Applications "langues"

Hellotalk, the world online

Dans la jungle des applications mobiles de chat linguistique, Hellotalk est l’une des plus populaires. Mais popularité veut-il dire efficacité?

Produit: Hellotalk

Une application mobile de communication à l’international (basée en Chine) qui vous propose différentes fonctions comme la recherche de correspondants, une traduction, la prise de notes, des corrections grammaticales ou la transcription en caractères latins.

Les fonctions

hellotalk-options

Les profils, en plus des habituelles données (photo, âge…) proposent les langues natives et recherchées, l’heure locale ou les statistiques d’activité que vient compléter un texte de présentation (à bien étudier pour bien cibler votre correspondant dans la jungle Hellotalk).

Profil

hellotalkC

Par messagerie vocale ou écrite, chat et mini forum (Moments) ou appels vocaux, les formes de communication sont diverses. l’envoi de photo et un petit logiciel de dessin complètent cette liste.

hellotalkA

hellotalkB

Des fonctions de sécurité ou vie privée sont fournies pour cette application en réalité plus réseaux qu’outil d’apprentissage des langues étrangères. Absentes lors de l’enregistrement de votre compte, les mettre en place immédiatemment est indispensable pour ne pas être sollicité de demandes inadaptées.

La recherche de correspondants avec ses critères de villes, pays, âge, langues, niveaux… permettent de sélectionner les potentiels interlocuteurs et de les contacter en ligne ou de convenir d’un rendez-vous. Un appel téléphonique demande au préalable cinq messages pour limiter les appels intrusifs.

Notons que les options de traduction et de message vocal preuve en faire un outil (succinct) pour le voyageur en plus de la recherche d’interlocuteurs de proximité.

Gratuit mais propose des abonnements mois, à vie… pour bénéficier des options payantes (de à 3 dollars), certaines fonctions étant limitées en temps et en nombre (traductions, autres langues…).

 

Nous aimons:

  • La fonction recherche et ses critères (pays, âges, ville, niveau…)
  • l’ergonomie simple malgré tous les outils
  • Les nombreuses possibilités d’interaction (Voip, message,moments…)
  • la base nombreuse d’inscrits (en millions)
  • les outils proposés (notes, traduction…)
  • Les sécurités (signaler, blocage, hors recherche, option non contact avec la zone géographique proche, message d’alerte en cas de demande de données personnelles…)
  • L’indication des heures locales (timezones )
  • L’aspect « mobile » pour pouvoir utiliser les temps morts
  • + de 150 langues
  • Les indications sur les profils (texte, activité…)
  • Les petits prix pour les options payantes
  • Le coté vivant et animé en prise avec le réel
  • Application particulièrement adaptée aux échanges avec des caractères non latins avec la fonction de transcription et « voice to text » (et inversement)
  • La fonction d’alarme « exchange » qui permet de signaler le moment de changer de langue pour bénéficier aux deux apprenants
  • L’enregistrement de messages vocaux pour les timides et débutants

Nous aimons moins:

  • Un réseau social avec ses travers plus qu’un outil linguistique dédié (chat réducteur, smiley langue étrangère, banalités en mode multilingue, langages codés…)
  • Trop de fonctions compliquent l’outil
  • Le format petit pour le texte (clavier) et l’ajout de supports pédagogiques
  • Le nombre élevé d’utilisateurs et les nombreuses langues n’empêchent pas le déséquilibre entre offres et demandes amplifié par les préférences d’options de communication (message vocal, texte, Voip…)
  • Réseau social, il faut naviguer entre la drague, les pique-assiettes ou les lourdingues pour trouver les linguistes sincères
  • Les statistiques révèlent l’activité mais pas le qualitatif
  • « Moments » est un sous Twitter ou Quora et est handicapé par le manque de clavier de taille correct pour taper du texte
  • Addictif, il faut se préoccuper de vos abonnements mobile
  • Les options payantes apparaissent au fur et à mesure (pas d’indication sur le site web…)
  • Les blondes parlant anglais ont plus de chances de contacts que les noirs parlant le Kambata…
  • Pas d’appel vidéo comme chez Skype. Appel téléphonique avec image ou photo.
  • Les nombreux profils « Aucune information » ou introduction complétée
  • Textes ou commentaires le plus souvent à « pleurer » pour un apprenant des langues (hellotalk est un réseau social avant tout contrairement au marketing appuyé)
  • L’aspect immédiat et banal d’un chat sur mobile ne doit pas faire oublier la réalité des différences culturelles et ses gaffes potentielles ou l’illusion du « monde est un village »

 

Notes du lab:

trois toiles - 3 sur 5

Hellotalk plaira au plus grand nombre en particulier aux adeptes des réseaux sociaux. Couteau suisse de la communication internationale, les multiples fonctions et son ergonomie bien lèchée en font un outil efficace. Contacts sociaux, langues étrangères ou aide au voyage, Hellotalk n’est pas qu’un simple outil de chat mais une nouvelle forme de communication (multicanaux).

Si l’inscription est facile, la prise en main et la découverte des nombreux outils (discussion de groupe…) demande un peu d’entrainement et de temps (tester avec un ami avant de vous lancer). La pêche au mode d’emploi est de rigueur  (et chasse au trésor pour le prix des abonnements et la découverte des options payantes et les limitations du gratuit).

Les pratiquants ou apprentis en langue étrangères peuvent toutefois préférer des outils plus dédiés aux langues pour y retrouver une communauté de vrais « linguistes » qui souhaitent apprendre et des supports, tailles d’écrans ou clavier plus productifs  (Speakshake, Hinative…).

Notons que de très nombreuses applications similaires existent et que pour toutes il faut naviguer entre les pièges des réseaux sociaux et opter pour une stratégie sélective d’apprenant pour éviter le « Hello, how do you, fine, thanks you » rapidement lassant et stérile, défaut majeur de ce type de réseaux.

Plutôt tournée vers une clientèle jeune et adepte du chat avec une forte base actuelle asiatique, le long terme et la conversation littéraire seront plus difficiles à trouver pour des apprenants plus exigeants. Les travers des réseaux sociaux sont aussi omniprésents et beaucoup se plaignent du « dating » envahisseur…

Un produit de qualité aux nombreux adeptes qui permet d’utiliser plus qu’apprendre ses langues étrangères. Une nouvelle génération d’outil pour les voyageurs qui réduisent petit à pays l’idée d’une langue universelle au profit d’un avenir à la Startrek et son traducteur multilingue (y compris le klingon:-).

Une vidéo made in Séoul pour vous mettre dans l’ambiance de cette app::

Avertissement: Les applications de recherche de correspondants sont des moyens de rencontres et en ont très souvent les dérives comme la drague lourdingue, les « votre photo est jolie », les pseudos nazes, la recherche de pigeons ou d’hébergements no cost. Dans la jungle de ce type d’applications, deux tendances se dessinent;  celles dont le tapotage frénétique ou le chat audio et video s’abiment vite dans l’ocean des « small talks » d’une banalité affligeante et celles dont l’objectif réel est de trouver des partenaires linguistique. À chacun de choisir sa voie et ses envies…

Il est aussi recommandé de se pencher sur la qualité de votre connexion et les conditions tarifaires de votre abonnement ou connexion.

EnregistrerEnregistrer

0 comments on “Hellotalk, the world online

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :