacée du vocabulaire à de l’écoute et de la compréhension de texte. Le cœur de la machine est la compil’ des mots :

Elle permet de retrouver le vocabulaire déjà rencontré, de gérer la fréquence de révision et de faire le point sur l’avancé de son travail. On y trouve trois onglets, un pour les mots, l’autre pour les phrases et le dernier pour la révision Le flahcard intégré permet de réviser sous forme de quizz.

Gestion des mots :

Elle permet de mettre de côté les mots connus et de se concentrer sur les moins mémorisés.

 How does the SRS system work? All of your LingQs have a status – 1, 2, 3, 4, known. The status determines when LingQs are due for review as follows: 1 – 1 day, 2 – 3 days, 3 – 7 days, 4 – 15 days

Les statuts des mots sont affichés et vous pouvez attribuer un délai de révision, les retirer ou les inscrire comme connus. Ils sont manuellement modifiables d’un simple clic. D’autres options et filtres sont à découvrir comme les importations de fichiers CSV, les sélections de mots dans une liste, les liste de mots ou de phrase… qui prouvent le travail pédagogique et la recherche des auteurs.

Ci-dessous, quelques options pour l’usage du flashcard. Le grand truc de Lingq est d’avoir de nombreuses options pédagogiques intelligentes dans tous les coins. On s’y perd un peu au début !

Le son, l’effort successif de mémorisation, le travail des exercices et la lecture sont d’excellents moyens pour mémoriser à long terme le vocabulaire d’une manière très ludique et agréable.

Action ! Comment ajouter des mots dans la base ou le travail sur les contenus :

Voici un exemple de texte de chanson (chinois, ici le pinyin est indiqué). Les caractères en jaune sont ceux déjà rencontrés et déjà dans la base. En bleu les mots nouveaux à étudier. Si vous cliquez sur la flèche sur le côté droit (non visible sur cette capture d’écran), vous passez à la suite et les mots bleus passeront en jaune, censés être déjà vus et étudiés…

L’audio est possible mot par mot, il suffit de cliquer dessus, en totalité ou en mode vidéo si disponible (utiliser les flèches en bas pour les deux derniers). Des options, bien sûr, pour l’écoute (vitesse, retour…) et affichage en un clic de la vidéo si existante pour une lecture immédiate. Super pratique et avec toutes les options !

Attention !

Donc, n’allons pas trop vite et restons sur la page. On peut alors cliquer sur chaque mot en bleu pour en savoir un peu plus et affecter une traduction (ce qui le passe en jaune). Un travail de précision fait à l’aide des ressources proposées, ce qui permet de mieux mémoriser. Mais du travail ! La proposition la plus populaire est indiquée en cas d’hésitation et la gestion immédiate du statut du mot est proposée en bas (selon l’affichage des fenêtres).

.

Il y a aussi un mode « traduction », frustrant quand vous n’avez pas d’abonnement 😀, les 20 Lingqs autorisés dans la version gratuite également (insuffisants pour tester).

À partir de vocabulaire, on peut lire des informations, prendre des notes et utiliser le bouton écoute :

Encore une fois, des options comme la liste des mots sur le côté, l’affichage dans une autre langue ou des possibilités d’action comme mettre à la poubelle les mots trop connus qui encombrent une base.

Des options de présentation, pages ou par phrase, et d’ouverture de fenêtre latérale :

Des modes d’emplois sont à lire ou voir (vidéos) pour mieux comprendre les multiples outils conçus par un pro de l’apprentissage à commencer pour lui-même. Des idées pragmatiques et bien pensées, mais qu’il faut apprendre et les tester.

En fin de leçon un petit récapitulatif de votre travail et acquisitions, des félicitations et le point sur votre avancement en coins. « Liker » les auteurs permet de mettre en avant les meilleures leçons et encouragent leurs créateurs.

Chacun choisit sa méthode de travail (première écoute intégrale, analyse des mots nouveaux d’abord…). Bref, une montagne de trucs à faire avec tout le contenu, mais toujours une panoplie unique d’outils !

Les statistiques

Très détaillées et orientées « mots », considérant que la fluency s’acquière d’abord avec le nombre ! On découvre sur cette image les anciens avatars pour votre profil qui grandissaient, truc un peu enfantin abandonné dans la nouvelle version, mais qui apportait un brin de fantaisie.

Ici le tableau vide de données quand vous démarrez :

Plus tard !

