Plurilingue

Mundolingua, a crazy New Zealanguer et son équipe innovent au quartier latin

Une initiative privée de passionnés et de professionnels bénévoles des langues étrangères et du langage à deux pas du sénat à Paris.

Mundolingua, musée des langues, linguathèque ou repaire de geeks?

 

Le musée (vivant des langues) et unique en Europe, cet antre cache une série d’ateliers de découverte du langage. Présentée en six langues, celles officielles de l’ONU (Anglais, Français, Arabe, Russe, espagnol, chinois), et animé par des bénévoles multilingues, il  permet ainsi à la plupart des visiteurs étrangers (et ils sont nombreux) de participer à la fête!

Chaque atelier présente une leçon simple et interactive sur un thème comme les langues dans le monde, un quizz, les langues artificielles, le cryptage… avec une écoute audio (casque fourni à l’entrée). Autour sont placés des éléments complémentaires (souvent curieusement aménagés) et, un peu partout dans le musée à deux étages, un bric à brac d’objets et de documents. La visite demande du temps et peut-être aussi un petit calepin pour prendre quelques notes.

Les thèmes abordés sont « grands publics » ou « pointus ». Le mélange des deux n’est pas toujours évident pour les visiteurs et souvent des objets intéressants sont un peu trop enfouis. Une bibliothèque, un coin jeux, une mini boutique et un espace vidéo complète le tout.

Des conférences originales et inédites sont également proposées. Un des grands atout de ce musée très vivant!

Un atelier « standart »

atelier

 

L’une des pépites, la machine à produire de la langue de bois

politico

La génèse

Nous aimons :

  • l’incroyable travail de collection et de création
  •  La richesse des ressources
  • les présentations interactives claires quelque soit la complexité du sujet
  • L’ambiance studieuse et curieuse
  • la passion et disponibilité des bénévoles
  • La mini-boutique pour les fétichistes des langues
  • Les conférences pointues et les animations sympathiques
  • Le prix
  • le concept et l’initiative

Nous aimons moins :

  • Le confort des chaises des ateliers (on veut rester des heures 🙂
  • Le nombre actuel de conférences
  • Trop d’objets ou de ressources un peu trop enfouis
  • Quelques ateliers pas évidents ou moins ludiques

Notes du lab:

Caverne d’ali baba aux cinquante traducteurs, le musée est une réussite déjà par son existence. Loin de la rigidité de la culture française et de son ministère, usine à subventions et d’egos, ce lieu unique à Paris et en Europe doit être encouragé (des bénévoles assurent l’ouverture) et est un symbole vivant de ce que devrait être la « culture » aujourd’hui à Paris car, qui d’autres qu’un Néo-Zélandais voudrait créer un musée à Paris sans subventions ni piston géant? Musée, mais actif avec ses ateliers et ses conférences à l’image du palais de la découverte. Proche du quartier des facultés, un étranger du bout du monde (et son équipe) donne une leçon de savoir être et faire aux intellectuels trop souvent engourdis qui s’y pavanent.

Tout récent, il est intéressant de suivre (et d’encourager) l’évolution de ce musée hors normes qui pourrait être le développement d’animations originales en plus grand nombre.

Mundolingua, c’est aussi un nid d’hyperpolyglottes de la capitale et on rêverait d’un coin café ou co-working pour les rencontrer.

 

 

 

0 comments on “Mundolingua, a crazy New Zealanguer et son équipe innovent au quartier latin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :