Trucs persos pour apprendre les langues

Pour apprendre une langue, en dehors de la masse de conseils disponibles sur le Web, il faut aussi inventer des astuces pour mĂ©moriser certains aspects de la langue et en particulier les dĂ©clinaisons ! Si un truc facile existe pour l’allemand, le russe est plus dĂ©licat… Et la vue d’une horde de tableaux peut faire fuir beaucoup d’apprenants !

Il est donc important d’inventer et de bricoler vos propres combines pour progresser et vous facilitez la vie. J’ai ainsi crĂ©Ă©, pendant des annĂ©es pour mes dĂ©placements export d’entreprise, des petits carnets (en cinq langues) avec onglets dĂ©coupĂ©s pour inscrire les phrases usuelles de vie pratique et de nĂ©gociations techniques et commerciales Ă  rĂ©viser dans l’avion ou juste avant la visite (en prenant soin de conserver un grand carnet de sauvegarde). Aujourd’hui, des ouvrages bien faits, des applications dĂ©diĂ©es ou vos crĂ©ations numĂ©riques peuvent ĂȘtre utilisĂ©es Ă  la place.

Les langues avec déclinaisons

Les dĂ©clinaisons sont dans l’imaginaire des apprenants le plus souvent des pentes raides bien connues et dĂ©courageantes Ă  gravir. Les allemandes sont redoutĂ©es (et Ă  tort !) et les russes semblent rĂ©servĂ©es Ă  quelques intellectuels. Or il existe des moyens connus (mais pas toujours diffusĂ©s…) pour les retenir et les utiliser, car leurs reprĂ©sentations sont trop souvent trĂšs acadĂ©miques et pas adaptĂ©es Ă  un apprenant non natif. Les dĂ©clinaisons sont habituellement l’obstacle principal qui dĂ©courage l’apprenant en cours d’Ă©tude ou mĂȘme pour le choix d’une langue !

On trouve aussi de multiples conseils efficaces sur le web, n’hĂ©sitez donc pas Ă  sortir des sentiers battus et des mĂ©thodes trop bien lĂ©chĂ©es et n’oubliez pas que la construction de votre propre truc permet de travailler en profondeur le sujet qui vous pose un problĂšme !

Quelques trucs pour apprendre des déclinaisons :

  • Ne pas en faire une montagne. Penser apprentissage progressif et travailler aussi la lecture pour visualiser des groupes de mots et y voir leurs applications
  • Se concentrer sur les plus utilisĂ©es. Les autres Ă©tant moins frĂ©quentes, le taux d’erreur chutera et l’ensemble sera acceptable en tant qu’Ă©tranger. Progressivement ajouter le reste aprĂšs assimilation des premiĂšres.
  • CrĂ©er ses propres tableaux en rĂ©duisant les doublons
  • Toujours apprendre les adjectifs, dĂ©monstratifs… et les noms en mode groupĂ© et horizontal

Un truc psychologique maison : commencer l’estonien. Au vu des 14 cas, vous sauterez de joie quand vous rencontrerez les 4 allemandes (les dĂ©clinaisons…)

Le croate

Exemple de bricolage utile d’un tableau fait maison pour le croate (notons que le simple fait de les construire vous aide Ă  les mĂ©moriser…) qui regroupe un maximum de dĂ©clinaisons (ici celles du pluriel )sur une mĂȘme page. Notons des mnĂšmes pour retenir comme IRA. Ce type de fiche remplace une flopĂ©e de tableaux et permet d’apprendre en simultanĂ©/linĂ©aire (noms, adjectifs, possessifs…) avec un regroupement des terminaisons Ă©quivalentes… Le nominatif (N) et l’accusatif (A) sont cĂŽte Ă  cĂŽte ici, ce qui n’est pas l’ordre officiel (N)-(G), mais comme ils ont beaucoup de ressemblances (comme le datif et le locatif d’ailleurs), c’est plus facile Ă  apprendre !

L’allemand

Si vous ouvrez une grammaire allemande, vous y trouverez une dizaine de tableaux Ă  compiler simultanĂ©ment dans sa tĂȘte… Or, il est possible de s’en passer avec une mĂ©thode simple :

DĂ©clinaisons russes :

Pour le russe, nous travaillons sur une Ă©bauche de fiche horizontale et globale de dĂ©clinaison pour retenir rapidement un schĂ©ma mental simple Ă  utiliser. Incomplet et imparfait (l’aide d’un natif de la langue nous serait prĂ©cieuse), il peut permettre d’apprendre une base facile Ă  retenir et son dĂ©rivĂ© pour minimiser les erreurs et dĂ©passer un blocage. De plus, si Ă  l’aide d’un tableau rĂ©duit vous ne faites que 80% d’erreurs, mais avec une fluiditĂ© dans le langage, c’est un excellent rĂ©sultat pour la majoritĂ© des apprenants

Brouillon mémo déclinaisons russes à télécharger

Un Wikipédia et un autre trouvé au hasard du web (russe)

Vu sur pinterest pour du russe:

DĂ©clinaisons latines

Conseils pour l’islandais et ses dĂ©clinaisons

Quelques liens pour trouver des trucs

D’autres aspects que les dĂ©clinaisons peuvent bĂ©nĂ©ficier de trucs et en particulier l’acquisition de vocabulaire. L’important est de fabriquer vos propres notes et astuces (mĂȘme s’ils sont incomprĂ©hensibles pour les autres). Inspirons-nous toutefois des travaux d’apprenants malins !

Une compil’ de cheat sheet

Le truc des Ăźlots de langage

Want to Speak with Greater Fluency? Create Your Own Language Islands

  • MnĂ©motechnique
  • On trouve aussi les conseils qui n’apportent pas grand-chose sauf pour le rĂ©fĂ©rencement du site qui les poste.
  • Astuces langues
  • Chacune son truc, expĂ©rience
  • Trucs de super apprenant, un spĂ©cialiste du genre
  • Les trucs d’avant (aussi bien la mĂ©thode que l’application proposĂ©e, un respectueux ancĂȘtre…)
  • Un classique, le surlignage des mots difficiles rencontrĂ©s, les autres Ă©tant rĂ©visĂ©s, sur un lexique ici
  • Vocabulaire anglais, Robert & Nathan. L’option surligner les mots connus est aussi possible selon les niveaux (deux couleurs aussi !). Notons l’hyper rapiditĂ© de la formule Ă  l’usage de rĂ©vision en comparaison avec les applications numĂ©riques…

Pas de dĂ©clinaison en chinois, mais l’achat d’un poster de 1000 caractĂšres de base Ă  afficher sur un mur vous permet de surligner les connus et de les rĂ©viser de maniĂšre impromptue en passant devant. On visualise aussi son avancĂ©e en un coup d’Ɠil!

Le travail sur la mĂ©moire est un facteur essentiel pour vous faciliter l’apprentissage.

La mémorisation facile

La plupart du temps, des experts en auto-apprentissage et des chercheurs d’astuces imaginatifs se confient sur leur blog : Des blogs de langues compĂ©tents. Autre exemple : les outils de l’Ă©crit de Langues d’ailleurs

Des « fiches » synthĂ©tiques existent sur le marchĂ©. S’en inspirer pour crĂ©er les vĂŽtres!

Pour info…

La compil’ d’astuces

Lire notre article de conseils en tout genre

Être inventif est la clĂ© !

Le grand n’importe quoi peut marcher. Pour apprendre la prononciation correcte d’un mot anglais avec I comme dans « five », Mes petites filles se pincent (gentiment) entre elles pour faire « aĂŻe » quand le mot est prononcĂ©. MĂ©morisation du truc garantie…

Une réflexion sur “Trucs persos pour apprendre les langues”

  1. La meilleure des techniques : Trouver et crĂ©er ses propres trucs & astuces !! Je pense Ă©videment au æ±‰ć­— et Kanji, chinois et japonnais, mais cela marche pour beaucoup de choses effectivement (bien que cela demande un effort supplĂ©mentaire Ă©videment) ! Merci pour le partage de cet article et de ces liens !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.