Fin d’une leçon et le point sur vos travaux :

On note en bas les compteurs d’objectifs avec le Streak à gauche qui affiche ici la semaine de travail. L’idée est d’inciter à un travail régulier sans « trous », une continuité qui assure la mémorisation à long terme. Un suivi permanent de vos efforts encourage à poursuivre…

La récompense, les coins

Les coins s’obtiennent en abordant des nouveaux mots ou en les révisant. Certains mots rapportent plus de coins ! Tout effort est enregistré et apparait ici dans ce rond. Le chiffre à droite est l’objectif du jour et celui de gauche la progression. L’activité des 30 derniers apparait dans la flamme au-dessus. La couleur est déterminée par votre travail selon le barème !

Instrument statistique, on ne peut pas faire grand-chose avec à ce jour sauf…

Les options, réglages et votre compte

Elles font la richesse du logiciel, mais on s’y perd beaucoup au début ! Des trucs divers se retrouve ici et qui aurait peut-être été mieux ailleurs comme le précis de grammaire.

Exemple d’options enfouies à découvrir :

Les échanges

Inexistante ou abandonnée ailleurs, Lingq a gardé le concept d’une communauté, lieu de communication et d’échanges. Un service de correction, la possibilité de tutorat, une formule pour se financer des cours en échange de services pour apprenants fauchés… la communauté est réelle ! La personnalité de l’auteur, apprenant et pédagogue plus que commerçant ou à l’esprit start-up de gains rapides y est pour beaucoup…

Une communauté avec des échanges et apports. En créant des leçons, par exemple, vous les partager avec la communauté. Vous pouvez aussi demander un corrigé de texte avec « writing/échange d’écrit » et poser des questions. Bien sûr, l’inévitable forum…

Les challenges

Un bon outil de motivation, vous n’êtes plus seul…

lingq.jpeg

Créer des leçons, c’est facile et accroit le volume de la bibliothèque. Un juste retour pour celles que vous utilisez !

Votre profil et travaux sont visibles ! On pourra jauger vos efforts et voir si votre profil est bidon…

Le téléchargement de ressources

Comme toujours, il faudra mettre les mains dans le cambouis ou bien lire les aides pour optimiser. Beaucoup de ressources proposées (les Ebook, fiches, textes…) dont la capture à partir de votre navigateur :

Un outil magique… Vous pouvez télécharger des ressources dont le texte apparaîtra et sera enregistré en bleu pour utiliser le système de base de Lingq. Un grand bond en avant aussi avec la mise en valeur de partenariat comme Netfix.

L’importation des sous-titres sous forme de texte sont possibles et la création de leçons. Mode d’emploi pour Netflix

Objectifs

La newsletter régulière de travail, le flashcard intégré, le gestionnaire de travail, le réglage d’objectifs… Tout un univers à découvrir en plus des leçons ! Bien être prêt pour démarrer pour ne pas se laisser surprendre par le travail journalier. La méthode vous incite à un travail permanent sur le long terme, clé du succès.

Programmer les en fonction des langues que vous étudiez :

Les apprenants doivent aussi fixer un objectif journalier à atteindre… Ils se fondent sur le nombre de nouveaux mots enregistrés en « tournant » les pages des leçons ou la validation des mots automatique et manuelle.

Un peu planqué toutefois dans les réglages…

Un rapport après chaque leçon pour vous situer dans votre avancée :

Aides

Beaucoup d’astuces pour bien apprendre comme la newsletter qui vous donne une liste de mots à revoir et vous renvoie sur des exercices contextuels et ludiques. Des explications claires sur votre travail vous y sont données. Bon point pour les bosseurs et rappel pour les paresseux :-).

On peut bien sûr désactiver ces options, mais ils font partie de la méthode destinée à vous faire travailler régulièrement (chaque jour, une petite dose très acceptable…) qui est la principale clé d’un apprentissage réussi.

À votre grand bonheur, vous serez aussi bombardés de conseils pour bien apprendre et utiliser Lingq. Nécessaire au départ de son utilisation, vous pouvez ensuite vous désinscrire. Un point fort de l’application est d’offrir de nombreux conseils avisés sous la houlette d’un polyglotte senior qui sait de quoi il parle

La lecture du mode d’emploi est incontournable pour bien comprendre l’application. Des pages du centre d’aide aux vidéos de l’academy en passant par le blog pour des conseils généraux et le forum pour les problèmes techniques.

Le blog

L’incontournable blog didactique et promotionnel, mais avec un look et parfum très actuel !

Tarifs

Un essai gratuit (très limité) pour se promener et découvrir, mais pas pour un véritable usage, car vous êtes très rapidement face aux logos ci-dessous :

Des abonnements variés avec un tableau précis des fonctions. Des tarifs premium, premium plus (avec des cours live et service de correction à l’écrit) où le prix chute avec la longueur de l’abonnement ! De vrais services qu’il faut tester pour choisir le bon plan.

Abonnement pour toutes les langues ! Et qui sont nombreuses… Une bonne affaire pour les polyglottes étranglés ailleurs par l’ajout de langues !

Le détail des services gratuits et payants, mais le 20 lingQs à lui tout seul démontre le côté version d’essai du gratuit d’ailleurs insuffisant.

Pas trop de pub sur les points et leur prix pour les cours « live » dans les présentations (aucune dégressivité selon le montant !) Il faut aller dans son compte pour les voir :

Il faut aussi aller cherche des infos sur la possibilité de cadeau ou recevoir des cadeaux si des amis s’inscrivent (le côté Tupperware…) dans les pieds de page. Agaçant.

Travail de tuteur

Un autre pan de l’application à découvrir. On y trouve donc des cours payants et la foire usuelle aux prix. Le paiement, cours les cours du premium se fait avec des points convertissables en cash par le tuteur dès un minimum atteint.

Des filtres intelligents pour un peu s’y retrouver !

Aucune qualification n’est demandé (sauf être natif de la langue) ou sélection faite. Tout le monde, il est prof !

Nous aimons

  • La méthode d’apprentissage contextuelle du vocabulaire (mots en bleus, en jaune, importation dictionnaire, écoute…). Principe de base simple, mais qui marche ! (un texte, des mots dans un contexte, la traduction et mise en réserve des mots nouveaux). Passionnante et ludique, elle dépasse l’écueil de la lassitude par un travail actif
  • Le travail collaboratif très poussé (communauté) et l’ambiance réseau active et participative
  • La facilité de l’écoute audio et ses options
  • L’ouverture à des supports plus large et motivante (vidéos, podcasts…) et l’importation de leçons à la demande ou la transformation de ressources téléchargées
  • Un nouveau design plus simple et efficace avec de bonnes idées pédagogiques
  • Lingq est devenu sérieux et corporate par rapport au joyeux bazar des débuts, mais il faut reconnaître qu’il est bien plus accessible à tous…
  • Les options pédagogiques en nombre et super bien pensées
  • Le prix pour le package de langues (un bonus terrible pour les polyglottes et curieux des langues)

Nous aimons moins

  • La qualité et la fiabilité des tuteurs et leçons très variables
  • La version gratuite ne peut qu’effleurer la méthode, les 5 importations et 20 Lingqs vous bloquant très rapidement. Cheap, l’essai…
  • Détails du premium un peu légers
  • Un bouton d’accès à l’aide dans le menu serait le bienvenu 🥵
  • Localisation partielle (grammaire en anglais…)
  • L’absence des articles devant les noms dans les listes de vocabulaire comme avec l’allemand est handicapant 🥵
  • Axé sur le travail de textes, mais faiblesse en conversationnel à compenser (cours live ?)
  • Demande impérativement une base de grammaire suffisante pour bien l’exploiter. Une option grammaire existe, mais très très légère et qu’il faut aller chercher dans un sous-menu avec l’icône de votre compte…
  • Testé en italien et en allemand entre autres, le son moyen peut prêter à confusion dans un exercice d’écoute mot à mot (mais pas en mode texte naturel) avec certaines curiosités comme le mot « migliaia » ou « pauken » bizarrement prononcés et parfois erronés (logiciel ?)
  • On aurait aimé une barre de menu avec bibliothèque, playlists et vocabulaire inclus sous forme de pop menu pour un accès à tout moment dans la barre principale.
  • Le choix de pièces comme unité de valeur est moyenne. Un truc moins monétaire, comme des pommes ou des noisettes, aurait fait l’affaire… De plus on ne peut pas faire grand-chose avec. Elles restent au coin.
  • Tout le monde pouvant créer des leçons et des contenus étant à l’essai ou en cours, la qualité et précision ne sont pas toujours au rendez-vous. L’écoute du texte, par exemple ci-dessous, est différente de l’écrit. Agaçant, mais en même temps la contrepartie d’une gigantesque base de contenus communautaires…

Notes du lab

La pédagogie progressive d’apprentissage du vocabulaire demande une réelle action de l’apprenant qui constitue lui-même son dictionnaire. Poussé ou motivé par les coins, l’objectif du jour, la newsletter ou les challenges, l’apprenant autodidacte ou celui souhaitant enrichir ses connaissances trouvera un outil puissant, mais dont il faut connaître les arcanes. Les esprits baladeurs se réjouiront des nombreuses pistes à suivre et des échanges. Les astucieux et les bosseurs trouveront aussi un outil à leur mesure.

Le système est très porté sur l’acquisition de vocabulaire par une lecture de texte et son acquisition pour devenir « fluent » et correspond à la philosophie du créateur de LingQ qui a une longue expérience (20 langues au compteur) et une vision très pragmatique de l’apprentissage des langues indépendante de tout marketing millénium. La méthode employée (qui semble classique) est en fait agréable et efficace à l’usage. Le travail journalier, les rappels, la communauté et les éventuels tuteurs ne vous laisseront pas seul face à cette tâche.

Une faiblesse toutefois du système ; il demande dans de nombreux cas une connaissance préalable de la grammaire suffisante pour comprendre, entre autres, les tournures particulières du texte et les variables de vocabulaire comme les déclinaisons ou profiter des cours de grammaire dans le désordre.

L’essor exponentiel de la vidéo (Netflix, Youtube,…) apporte une note actuelle et vivante pour une motivation fortement accrue et en phase avec la clientèle actuelle. Même s’il ne prend pas le virage tout vidéo comme certains de ses concurrents, il n’est plus en retrait dans ce domaine et s’adapte à une nouvelle ère éducative et aux habitudes du siècle.

Un atout que l’on découvre petit à petit, c’est la variété des accents et des documents dans ce bric-à-brac qui tue l’ennui et pique la curiosité. Le texte non traduit que vous découvrez au fur et à mesure de votre travail des mots nouveaux est comme une petite enquête policière stimulante. Il faut toutefois un esprit de chineur pour trouver son bonheur et faire preuve d’initiative !

Un deuxième niveau d’apprentissage, avec le tutorat, donne une dimension nouvelle apportant un complément, mais pas une réelle originalité, mais à pour but de pallier un gros manque, l’oral.

Malgré son fouillis et ses petits défauts fortement améliorés depuis la version 5.0, c’est un formidable outil de développement pour travailler et évoluer en langues étrangères et ne pas s’ennuyer ne serait-ce quand on farfouille sous le capot pour trouver une « option » ou une leçon passionnante. Point fort, il rassemble une panoplie d’outils qui accompagne l’application phare d’étude de texte (lingQs).

L’autre point fort est l’ouverture sur les ressources du monde avec ses outils d’importation dont les extensions de navigateur.

LingQ, ce sont une communauté et des outils (ouverture sur les ressources externes) pour une interaction avec des tuteurs et des apprenants divers. On y trouve de tout ! D’autant plus que le téléchargement de données pour insérer dans la base ouvre le champ des possibilités en XXL.

Deux avertissements toutefois :

Il s’adresse plutôt aux initiés et intermédiaires (mais rare sur le marché encombré de produits de démarrage basiques), les débutants ayant intérêt à choisir les leçons groupées et dédiées. La grammaire, à trouver dans un coin est minimaliste, mais en réalité on trouve des vidéos de cours de grammaire excellentes, mais éparpillées.

Un petit monde en soi, LingQ plaira à de nombreux apprenants par son nouvel aspect sérieux et ses outils innovants, mais peut rebuter des esprits qui ne souhaitent qu’un parcours fléché à suivre sans effort ou stratégie personnelle. Une période d’initiation aux options et réglages est nécessaire avant de bien utiliser l’outil et en comprendre les vertus et bienfaits

Une méthode très efficace avec la remarquable acquisition de vocabulaire dans un contexte (qui reste l’une des meilleures méthodes au monde) qui change des nombreux copycats basiques au marketing trop bien léché. L’animation réseau très poussé et l’ouverture vers des ressources extérieures en font un logiciel « out of the box ». C’est un petit monde en soi et l’ouvrage d’un vrai pédagogue de terrain.

Un commentaire sur « LingQ, une application de référence… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.