La Devanagari​? Une écriture du sanscrit et de l’hindi à portée de main…

Produit: Cahier d’écriture Assimil: la Devanagari

hindi1

L’hindi s’écrit à l’aide d’un alphabet ou alphasyllabaire selon les linguistes (une consonne seule se voyant affectée automatique la voyelle « a » ). La devanagari sert aussi à écrire (avec quelques originalités) le sanscrit langue plus ancienne que le grec ou le latin. Il se distingue par son aspect « portée musicale » avec sa ligature linéaire.

Pastiche du mot ramassé (bonjour) avec la Devanagari:

NAMASTE-1024x516

Commun aux cahiers assimil d’écriture, on y trouve:

  • Le détail de l’écriture pas à pas
  • Des conseils de tracage
  • Une traduction et aide phonétique
  • Des exemples de phrases contextuelles
  • Des exercices

Différents chapitres classiques (voyelles, consonnes, phrases…) permettent de s’initier mais sont complétés par des informations utiles comme l’hindi sur ordinateur, l’usage de la devanagri pour d’autres langues comme le nepali ou le marwari ou encore la calligraphie. Il s’agit d’une initiation aux bases de cette écriture.

devanagari.jpg

Nous aimons:

  • Le format et la clarté de lecture du cahier en particulier la générosité de la taille des caractères. Les tons et dégradés choisis bien choisis
  • Le prix, moins de 10 euros

Nous aimons moins:

  • L’absence d’audio pour accompagner l’apprentissage ou de propositions de lien (nombreux sur le web…)
  • L’emploi de termes de linguistes « rétroflexes », « nasale vélaire », « triangle vocalique »… qui mériterait un peu plus d’explications ou de schémas pour les débutants et curieux d’autant plus que l’audio est inexistant…
  • Quelques chapitres un peu légers

Notes du lab:

star3

Les cahiers d’écriture de l’éditeur assimil sont les portes d’entrée des langues non latines et leur accessibilité autorise leur usage à des fins de simples découvertes pour des langues comme le coréen, le chinois ou le japonais… Cahier de vacances, challenge ou réel apprentissage, ils sont à la portée de tous!

En raison de la richesse de la langue, La version Hindi/Devanagari aurait pu faire l’objet de deux volumes comme le japonais avec un complément plus riche du sanscrit et des autres langues qui utilisent la devanagari. Certains chapitres complémentaires comme l’hindi et l’ordinateur ou les nombres (de un à vingt!) sont aussi un peu légers en raison de l’espace limité dans un seul cahier et ceci lui donne un petit aspect inachevé.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :