Les Déclinaisons russes & croates, Allemandes En short code.

Les déclinaisons sont souvent l’obstacle qui décourage l’apprenant. Si un truc facile existe pour l’allemand, le russe est plus délicat… La vue d’une horde de tableaux peut faire fuir beaucoup d’apprenants!

Quelques trucs pour apprendre des déclinaisons:

  • Ne pas en faire une montagne. Penser apprentissage progressif et travailler aussi la lecture pour visualiser des groupes de mots et y voir leurs applications
  • Se concentrer sur les plus utilisées. Le solde étant moins fréquent, le taux d’erreur chutera et l’ensemble sera acceptable en tant qu’étranger. Progressivement ajouter le reste après assimilation des premières.
  • Créer ses propres tableaux en réduisant les doublons
  • Toujours apprendre les adjectifs, démonstratifs… et les noms en mode groupé et horizontal

Exemples de tableaux Fait maison et toujours en travaux :

Le croate

Un Wikipédia et un autre trouvé au hasard du web (russe)

Vu sur pinterest pour du russe:

L’allemand, le truc:

L’allemand sans ces foutus tableaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.