Application de capture de vocabulaire pour apprenant sérieux et qui souhaite bosser.

Produit: Reji

Réji est le retour des applis à l’ancienne de travail d’étudiant en langue (avec Anki pour ancêtre) mais en version très actuelle. On est dans le fonctionnel et l’utile pas dans le ludo-facilo-pseudo jouet d’apprentissage. Pour IOS, la version Android est attendue.

Concept

Reji répond à un besoin très précis, la capture de vocabulaire par l’apprenant, son stockage sous forme de paquets et la possibilité de travailler sa mémorisation. Son slogan »save and learn words » le définit très bien.

Elle est utilisable dans plus de 40 langues dont beaucoup inhabituelles dans le monde des applis (une restriction toutefois pour la fonction « phrases contextuelles » pour l’instant limitée à certaines). On trouve ainsi une version chinois simplifié et une autre chinois traditionnel et on peut faire aussi des combinaisons sympas comme ici le russe-chinois.

Très simple, Reji permet de construire sa base de vocabulaire à partir de ses découvertes, et de choisir un mode de définition (image, définition, ou traduction) pour les réviser. C’est le travail d’entrée et de recherche qui est la première étape de la mémorisation. Pas de prémaché ou de tout fait ici, on se paluche les entrées une à une. Un truc pour les vrais apprenants…

Mode d’emploi

Remarquable est la possibilité de binôme avec les langues pour en apprendre deux à la fois!

Les paquets (decks)

« you can create as many decks as you want — to categorize vocabulary by topic, date, context etc. For instance, you can create decks for each class. Or, for each Internet article where you pick up new words. « 

Cette grande liberté de création de paquets permet de les dédier à un usage spécifique comme le vocabulaire d’un film ou un cours technique.

Bien choisir son nom et la couleur pour s’y retrouver plus tard car les paquets sont en… paquet toutes langues mélangées!). De bons titres à choisir pour s’y retrouver si vous créez beaucoup de paquets car la recherche peut être délicate. Pour la consultation, les paquets se replient en bas de mobile, un simple coup de doigt pour les faire réapparaître et défiler.

En bas de mobile, les choix de base (voir ci-dessus). Simplissime.

L’origine des entrées

C’est vous qui les déterminez! En réalité l’application est conçue pour entrer les mots inconnus ou difficiles que vous rencontrez pour pouvoir les travailler ensuite. Fastidieux et inutile de remplir des données en masse, il s’agit ici de travailler le vocabulaire à problème, la quintessence de vos interrogations…

Le process d’entrée

Comprendre les différences en fonction du choix du type de description. Vous affectez à chaque mot une ou plusieurs aides.

Un choix pédagogique est à faire pour réviser avec ces options intelligentes qui peuvent répondre à l’envie et la personnalité de chacun.

  • Traduction, c’est celle proposée ou celle que vous entrez (conseillée en premier et toujours utile)
  • Images, c’est celles qui vous sont proposées par le logiciel en interne ou une sélection du web.
  • Définitions, ce sont celles proposées et issues d’un dictionnaire

Ils sont modifiables par la suite. Pour la photo, la suppression éventuelle se fait en choisissant l’icône photo barrée.

Au centre, la formule « traduction » et à droite le choix « images » seulement.

Le mode Traduction

Celui-ci a une particularité de pouvoir entrer un mot dans l’une ou l’autre des deux langues en binôme. En appuyant sur l’icône « drapeau » on change la langue d’entrée (une indication texte apparaît alors dans la case) mais danger, il faut que le clavier soit sur le bon réglage, ce qui est évident pour le russe et son clavier cyrillique mais beaucoup moins pour l’anglais. Une suggestion de mot apparaît alors et il suffit de cliquer dessus. Une proposition sémantique permet de définir le bons sens du cas rencontré.

Ajout ultérieur dans la liste des mots déjà enregistrés

Contexte: après avoir choisi un mot, on affecte une phrase contextuelle proposée (selon langues) ou sa propre définition.

Le mot, la traduction, la phonétique internationale, la phrase contextuelle. La phonétique n’est pas oubliée avec le codage international mais surtout avec le bouton audio (prononciation correcte). Les recherches automatiques de Reji (traductions, définitions…) sont bien pratiques mais peuvent parfois poser problème. Lors d’un essai en mandarin, des caractères tapés ne donnent pas la traduction que vous souhaitez et la traduction qui s’affiche ne correspond pas. On peut toutefois rajouter sa propre traduction en complément mais il n’est pas possible de modifier la principale (ici « comme ») qui s’affiche en premier dans la liste. On obtient alors deux entrées différentes.

Notons que la recherche automatique de définitions, images… est une grande qualité de Reiji et vous épargne beaucoup de recherches et entrées fastidieuses.

Le contenu d’un paquet et sa gestion

Les exercices

Ici la version image seule, texte et contexte avec QCM. Très faciles et minimalistes, ils utilisent le principe de répétition espacée pour vous faire travailler et se concentrer sur l’essentiel, les mots que vous avez importés!

Version traduction

Remarques

Un test d’exercice pour le chinois nous oblige à écrire en pinyin avec le clavier chinois pas évident (apprendre la manipulation). Cela ralentit l’exercice et le bloque si on utilise l’option « je ne sais pas » (retour en boucle).

Vous devez taper en pinyin et choisir dans la sélection de caractères qui apparaitra alors dans l’espace gris du haut. Délicat pour démarrer en chinois…

Selon vos options d’entrées, les exercices offriront diverses propositions mais on ne peut pas choisir que les images ou les définitions, par exemple.

Autres fonctions (bien planquées…)

Un conjugueur de verbes à trouver au fin fond du mode d’emploi

Le partage de « decks »

On peut recevoir et envoyer des paquets pour ajouter aux listes. Il existe aussi une fonction capture de mots issus de Netfix à l’aide d’une autre appli…

Les réglages (on notera la sauvegarde de vos paquets sur iCloud pour IOS)

Les…

Le micmac des réglages des entrées selon les langues!

L’application demande (mais ne le dit pas) des réglages spécifiques sur votre smartphone pour pouvoir entrer des mots, une fonction pas très fréquente dans les apps langues… La première étape donc est d’ajouter dans les réglages tous les claviers nécessaires (et pour les polyglottes vu le nombre de langues…) Ici ceux de l’Iphone:

Vous pourrez alors changer de clavier en fonction du besoin en utilisant le globe. Il faut se familiariser avec l’usage des claviers (par exemple en chinois comprendre les entrées en pinyin et le choix parmi les caractères qui apparaissent..

Premier truc, on ne sait pas toujours quel clavier est en fonction (le texte sur la barre d’espacement du clavier virtuel de Apple peut aider), donc vérifier lors de vos entrées… Le deuxième piège est d’entrer un mot de la mauvaise langue qui peut être reconnu (du pain) comme « pain » est enregistré comme « douleur » en anglais! Le drapeau et la mention « entrer le mot en anglais » ne garantissent absolument pas le bon clavier! Prudence donc à l’entrée des mots.Un autre truc agaçant et la recherche d’une entrée dans une autre langue qui n’existe pas dans d’autres versions de travail (images, …)

Trouver le conjugueur ou deviner le moyen de trouver une définition sur internet fait partie du programme. Le mode d’emploi ne vous indique pas par exemple où trouver l’image ci-dessous ou le truc du clavier!

La réponse est dans la connaissance des réglages et fonctions de votre iPhone qui se superposent aux fonctions de Reji. Un bon exemple est la fonction « sélection » qui en appuyant sur un mot (dans la case quand vous avez tapoté une entrée) et le sélectionnant vous permet d’accéder avec « définition » à des ressources de Siri, l’assistant Apple intégré!

Rebelote avec le choix des dictionnaires Apple planqués dans réglages!

Tarif

Gratuit… qui dit mieux!

Le blog

L’incontournable… Celui de Reji apporte des idées et des éclaircissements sur son usage mais aussi des trucs intéressants pour apprendre une langue. Encore un truc à trouver hors de l’application!

Nous aimons :

  • Gratuit
  • Un outil utile avec la bonne pédagogie de l’apprenant efficace qui travaille
  • Les trois modes dont l’image
  • Le design sobre, coloré et la fluidité
  • On se concentre sur les mots moins connus ou difficiles sans s’encombrer des autres pour un ciblage précis et on peut les rentrer au fur et à mesure de sa progression pour travailler sur des listes entièrement personnalisées différentes de celles génériques proposées en mode auto sur d’autres applis
  • Le nombre de langues et leur originalité pour certaines!

Nous aimons moins:

  • Les micmacs
  • Le mode d’emploi incomplet (claviers, recherche de définition, enlever une image…)
  • Les images, pas toujours évidentes. Nous ne recommandons pas leur usage pour des exercices plus évidents.

Notes du lab

Une vraie application pour un travail pertinent et effective pour apprenant sérieux. L’outil permet de concentrer son énergie et temps sur le vocabulaire inconnu ou difficile sans s’encombrer des mots basiques trop connus. Son choix de mode est plaisant et ses fonctions d’assistant de recherche très appréciables, simples mais suffisantes. La liberté de choix de définition est un grand plus comme l’incroyable combinaison possible de langues.

Un reproche, l’insuffisance d’informations sur les réglages de votre Iphone nécessaires et le plus souvent inutiles pour d’autres applications « intégrées ». Nous avons un peu tâtonné (étant habitué à de si nombreuses applis « Couch potato ») avant de le comprendre grâce à la hotline (rapide et un brin tech, ce sont les auteurs!) qui nous a orienté sur la piste…

Un outil « vrai » d’apprentissage mais qui demande un peu de compréhension du mode d’emploi pour bien l’utiliser.

PS Que veut dire Reji? La réponse est à l’image du site 🙂 « Reji comes from the word regimen which means discipline, as learning a language requires a lot of discipline. « 

Publicités