MosaLingua, les applis « business » et médicale

Pour le taf, le staff, les affaires et la santé!

Produit: Mosalingua.com 

Applications pour smartphones et tablettes, sous forme de flashcards de mots et de phrases. Les mêmes principes, design et ergonomie sont en usage dans les modules différents. Une variété bienvenue avec, entre autres, des modules spécifiques comme pour le TOEFL ou l’anglais médical utile aussi pour les voyageurs.

Comme la plupart des applications à base de « flashcards », Mosalingua travaille surtout le vocabulaire. Pour pallier ce défaut, il propose aussi sur le web des cours de grammaire en vidéos. Mosalingua dispose aussi d’une plateforme web de cours « grand format », les applications étant alors plus des outils d’accompagnements qu’une méthode.

Vous téléchargez en plus de l’application des listes de mots ou de phrases sélectionnées pour travailler leurs prononciations, écritures et traductions. Des outils statistiques décrivent votre progression et une aide pédagogique est présente en continu.

L’idée est celle d’une interface simple à base de « cartes » pour apprendre du vocabulaire chaque jour (pour que le principe de SRS-répétition espacée mémoriel marche). Mosalingua préconise 5 à 10 minutes par jour (peu mais permet de rester ludique et ne pas faire trop peur au chaland). L’option de « rappel d’apprentissage », en lien avec votre auto-évaluation, permet à Mosalingua de vous « coacher » et d’utiliser à plein le principe de mémorisation.

La richesse de Mosalingua est dans ses multiples fonctions qui cherchent à répondre à toutes les attentes de l’apprenant. Le souci pédagogique des créateurs a engendré de nombreuses options d’informations, explications et conseils (mais sur des supports de petite taille). Ce foisonnement peut plaire ou déplaire selon le type d’apprenant…

mosalingua-appli

Les mêmes principes, design et ergonomie sont en usage dans les modules différents (beaucoup de progrès ont été fait en design depuis ses débuts). Nous avons testé deux applis « métiers », affaires et médical.

Anglais « affaires » et « médical »

Un bon outil pour démythifier le concept de « langues des affaires » qui n’est que l’emploi de vocabulaire spécifique en général peu complexe et très répétitif dans son usage (mais dont le sens peut être un piège…). Bonne application mais ne pas se tromper de registre, il s’agit de Business English grand public!

Elle permet de se familiariser avec un « business » vocabulaire utile et pragmatique pour un petit prix mais reste basique (on devrait parler plus de l’anglais de bureau mais c’est moins glamour). Pour un usage pro le format téléphone mobile ne permet pas d’aborder sérieusement une formation comme l’écrit de courrier comme peut le faire un livre pour professionnel comme celui-ci et ne peut proposer des dictionnaires techniques ou des textes contextuels plus étendus. Un listing de caractéristiques de l’application.

L’application « hôpital » (l’ancien nom pas trop glamour) peut sauver bien des situations en milieu médical comme en voyage. On y trouve l’essentiel pour le contact et l’échange. L’étendue du vocabulaire médical en limite bien sûr le rayon d’action.

Ces deux applications sont à la portée de tous même avec un niveau dit « faible ». Lancez-vous!

La leçon

Première étape, le choix du niveau et le téléchargement de listes choisies dans « explorer » (Notons que la prononciation par des natifs doit être télécharger pour remplacer les voix synthétiques provisoires).

Ensuite vous naviguer avec le menu en bas d’écran comme ‘ »explorer » pour découvrir de nouvelles listes de vocabulaire classées par thèmes, visualiser vos progrès, choisir « apprendre » ou s’aventurer dans plus pour y découvrir, bizarrement cachés, les dialogues mais aussi les paramètres, infos, contact, recherche…

Apprendre, c’est 4 modes:

  • Écouter et prononcer
  • Écrire
  • Mémoriser
  • S’auto-évaluer

Exemple « écouter »

L’application vous propose une « carte » avec l’écoute d’un mot ou expression (fonction « écouter ») et sa réponse (traduction et transcription) apparait au dos simulé par un clic sur le bouton dédié. Pour l’écriture, un clavier apparait avec des traits à compléter. La mémorisation, c’est l’exercice de thème, étape ultime pour savoir si l’on connait vraiment un mot ou pas. On peut en cours de route gérer mot à mot la base ou série (sélectionner les cartes). L’écoute et l’enregistrement de sa voix est possible en comparaison avec celle du professeur. les exercices peuvent se faire dans le désordre mais doivent être fait. On peut au départ retirer des mots (on cherche un peu l’intérêt de la fonction, 5 mots à étudier ne semble pas la mer à boire).

L’évaluation permet en fait 1- de revoir pour mieux mémoriser 2-de définir les mots à revoir

L’application vous guide étape par étape en mode pédagogique linéaire. Notons que la phase écrire casse un peu le rythme (tapez lettre par lettre sur un petit casier). On peut réessayer et réécoutez à l’infini.

Un truc rapide et efficace est la consultation par catégorie avec l’écoute, le mot et la traduction en liste pour les révisions. La gestion pointue des listes permet de rajouter des cartes dans le cycle d’apprentissage ou de faire des choix de niveaux, de mots à ne plus apprendre ou encore celles à réviser

Les catégories ou thèmes sont bien choisis mais débouchent sur un nombre assez faible et décevant de termes pour des pros (mais judicieusement choisis). Les séries sont courtes mais vous pouvez régler la boucle / cycle de mots à travailler dans « paramètres », réglage très important. Simple et efficace. Ici les thèmes de l’application médical (même principe pour Business English):

Une jolie navigation avec des conseils didactiques réguliers (éventuellement en vidéos) qui vous accompagnent. L’auto-évaluation permet de manuellement (en même temps qu’une révision induite) de choisir la fréquence de répétition du mot dans l’apprentissage et de mettre à jour les statistiques entre autres pour les rappels d’apprentissage. À l’apparition d’un mot vous sélectionner une option (difficile, parfait, bien…) et celui-ci sera manuellement classé. C’est vous le patron! Ailleurs (autres applis concurrentes), c’est souvent automatique en fonction de vos réponses fausses.

Un point fort, les dialogues! Naturels, vivants et pragmatiques, ils vous préparent à l’usage contextuel dont vous avez besoin. Bien vu, ils alternent des photos et les avatars des correspondants selon le texte pour une animation plus sympa du travail. C’est l’objectif réel de ces applications, communiquer comme dans ces dialogues.

Les bonus

Un peu planqué les bonus apportent un supplément et une évasion. Citations de travail, proverbes, blague, erreurs de traduction. Intéressants, ils sont censés égayer un peu l’apprentissage et s’acquièrent au fur et mesure de votre progression (des carottes?). On aurait attendu plutôt des bonus centrés sur le business (mais pourquoi pas).

Le déblocage de ressources (y compris vidéos) et d’aides pour accéder au club exclusif vous est généreusement annoncé dès la première leçon… D’où une avalanche de conseils, judicieux, certes mais dont on a du mal à s’échapper et qui ralentissent la progression (passer en interface anglais permet au moins de travailler du texte!)

Progression

Des statistiques variées et simples pour les amateurs (niveau, graphique, catégories…). À titre personnel les statistiques m’agacent … Quel intérêt de savoir que j’ai passé 30 minutes et 45 secondes à travailler sur l’application ou lire des statistiques (comme connaître le nombre de mots par catégorie ou niveau) au lieu de continuer à apprendre du vocabulaire…

De plus un programme de révision (en fonction du classement connu, pas connu…) vous rapellera vos oublis et points faibles.

Mosaweb

L’ouverture sur l’open source pour des informations complémentaires est proposé avec les ressources de la communauté (un peu à aller chercher au fin fond de l’appli).

Tarif

Prix modiques entre 5 € et 10 €

J’aime:

  • L’aide didactique omniprésente et la démarche pédagogique avec des exercices diversifiés (écouter, mémoriser, écrire…), points forts de l’appli
  • La qualité des accents même si les voix sont un peu « surjouées » (mais plus sympa que la réalité)
  • Le choix utile « bureau » du vocabulaire business
  • Le design simple mais efficace
  • Les bonus de qualité
  • Les dialogues immédiatement exploitables
  • Le prix
  • Utilisation hors ligne possible mais sans le téléchargement de nouveaux mots
  • La gestion manuelle (difficile, bien, à revoir…) des cartes pour la répétition
  • Le hors connexion (en prévoyant des téléchargements avant)

J’aime moins:

  • Les exercices écrits avec de gros doigts sur un mobile
  • L’ergonomie de la création et consultation de listes fastidieuses à l’usage en raison des manips. Trop d’à coté, de menus, conseils, de saucissonnée de listes…valables pour un débutant mais encombrants pour d’autres. Où est le bouton option pour les supprimer?
  • Le format « application » ne permet pas vraiment de l’exploiter avec son aspect brouillon et inachevé en raison de l’océan de ressources et l’organisation des données. De plus cette option semble peu d’actualité. Celles de Mosalingua sont beaucoup plus sérieuses et intéressantes mais l’accès un peu brouillon.
  • Également, pour un niveau business supposant une connaissance correcte préalable la langue, une grande liste à télécharger d’un coup n’est pas gênante et serait plus simple. Si l’application se veut « business », on est vraiment trop busy à naviguer dans les menus et aides au lieu d’apprendre!
  • La quasi absence d’explications d’habitudes culturels en affaires (une bonne idée de bonus du style comment faire des affaires avec)
  • Pas de distinction GB-US

Notes du lab:

La pédagogie flashcard ou SRS est ici bien mise en oeuvre par Mosalingua au succès public incontestable avec son excellent choix de phrases et de vocabulaire, la clarté des audios et les exercices variés et bien pensés. Toutefois l’ergonomie de création et de consultation des listes ajoutée aux aides, commentaires et informations omniprésents nuisent à la fluidité avec beaucoup de temps passé en manipulation au détriment de l’apprentissage et de l’écoute. L’accompagnement permanent (un point fort), la gestion des listes et les statistiques plairont à certains mais peuvent ennuyer d’autres (comme nous) et rendre l’outil fastidieux et moins addictif. Ceux qui ont besoin de conseils et d’aides à tous les étages y trouveront toutefois leur bonheur.

Ces applications semi-professionnelles malines et très utiles sont toutes les deux un must dans la pratique de l’anglais au travail et en voyage. En connaître les vocabulaires proposés c’est déjà beaucoup et est une base solide pour aller plus loin. Plaidoyer pour apprendre l’anglais médical

Pour les professionnels, un rappel, English business est une application « grand public » (label non péjoratif) qui peut être diffusée à grande échelle dans l’entreprise pour un rapport qualité/prix exceptionnel et qui propose un lexique de base mais pragmatique.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :