L'interculturel

Langues étrangères et interculturalité à l’export, actions à entreprendre

La relation client apparait comme l’un des facteurs les plus efficients à l’export. Deux faiblesses françaises reconnues sont l’usage des langues étrangères et la relation interculturelle.

Relation client : langues étrangères et interculturalité

Trois champs possibles d’action peuvent être envisagés dans ces domaines : l’éducation, les entreprises et les institutions.

Éducation :

Développer le multilinguisme à l’école par l’écoute et la découverte de langues variées sous forme ludique dans les petites classes

Partir sur un objectif ambitieux de trois langues étrangères dans les classes supérieures en favorisant l’expression orale

Favoriser toutes formes d’échanges (professeurs, classes, jumelages, sorties culturels, intervenants natifs…) et surtout ERASMUS le meilleur outil de développement à l’export à ce jour!

Encourager l’effort et la progression en abandonnant les notes couperets et favoriser le parler de la langue pour une libération de la parole et une meilleure motivation

Entreprises :

Se préparer au recrutement et au management de collaborateurs de nationalités étrangères, une révolution inéluctable…

Promotion systématique des langues étrangères comme investissement à long terme à jumeler avec le développement à l’international

Permettre de manière systématique l’acquisition des compétences interculturelles à travers la formation professionnelle

Implication de tout le personnel des entreprises (Quota minimal de formation en langues étrangères pour tous).

Institutions :

Accroitre dans les institutions et les administrations des profils biculturels qui pourraient être d’excellents médiateurs pour les entreprises exportatrices.

Encourager la culture de la modestie dans ses contacts avec l’étranger.

Systématiser les formations interculturelles des agents

Préférence et diversité en langues européennes à développer pour une citoyenneté européenne en devenir.

Clés du succès à l’export: langues étrangères et interculturalité

Exporter c’est s’ouvrir au monde, le connaître et le comprendre. Les langues étrangères et l’interculturel en sont les clés d’accès, de l’efficacité et de la réussite à l’export.

Jean-luc Chevrier et Ewa Gallou

Billet transmis au Think Tank La fabrique de l’exportation pour être inclus dans les recommandations visant à améliorer l’export en France et qui ont été transmises au Gouvernement français.

0 comments on “Langues étrangères et interculturalité à l’export, actions à entreprendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :