50 languages. Gratuit-web-langues, une trilogie gagnante?

Un site en ligne et une application pour s’essayer à une cinquantaine de langues. 0 euro.

50 languages.com

L’offre généreuse de 50 languages (en réalité plus!) consiste en cours/outils pour débutants dans une cinquantaine de langues. On choisit une langue et puis on navigue dans les leçons au gré de l’interface. De surprenantes fonctions en nombre, une richesse de langues et la gratuité (mais publicités) en font une application un peu à part. Une différence d’interface pour la version mobile un peu moins actuelle…

Une combinaison de langues intéressantes dont, bien sûr, des moins usuelles! On peut parfois en cours de route « switcher » vers une autre langue (option payante).

5010

Contenu

On peut être un peu déboussolé lors de la prise en main car une flopée d’options se présente à vos yeux. En réalité 50 languages n’est pas formatée comme de nombreuses applications avec des décors flatteurs et un parcours tout tracé. Ici, on pioche!

Mais, malgré le design un peu désuet, les titres parfois bizarrement traduits et le désordre apparent, les outils sont très pédagogiques et le plus souvent beaucoup plus pratiques à l’usage car simplifiés à l’extrême. Quelques échantillons ci-dessous…

Vous trouverez donc des stations de radio pour la langue travaillée, des mots croisés, des quizz sur la géographie, des exercices, un traducteur Google… À vous donc de construire votre parcours d’étude tout en sachant, bien sûr, que « plan d’étude » est une base de mots à réviser que l’on abonde en cliquant sur les étoiles… Des trucs amusants parfois mais sont-ils tous utiles?

Exemples de produits « brut de béton », listes de vocabulaires et fichiers audios à écouter. Même s’ils vous semblent sommaires et pâlichons en face de la concurrence, l’usage montre que cette simplicité peut être est plus rapide et efficace que des jingles glamours et des interfaces colorées…

Leçons

En cherchant bien, il existe une méthode de base. On y accède par la mal nommée « liste des expressions », les « leçons » ou vocabulaire. Un peu brouillon, certes, mais il y a du contenu et de sympathiques regroupements par thèmes. Et un peu de couleur!

Au boulot!

Enfin un truc structuré avec les mots à apprendre (en réalité de très nombreuses phrases complètes sont incluses), un flashcard, un test (mais on trouve plein d’exercices ailleurs) et un conseil sur l’apprentissage des langues (dont on se demande ce qu’il fait là au lieu d’être dans un blog).

L’outil d’apprentissage de base comprend des mots ou des phrases (aspect contextuel très intéressant) avec la traduction et l’audio. On trouvera plutôt les mots dans « vocabulaire » et les phrases dans « expression », l’inconvénient étant que pour un même thème il faut piocher dans les deux et aller à la recherche des éléments d’un même thème dispersé au gré de l’application…

Les phrases permettent d’acquérir beaucoup plus rapidement du vocabulaire mais en raison de l’absence de grammaire et des nombreux groupes de mots nouveaux, l’application n’est peut-être pas la plus pratique pour un débutant complet. Par contre pour les autres, elle permet d’accélérer l’apprentissage en particulier par sa simplicité. Les présentations poussives par leurs manips, jingles et fantaisies où le mot par mot est la norme sont très vite lassantes une fois la première étape de découverte franchie… Ici, on est dans le direct!

Il faut toutefois aller à la recherche de toutes les possibilités variées de révision avec leurs réglages spécifiques et les options diverses et prévoir des téléchargements réguliers de données (rapide). Plein de bon trucs mais un peu en désordre!

