Applications "langues"

Speaken, le s’peak d’adrénaline

Pouvoir, en quelques clics, parler en ligne et en anglais à un locuteur natif, it’s possible right now avec Speaken!

Produit: Speaken

Speaken est une application mobile permettant la pratique de l’anglais avec des anglophones par chat vidéo. Vous recherchez un tuteur à l’aide de critères, prenez rendez-vous ou, si disponible, contactez-le avec un choix de durée de conversation.Un critère d’activités et des sujets proposés peuvent vous guider dans le choix du thème de l’échange.

speaken

Speaken précise dans ses conditions d’utilisation:

  • Speaken n’est pas une application de dating. C’est un service destiné à l’apprentissage des langues. Le flirt n’est pas toléré sur le site.
  • C’est une communauté internationale. Nous ne tolérons aucune forme de racisme ou d’impolitesse.
  • Nous ne tolérons pas le spam.
  • Les 20 minutes mises en avant sur le site sont une durée d’utilisation conseillée par jour afin de pouvoir progresser efficacement en anglais. En dehors de ce conseil, libre à vous de fonctionner comme vous le souhaitez : vous disposez de 10 minutes offertes pour essayer le service. Ensuite, il vous faudra acquérir des packs de crédits directement dans l’application (1 crédit est égal à 1 minute, les prix sont affichés en euros dans l’application)
  • Les conversations ne sont limitées en temps qu’à votre solde de crédit. Si vous n’avez plus de crédit, la conversation se coupera et vous ne pourrez plus appeler avant l’obtention de nouveaux crédits. Vous pouvez en revanche parcourir l’application et les profils tuteurs aussi longtemps que vous le souhaitez.

Tarif: pack d’unités 15, 60, 120, 300 crédits à acheter sur l’application (exemple: entre 4 et 6 euros les 20 minutes conseillées selon le pack)

speaken-2

speaken-3

J’aime:

  • Le design épuré et efficace
  • L’ergonomie générale du site et sa fluidité en symbiose avec un smartphone
  • Le concept démythifiant du prof
  • les critères de sélection (disponible, âge, intérêts, langues parlées…)
  • La roulette et le choix de la durée pour ne pas plomber son budget et celui de son mobile pour ce type d’application addictive native
  • Contact et profils des tuteurs uniquement
  • Les dix crédits gratuits pour tester
  • Une hotline rapide, très rapide, et  à l’écoute
  • Le conseil des 20 minutes, un minimum pour être linguistiquement utile
  • le questionnaire intelligent (à l’inscription) qui rapidement vous intègre

J’aime moins:

  • Un usage entre simple conversation et tutorat à bien gérer
  • l’accès à l’usage de l’appli avec une inscription et un questionnaire, un peu long pour une appli qui le plus souvent sont opérationnelles en moins d’une minute
  • La notation floue et peu signifiante (commun à ce genre d’application)
  • La prépondérance de la photo (marketing du dating) qui peut trop influencée le choix du tuteur (en même temps, c’est fait pour)
  • Le cadrage des photos à revoir (ok, ça fait cool et chat)
  • Les textes des profils, seul critère vraiment pertinent d’un choix, non mis en avant par une option de recherche ad hoc
  • L’anglais est la seule langue (mais c’est provisoire). Seuls eux peuvent gagner des sous
  • Le prix au-delà de la 1/2 heure. On peut trouver en moyenne 15 € de l’heure parmi les offres de cours en ligne et l’ubérisation en cours n’incite pas à la hausse…
  • Manque d’une mémoire tampon pour présélectionner les tuteurs au lieu de les réserver un par un

Notes du lab:

C’est clair,  Speaken est un site ciblé jeunes, international, cool et sérieux à la fois, avec un grand clin d’oeil aux femmes comme dans la vidéo. Mais c’est surtout un chat addictif, efficace et une application qui vous incite en toute facilité à parler, l’un des handicaps (relatif) des Français qui ont eu peu l’occasion de le faire à l’école. Le plongeon direct possible dans le monde des langues et sa montée d’adrénaline est un point fort de Speaken et un formidable déclencheur de « fluency ».

Les jeunes un peu moins jeunes doivent s’intéresser à ce type d’application car même si le marketing ne les cible pas, l’usage est utile et n’est pas réservé à une classe d’âge. Manier toutefois l’outil critère avec bon sens pour ne pas mettre mal à l’aise des correspondants d’une génération trop différente…

Sur Speaken, les tuteurs sont que des tuteurs! On ne cherche pas à vous vendre une certification ou une avalanche de diplômes. Les professeurs en ligne sur les sites en ligne sont en général bien définis et vendent leurs services avec une tarification spécifique à chacun. Les points positifs sont la sélection des tuteurs (et le mystère des critères qui s’y attache), la compréhension de leur rôle par un certain nombre de tuteurs et de bons argumentaires, en général, (mais très variable et on compte sur les modérateurs pour faire le ménage à l’entrée) pour aider son choix et qui limitent les profils poubelles des sites « ouverts ».

Tuteurs natifs…L’anglais est une langue qui a des locuteurs natifs à géométrie, localisation, grammaire et vocabulaire très variables. La définition est parfois un peu flou sans compter les profils de ceux qui veulent quand même se faire du business et aux passeports « responsive » comme le design de l’appli.

Cette appli est l’occasion de parler et d’habituer l’oreille à des accents et tournures très différentes pour pouvoir être fluent en anglais au pluriel! Le digne anglo-saxon d’Oxford n’est pas l’anglais parlé dans le monde et la facilité recherchée vous piégera au premier voyage (rappel, le R.P prononciation à l’école française, c’est moins de 3% d’utilisateurs en GB). Alors, c’est le moment de profiter de la diversité!

Faut-il être tuteur? La question  ne se pose pas encore pour des francophones natifs mais il semble que le tuteur Speaken soit plutôt un amateur aimant les langues étrangères et le contact et dont la motivation ne soit pas limitée aux gains éventuels. C’est ici un point délicat que l’on doit bien définir dans ses propositions et décrypter coté « clients » pour ne pas « s’illusionner ».

Avec le nombre et le multilinguisme (qui n’est pas encore au rendez-vous comme chez certains concurrents) incontournable, et sûrement déjà programmé, un affinement et complément de la fonction recherche semblent souhaitable. La gestion de ses dépenses en crédit et abonnement mobile est toutefois à surveiller. Speaken cible ici plutôt des conversations courtes et agiles avec une tarification à la minute, un créneau différent d’un cours classique en ligne généralement d’une heure mais où les prix doivent être plus que raisonnables pour des converations fréquentes.

Les photos, la simplicité d’utilisation, et le concept (avec les sujets ou la sélection) en font une grande application à placer dans sa toolbox.

0 comments on “Speaken, le s’peak d’adrénaline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :