Beijing cursus, la méthode de mandarin lumineuse

Brillant! Un kit d’outils vraiment complet pour un apprentissage très plaisant.

Beijingcursus.com

Un nom évoquant la Chine et l’apprentissage pour cette méthode de mandarin aux multiples atouts. Différents éléments la composent et sont proposés en kits (HSK 1, 2 et 3) ou produits séparés. Les niveaux correspondent à des examens officiels HSK dont l’un des critères est le nombre de caractères appris (150, les plus courants, pour le HSK 1). Le premier kit (bleu) inclus, par exemple, ces 150 caractères mais en propose plus de 300.

Le kit HSK 2 (vert)

Kit HSK 1 en pleine action

La forme

Pourquoi parler de la forme en premier? Parce que le mandarin, langue à caractères, peut apparaître dans les manuels très rapidement comme une langue compliquée et indéchiffrable avec des pages remplies de signes confus et ardus à lire. Or, Beijing cursus présente des produits à la clarté et lisibilité remarquables qui facilitent et rendent l’apprentissage plaisant. Trop de méthodes trop denses, au format réduit ou à la présentation tristounette découragent l’apprenant dès la première lecture.

Pour le manuel, un cahier à spirales mettant bien à plat les feuilles, des couleurs douces, des écrits très espacés, une densité faible de caractères et apparaissant en gros, des icônes égayantes et l’usage de couleurs contribuent avec brio à la lecture tout en douceur et dans une ambiance sympathique. C’est le premier gros atout du produit. De plus, l’attention est limitée et concentrée sur une leçon courte par page et d’une grande progressivité rendant facile l’apprentissage.

Le manuel de base

314 mots à apprendre pour le kit bleu du HSK 1 (attention un mot n’est pas toujours un caractère, un certain flou dans cette définition existe pour les méthodes de chinois) répartis dans des chapitres thématiques:

Le programme du chapitre 1

Extrait de leçons… On notera les jeux de couleurs (traduction, caractères…) et les images, un vrai plaisir pour les vétérans nourris à des méthodes confuses et tristes. La progressivité est admirable mais surtout la lecture des explications apporte ce coté culturel le plus souvent absent ailleurs. Nous avons ici l’impression non seulement d’apprendre une langue mais aussi celle de lire un guide touristique qui nous prépare à un beau voyage. En mode « story telling », cette particularité crée une véritable motivation particulièrement utile pour l’apprentissage d’une langue non pas difficile (un mythe que cette méthode efface très rapidement par sa pédagogie intelligente et innovante) mais plutôt longue à apprendre (l’auteur de cet article a mangé plus d’une dizaine d’applications et méthodes de chinois, donc une certaine expérience…)

Observons la précision des explications dans lesquelles sont naturellement incluses les caractères à la lecture facile par leur couleur et taille plus grande et l’ajout de la transcription en Pinyin dans le texte. Les caractères à apprendre (grand carré) et leur scénarii d’écriture sont imbriqués. Un élément pédagogique majeur pour intégrer vraiment dès le départ l’écriture et ne pas développer un apprentissage bancal.

Très important!

Beijing cursus implique dès le départ l’apprenant dans l’écriture du chinois par la représentation incluse du traçage de caractères. Or les applications actuelles du web zappent le plus souvent cet aspect pour proposer du conversationnel fastoche mais cet oubli volontaire handicapera un jour et empêchera d’apprendre vraiment le chinois, langue particulièrement et différemment reliée au visuel et à l’écriture que beaucoup d’autres. La mémorisation longue du mandarin est d’autant meilleure que l’on aura tracé et retracé les caractères de cette langue sans alphabet. De plus la lecture du Pinyin, d’apparence facile et trompeuse, ne fait que retarder l’échéance et agrandir le fossé entre écrit et oral et découragera probablement, voire à coup sûr, le passage futur à l’écrit (attention à partir du bon pied pour aller loin…)

Le piège du pinyin:

Une béquille pour reconnaître la prononciation des caractères. Dans cette méthode, il est utilisé dès le départ. C’est un véritable apprentissage initial à faire avec les explications fournies.

Cette romanisation est le principal handicap des apprenants qui l’utilisent car son écriture ne correspond pas tout a fait aux vrais sons chinois et de plus incite à la mauvaise habitude de lire la romanisation avant les caractères ce qui retarde l’immersion dans la langue chinoise. Plus tard, ils permettront de traduire un caractère inconnu en un son approximatif mais c’est en réalité une béquille handicapante (on commence enfin à le reconnaître en France). Comprendre le problème… ou l’embrouille assurée! On finit sinon par apprendre et ne voir que le pinyin!

Il faut absolument reléguer à sa place d’aide-mémoire l’usage du Pinyin en se focalisant sur la lecture du caractère (en apprenant à les écrire et en écoutant la prononciation). Ceci réclame un mental d’acier pour les auto-apprenants…

L’aspect culturel:

Des encarts culturels instructifs et motivants différencient grandement cette méthode unique. Nous adorons.

On trouve en fin de manuel un rappel des caractères appris que l’on pourra entourer au crayon pour évaluer sa progression. Attention, le manuel n’est qu’un « manuel de base » et ne se justifie que par l’apport d’outils complémentaires:

Le carnet d’écriture

Très astucieux, il permet immédiatement de travailler son écriture à chaque page du manuel. Peu encombrant, il bénéficie d’une petite astuce technique, l’effacement, qui évite de visualiser sur une feuille tous ses essais ratés:-) Notons qu’une feuille plastique est superposée pour l’usage des feutres et tenue avec un trombone (un seul film par cahier, un peu juste si on le perd…) Il est fortement conseillé, voir indispensable comme pour les leçons, d’utiliser les ressources en ligne de prononciation en même temps, la mémorisation traçage-prononciation-sens devant se faire simultanément pour cette langue!

Les cartes

C’est d’abord un jeu qui renforce la mémorisation et permet de vérifier vos acquis. Ici encore l’écrit est inclus avec des informations utiles (ou pas) sur chaque carte au design toujours aussi agréable.

Des jeux de cartes du même type sur le marché n’offre pas la décomposition trait par trait comme ici. Ne pas acheter! Sa présence ici est un gros atout pour la révision!

Des règles de jeux sont proposées mais on peut les utiliser pour de nombreux usages comme visibles sur les images et vidéos.

Ces cartes sont un formidable outil de révision avec toutes les composantes nécessaires (phonétique, traçage, traduction, caractère) et la « modularité » d’un jeu de cartes. Le gadget des couleurs de tons d’autres produits en vente n’est pas utilisé ici et c’est tant mieux!

Elles sont, couplées avec la ressource des carte en ligne, déjà une méthode à elles toutes seules pour des budgets serrés…

Ressources en ligne

Un manuel ne permet de travailler la prononciation que par l’intermédiaire de la transcription Pinyin (un désastre pédagogique) d’où l’usage indispensable des ressources audio en ligne! Incluses avec l’achat d’un kit ou d’un manuel, elles sont donc le complément incontournable de la méthode avec un casting idéal:

Les caractères en ligne

Cette fonction permet de vérifier, d’apprendre ou de réviser les caractères un par un. Très bel outil dont il faut abuser! très complet et au visuel parfait, une réussite…

Encore une fois, il ne manque rien dont le traçage et le bonus du caractère traditionnel. Langue contextuelle (nombreux homonymes pièges), les exemples sont précieux à l’usage.

Les cartes en ligne

Différent du précédent produit, c’est un jeu ou exercice qui permet de valider votre progression.

Les chansons

Une méchante et grosse astuce (dans le bon sens) pour motiver l’apprentissage, les vidéos sont les outils qui rendent la langue vivante et une source majeure de motivation. À étoffer (où sont mes chansons de ma série chinoise préférée, Evernight)?

Les vidéos

Comme pour les chansons, la révision audio est à portée de clics et permet un travail sur des phrases.

Notons l’accès à certaines ressources numériques pour des tablettes ou mobiles à l’aide d’un lien et de la fonction navigateur (mode d’emploi dans la FAQ).

Cours collectifs ou individuels, en ligne ou présentiels

Le site a conclu des partenariats avec un organisme de formation et des professeurs en ligne utilisant la méthode. De 5 ans à adulte!

Tarifs:

68 € le manuel… Sur le même étal on trouvera des méthodes à moins de 30 euros ou des applis à 10€/mois. Un c’est cher! sera donc la première impression mais complètement fausse pour plusieurs raisons:

  • La méthode se conserve dans le temps en comparaison avec des applications à 10 euros par mois mais qui s’effacent dès l’abonnement résilié.
  • Beijing Cursus inclut de formidables ressources audio (même pour le manuel seul) à l’éventuel accès renouvelable pour un prix très modeste
  • La méthode très progressive et motivante a toutes les chances de ne pas être abandonnée par manque d’intérêt comme de trop nombreux manuels ennuyeux et ne rejoindra pas ainsi la pile des méthodes quasi-neuves trouvables dans les vide-greniers

Le kit est beaucoup plus intéressant que le manuel seul car il inclut le cahier d’écriture indispensable et les cartes qui permettent d’organiser un travail d’apprentissage et de révision et servent d’exercice pratique. Beijing cursus est un véritable investissement rentable car garantie de plaisir d’apprendre, de découverte culturelle et de progression, certes lente et ciblée, mais réelle et adaptée à cette langue à caractères sans les lacunes immenses de beaucoup d’autres applications ou supports pédagogiques. Le prix très raisonnable de l’accès aux ressources numérique rend l’achat « résilient ». Un beau cadeau aussi à transmettre ou partager avec sa famille.

On devra toutefois réinvestir dans de nouveaux kits à chaque fois pour évoluer mais soyons honnête, on en a vraiment pour son argent et on épargnera des dépenses stériles pour des produits médiocres ou peu enthousiasmants. Mais cela reste un véritable investissement plus qu’une « dépense ».

Des offres spéciales écoles ou entreprises sont aussi au menu!

Bonus

Les pages descriptives du produit et les accès gratuits permettent de se faire une vraie idée de la qualité et de la richesse de Beijing Cursus et d’investir à bon escient en évitant une déception au déballage d’un coffret ou dès les premières utilisations d’une méthode. Un très bon point!

Faq

Elle permet de répondre à des questions sur l’emploi de la méthode comme la connection avec le site en utilisant Android ou iOS

Nous aimons

  • La clarté
  • Les remarquables ressources en ligne
  • La pédagogie intelligente et l’impressionnant travail pour rendre abordable et agréable l’apprentissage du chinois
  • Le design tout doux
  • L’apport culturel à tous les étages
  • L’intégration progressive et immédiate de l’écrit
  • Les ressources web bien choisies

Nous aimons moins

  • La moindre intégration caractère-sens-prononciation en comparaison avec une application en ligne. Un effort d’organisation est demandé pour utiliser simultanément les outils (mais on bénéficie de l’écrasant atout de l’écrit omniprésent, coeur d’apprentissage de cette langue et pour laquelle le traçage avec le doigt sur certaines applications remplace mal le travail à la main)
  • Le Pinyin dès le départ (mais comment faire autrement avec un manuel), véritable béquille pour apprendre vraiment une langue à caractères et détourne l’attention de l’apprenant qui, par facilité, apprend à lire et parler le Pinyin au lieu de replonger dans la lecture directe du caractère (d’ou l’intérêt majeur de travailler les caractères à l’écrit)

Notes du lab

Dès la consultation du produit, nous avons été attiré par sa clarté et présentation qui donnent un charme inédit à cette méthode de mandarin. Une progressivité, lente mais profonde, qui intègre avec brio un voyage culturel et l’initiation à l’écriture chinoise posant les fondements solides nécessaires à une progression de qualité. On devine d’ailleurs ici le formidable travail pédagogique par l’équipe de création pour obtenir cette précision et qualité et qui atteint ici une excellence rare.

Quelques précautions toutefois:

  • Il est impératif de coupler systématiquement l’apprentissage des caractères avec l’écoute audio pour se désolidariser du Pinyin (lire et écouter le caractère sans cette béquille)
  • Attention à l’apparente lenteur et modestie du nombre de caractères. La langue chinoise n’a pas le même rythme d’apprentissage que le russe, l’allemand ou beaucoup d’autres langues. La méthode vous habituera par sa structure à prendre le bon (car l’impatience ici est destructrice).
  • Travailler les ressources en ligne avec intensité et régularité en particulier pour les auto-apprenants. La méthode demande en effet un gros investissement dans l’écoute et la prononciation pour ceux qui ne bénéficient pas d’un tuteur ou professeur (automatique dans les applications Web 2.0)
  • La bonne mémorisation demande une régularité de fer pour bien enregistrer en particulier pour une langue à caractère (dix minutes par jour est plus efficace qu’un grand week-end). Planifier intelligemment donc vos efforts facilités grandement par la structure du manuel et le caractère plaisant de Beijing Cursus
  • Nous conseillons de coupler la méthode avec l’ajout d’une application « fun » type « flashcard » pour renforcer l’écoute et compléter ceux de Beijing Cursus pour apporter de nouveaux exercices (avec phrases) à pratiquer dans les transports en commun (en attendant peut-être celle de Beijing Cursus…)

Le match méthode-application web est ici très bien illustré avec chacune ses avantages et inconvénients (l’avantage du travail écrit pour l’une, l’immédiateté et synchronisation pour l’autre) mais les ressources en ligne de Beijing cursus lui donnent clairement l’avantage pour un réel apprentissage du chinois. Pour ceux et celles qui voudraient s’amuser ou croire qu’ils apprennent le chinois, une application (à part une exception notable notée chez nous 4 étoiles) fera très bien l’affaire. Pour les autres, Beijing Cursus vous attend!

PS: un article provisoire en attente d’un essai plus complet entre autres pour les niveaux avancés, l’exemplaire étudié étant celui pour débutants et faux débutants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.