  • Le gros bouton + qui attire, c’est aller à la recherche de la traduction dans une autre langue (un truc pas vraiment utile à ce stade…) et on peut apprendre ainsi le mot ou la phrase dans toutes les langues (mais au cas par cas).
  • Il existe aussi une fonction d’enregistrement de sa voix, le bouton rouge qui apparait au dessus du +. Notons que l »espace entre le mot et la traduction se justifie par le coup d’oeil qui se pose sur l’original dans un premier temps mais est conçu pour placer la phonétique pour certaines langues au caractères non latins.
  • On doit cliquer sur la flèche pour écouter mais il existe aussi une option automatique en mode liste pour une révision rapide. Les prononciations sont correctes.
  • Les étoiles se remplissent au fur et à mesure de l’étude pour marque le travail effectué et celle de carte mémoire permet d’ajouter ou enlever un élément dans « study plan » 🙂
  • La fonction « jouer à tous » comme son nom ne l’indique pas est une méthode rapide de révision (on recherche toujours où régler la vitesse censé être dans « autres » 🙂 Elle permet de le faire en mode « version » avec audio automatique. il faut toutefois aller la chercher dans vocabulaire+paramètres du menu dédié…

La prépondérance des phrases, si elle permet un usage immédiat , sera un obstacle pour un grand débutant en raison du manque de grammaire (déclinaisons, ordre des mots, vocabulaire) pour comprendre la phrase dans son détail. Pour les plus avancés, c’est un avantage pour apprendre plus de mots en même temps et avec la bonne expression.

Simple et rapide, le flashcard pour réviser dont on aurait aimé la présence de quelques photos pour égayer au vu de l’espace libre:-). L’étoile pour mettre de coté des mots à réviser est présente au milieu. Un bon truc, le choix de la réponse en texte ou en audio (mais exercice malheureusement toujours en version « thème »).

Des infos

Exercices leçon de base

Autres exercices

En dehors de ceux des « leçons », on peut trouver d’autres sympathiques exercices très variés. Certes un peu dispersés et qui parfois peuvent vous envoyer sur des chemins de traverse multilingues fidèle à l’esprit butineur de l’application… En cherchant bien dans les leçons, de la grammaire (exercices et exemples seulement).

Le site web (aperçus)

« 50 languages » est le site web (un peu différent) proposant le même service. 50 Languages abroad est lui le site de recherche de cours de langues.

50langues4

Tests sur le site web avec plus grand écran

50languages8
50langues9

Le cours en ligne, très simple, se compose de l’affichage d’un thème avec ses phrases et vocabulaire. La traduction s’affiche avec les premières lettres des mots de la langue apprise et la prononciation correspondante à découvrir et à écouter en cliquant sur la flèche. On peut faire apparaître le texte d’origine mais la formule permet d’écouter avant de lire. Un très bon truc! Même base que l’application mais présentation différente. L’ergonomie des exercices est ici excellente!

Paramètres

Les paramètres de la barre de menu permettent en particulier de régler la vitesse de défilement d’une fonction de révision assez pratique (les mots et propositions défilent). Mais comme dab avec cette application, les réglages sont plus nombreux et se cachent ailleurs, dans « autres » ou les divers menus d’exercices…

Tarifs

L’application est gratuite mais si vous souhaitez ne plus voir de publicité, un modeste prix est à payer. D’une clarté une fois de plus pas très limpide, vous avez un tarif pour enlever les publicités d’une seule langue et une pour enlever celles de toutes les langues. Pour accéder à l’ensemble des langues gratuitement, il faudra télécharger une application pour chaque langue. Il s’agit par contre d’achats uniques, sans abonnement (à comparer avec le prix de concurrents « gratuits » au départ et qui facturent par mois ce service…) Si vous pensez utiliser plusieurs langues, n’achetez donc pas l’arrêt de la publicité pour chaque application…

Mentions légales, encore une curiosité

Si l’adresse est en Floride, les conditions sont en allemand, nationalité de l’auteur. Pour un site aux nombreuses langues on aura donc de denses informations en langue allemande seulement malgré l’adresse US 🙂 On y trouve aussi l’existence de plug-in. Vu le prix et l’accès par des centrales d’achats pas de crainte à avoir mais la même organisation pour un site d’achat en direct me rendrait méfiant…

Nous aimons

  • Gratuit (une langue à la fois)
  • Localisation et combinaison possible pour réviser deux langues à la fois!
  • Les exercices et l’astuce de cacher les mots complets pour écouter d’abord la prononciation (site). La variété et l’intérêt de multiples jeux
  • Le nombre de langues parfois rares sur le marché
  • Interface légère, rapide et confortable pour réviser dans les transports sans de poussives manipulations
  • Des outils sympathiques à découvrir
  • Richesse de phrases pour sortir du mot à mot lassant et non contextuel. Les phrases en nombre pour apprendre plus vite

Nous aimons moins

  • Certains aspects visuels désuets
  • Le désordre
  • Des oublis pour certaines langues: genre des noms absents et pas de marquage des 4 tons du croate (comme pour la plupart des supports dans cette langue!) Une explication permettrait de saisir la nuance avec l’écoute
  • Les nombreuses phrases sans grammaire peuvent être difficile à analyser pour les grands débutants (mais un avantage pour les autres)
  • Vocabulaire parfois plus riche dans d’autres applications (payantes)
  • Le texte en langue originale aurait pu être en plus gras pour mieux le voir
  • Des corps étrangers à placer dans un blog, dans « autres » 🙂 ou peu compétitifs avec d’autres sites spécialisés
  • Des traductions de titres approximatives qui font peur pour la suite et des trucs mal finis comme la page de prononciation « serbe », la localisation approximative des titres ou l’aide incomplète (les étoiles?)
  • La pub pour l’achat de l’application un peu trop intempestive et l’existence de nids à pubs dans certains exercices (en même temps vu le prix faible pour les faire disparaître…)
  • Pas trop pour les grands débutants avec ses nombreuses phrases et l’absence de grammaire
  • Plan d’étude, un grand mot pour une simple pile de mots mis de coté mais très utile pour les mots difficiles et mal connus

Notes du lab


L’application 50 languages sur mobile ne semble pas à prime abord « actuelle ». Le désordre du menu (dispersion, trucs pas vraiment indispensables) ne plaide pas non plus en sa faveur ni les titres localisés en français souvent inadaptés. Il faut donc faire un effort de découverte pour en comprendre ses qualités. La simplicité, sobriété et surtout la gratuité sont les principaux atouts. Ils permettent un apprentissage plus rapide sans de fastidieux parcours que l’on trouve dans beaucoup d’autres applications. Ici, la grande liberté change des « couloirs » d’apprentissage. 50 languages est toutefois à préconiser pour des déjà initiés, les grands débutants devront être courageux pour assimiler dès le départ les nombreuses phrases…

Ayant testé une dizaine d’applications « mobile » pour le croate, langue plus rare sur le marché, l’application est arrivée dans le peloton de tête (malgré ses défauts) d’un comparatif d’une dizaine de concurrents. Les listes sont très rapides à consulter et l’essentiel est là. Ses aspects « désuets » sont en fait souvent un avantage au contraire des stars qui, à l’usage et l’effet buzz passé, perdent de leur brio au profit de produits plus simples mais plus efficaces comme 50 languages.

Nous préférons toutefois l’application sur le site plus organisée et au plus grand écran sur PC pour les tests mais le mobile reste très pratique pour de nombreux usages. Un peu à l’ancienne sans fonctions « hi-tech » ou gadgets de IA (et sans abonnement récurrent qui finisse par coûter), il revient à l’essentiel dans ses fonctions de base.

On y trouve aussi, en plus d’astuces pédagogiques, des ressources et trucs divers (un peu le big bazar) permettant un petit voyage au pays des langues. Sympa. Une application un peu à part mais dans le peloton de tête des gratuites mais à réserver pour ceux qui ne sont pas adeptes des applications « glamours » et qui sont prêts à farfouiller et pardonner les petites erreurs!

Gratuit avec un rapport contenu / qualité / prix au top même en payant. Un truc super pour les polyglottes en raison du nombre de langues. Alors pourquoi s’en priver?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un commentaire sur « 50 languages. Gratuit-web-langues, une trilogie gagnante? »

  1. Il y a sur le web des applications payantes avec des périodes d’essai gratuites, d’autres avec de la gratuité mais qui se révèlent inopérantes sans payer et de vrais gratuites comme celle-ci. Deux options dans cette catégorie, celles qui n’ont rien à vendre du tout (ça existe) et celles qui proposent des services complémentaires (mais pas obligatoires) pour utiliser l’application. Ici on propose simplement des cours ou services payants externes via le moteur de recherche.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.