Best of Goodies Sites & logiciels "langues"

Glossika, le retour aux origines

Les langues sans l’étude de la grammaire…

Produit: Glossika

Glossika propose plus de 50 langues et une méthode « naturelle » d’apprentissage d’une langue étrangère.

Le concept (et parti pris) est la mémorisation de phrases prêtes à l’usage avec une écoute régulières et répétitions en grande nombre. Une méthode « globale » ou naturelle et une immersion presque sans bouée…

L’idée est d’acquérir une spontanéité pour parler en privilégiant l’oral et en n’étant pas freiné dans son expression par un long apprentissage théorique. L’approche contextuelle permet aussi de bien utiliser le vocabulaire dans le bon contexte. Pas de grammaire ou de syntaxe avec Glossika, que des langues appliquées!

Attention! L’étude de la langue sans celle de l’alphabet, de grammaire ou de règles de prononciation peut être très déroutant. Et on ne peut guère se raccrocher à la béquille de la transcription ou de l’écriture (sauf langues de même famille).

Des milliers de phrases sont proposées, identiques pour toutes les langues. C’est le GMS, Glossika Mass Sentences. On peut ainsi choisir une langue d’origine et une langue cible en fonction de son pedigree linguistique. Elles sont en « streaming » mais aussi téléchargeables (en option audio et PDF).

Une pratique régulière (30 minutes par jour) est recommandé pour que ça marche!

 

 

L’algorythme adapte les propositions à votre niveau (petit test à l’inscription) mais surtout à votre feedback. En indiquant facile, normal ou difficile, il fera évoluer leur présentation et leur répétition entrainant ainsi une meilleure mémorisation. Les nombreuses périphrases ou répétitions sont utilisées pour une acquisition « naturelle » à l’image des enfants non encore scolarisés. C’est la méthode Glossika.

La mesure de progression ici est le nombre de « rep » c’est à dire le nombre de répétitions. 25000 ou 100000 définisse un niveau d’application pratique. L’idée n’est pas non plus d’apprendre parfaitement au premier passage mais d’affiner au fur et à mesure la prononciation.

D’autres atouts sont la programmation de mails de rappel, le blog et ses conseils et le suivi de ses progrès.

Tarifs:

Le site fonctionne sur abonnement mensuel ou annuel autour de 25 à 30 $ selon la formule. Le prix inclut toutes les langues (qui sont en augmentation constante).

Des langues comme le Welsh ou le WU (bel effort pour les découvrir), une période d’essai et quelques ressources sont aussi proposées gratuitement. Des fonctions « premium » comme certains téléchargements ou l’enregistrement sont en sus.

Les Leçons:

Une interface et un cours très simples sont proposés.

  • Une transcription
  • Une traduction,
  • Un compteur de phrases à écouter ou déjà faites,
  • Un horodateur de temps restant pour finir la leçon
  • Un bouton écoute

On ne faire guère plus simple.

glossika 3

De nombreuses options ou réglages intelligents sont présents comme la vitesse, l’espacement, le nombre de phrases nouvelles à introduire ou encore le choix des thèmes d’apprentissage.

glossika theme

Des outils très utiles sont en option comme celle d’enlever la transcription et de ne faire que de l’écoute et que l’on trouve dans la barre de progrès:

glossika 4

Nous aimons:

  • L’ultra simplicité des leçons (mais du travail…)
  • Les leçons simples et brutes d’usage
  • Le choix à 100 % de l’oral
  • Les réglages
  • Le prix pour les polyglottes
  • Le grand choix de langues et la correspondance des textes
  • Belle base de ressources pour un apprenant intermédiaire
  • Exactement ce qui manque à l’école française
  • Site et interface simple et épuré. On se concentre sur le travail.

Nous aimons moins:

  • Le prix pour une seule langue n’est pas compétitif
  • Un simple (excellent) flashcard en fait plus qu’une vraie méthode
  • Contre-indiqué à une majorité de débutants
  • Travail répétitif, la grammaire ça change un peu 🙂
  • Le son testé (au hasard) pour la langue cible en Welsh est à améliorer…
  • Une méthode qui ne conviendra pas à tous
  • L’option enlever la transcription est payante

star3

Notes du lab:

Le parti pris du tout oral et contextuel comme méthode naturelle d’apprentissage des langues est un vieux débat. L’idée n’est pas très nouvelle car celle utilisée par tous les humains après leur naissance et avant l’école ou avant l’existence de celles-ci dans l’histoire de l’humanité.

Glossika permet de s’affranchir d’une barrière des langues et impose sans complexe son rythme et sa méthode. Acquérir une pratique en proposant des phrases prêtes à l’usage à écouter et répéter demande à l’apprenant des efforts bénéfiques de curiosité, d’écoute avec les oreilles plutôt qu’avec les yeux et une capacité d’adaptation qui développe la « souplesse du cerveau » nécessaire à un bon apprentissage d’une langue étrangère. C’est un point fort et un aspect qui a été négligé en raison d’une trop grande « scolarisation » de l’étude des langues. Il apporte une spontanéité dans le language et permet de retrouver les réflexes de l’aube de l’humanité sans complexe ni barrière mentale.

Notons que l’écrit n’existe pas toujours dans le monde des langues et peut être différent de la langue (diglossie). Se concentrer sur l’oral a donc un sens fort et légitime. Nous voyons Glossika comme un chainon manquant dans une stratégie d’apprentissage plus qu’une méthode en elle-même. On pourrait le définir aussi comme un excellent flashcard…

Toutefois un débutant complet, un intermédiaire ou un apprenant expérimenté, et qui souhaitent évoluer, doivent l’utiliser comme un outil complémentaire ou un starter. Un auto-apprenant peut aussi très rapidement se décourager.

Deux exemples d’application:

  • Un enseignant peut « démarrer » avec cette méthode pour une découverte naturelle d’une langue et la démarquer de l’écrit. Une langue, c’est d’abord de l’oral!
  • Un « intermédiaire » peut acquérir des phrases « parfaites » pour une base et une meilleure aisance à l’oral en utilisant au maximum ce bagage de langage courant.

Le mécanisme d’apprentissage pourrait s’apparenter au perroquet savant (en ajoutant la compréhension du texte) car l’excellent travail d’écoute et de répétition, qui permet d’ acquérir une base d’expressions, trouve rapidement ses limites à l’usage (adaptation au discours).

Il est possible pour ceux qui connaissent les règles de prononciation internationales IPA, (proposées en option de lecture chez Glossika) de faciliter l’écoute mais au détriment du développement de sa capacité d’écoute et de rendu que développe l’usage de Glossika. Pour respecter le concept en profondeur, l’option (payante) d’enlever la transcription devrait être employée dans les premières écoutes.

Facile à vendre (car sans grammaire!), ces approches « naturelles » ne doivent pas masquer le nécessaire effort de grammaire dans l’apprentissage d’une langue mais rétablissent un équilibre avec une expérience trop axée sur l’écrit dcomme celle de l’enseignement en France. La méthode (très directe) a aussi le mérite, par les efforts demandés, de booster la capacité d’écoute et d’adaptation très utiles pour apprendre une langue. Sans être révolutionnaire, Glossika réveille en vous « l’instinct » d’apprentissage d’une langue!

Votre personnalité, seule, déterminera si Glossika est une réussite pour vous ou un outil inefficace.

2-glossika-logo

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

0 comments on “Glossika, le retour aux origines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :