Back to English with Bescherelle!

Un produit différent qui s’adresse principalement à ceux qui veulent reprendre l’anglais.

La méthode Bescherelle « anglais »

Pour qui?

Niveau A2 vers B2: l’ouvrage demande donc une base minimale pour être bien exploité. Il exclut les vrais débutants (ce n’est pas le but de cette méthode mais en même temps quel petit français n’a pas étudié l’anglais obligatoire à l’école et est vraiment débutant?) L’objectif réel est donc de réconcilier les Français en panne de langue étrangère avec l’anglais pour franchir la barrière de la langue ou rafraichir ses connaissances. La méthode Bescherelle Anglais est tout à fait adaptée à cet usage en n’étant pas un manuel (il rejoint en cela un célèbre concurrent!). Des déficiences comme le manque de conversation, l’inadaptation aux réalités linguistiques de terrain ou encore une grammaire approximative sont visées par l’ouvrage. Remise à niveau, élargissement de la palette de vocabulaire ou travail d’écoute, ce couteau « suisse » est à votre service avec des thèmes (travail, relations,…) principalement orientés adultes.

Elle est conçue pour l’auto-apprentissage de l’anglais.

Le format:

Coffret avec CD ou livre (avec audio MP3 en ligne) et E-book

Un gros atout, la taille du livre. Le format réduit permet de l’emmener partout dans le train comme à la plage avec une reliure souple agréable à manipuler. Pour mieux faire rentrer le texte dans ce format, on aura toutefois des éléments en petits caractères plus difficiles à lire comme les traductions.

Riche en illustration et couleurs, le livre est attrayant et sympathique. On regrettera peut-être un peu le design de couverture un peu trop scolaire pour la clientèle ciblée des adultes… Une présentation plaisante qui ne fait ni académisme ni pensum et enchantera les hésitants et réfractaires des langues.

Pour les ressources en ligne, une panoplie complète de supports!

Les principes pédagogiques:

Des leçons courtes et intenses basées sur une conversation, un mixte intelligent d’oral, de vocabulaire, d’exercices et de grammaire permet une approche à 360° de l’anglais. On travaille dans le vivant et le réel. L’introduction progressive d’idiomes est bien vue car cet apport donne à l’apprenant les vrais clés de la langue anglaise très diverse et riche en « variantes » pour un anglais de terrain.

Des petits trucs sont utilisés comme un maximum de textes en anglais avec des aspects culturels ou des encarts (roses), des couleurs pour apprendre ou retenir les mots, des expressions locales ou particulières mises en avant, ou encore une séparation de la traduction du texte en version originale, le tout dans un environnement sympathique.

Les épisodes ont pour fil d’Ariane un grand voyage dans la sphère anglo-saxonne avec une jolie carte en tête d’ouvrage. La logique du voyage n’est par contre pas évidente (euphémisme:-). On retiendra la diversité qui est effectivement très intéressante.

Le contenu

48 épisodes (très denses) avec un apport d’environ 800 mots « nouveaux » pour un vrai travail d’apprentissage qui nous change du pianotage d’applications. Les compléments en ligne permettent l’audio (travail d’écoute) et d’obtenir d’autres exercices (gratuit)

Une leçon:

Une structure en adéquation avec le site en ligne. Tout commence par un dialogue réaliste. (le casque audio indique qu’un enregistrement existe sur le site). À écouter donc impérativement au moins une première fois. Quelques premiers mots clés sont traduits (le mieux étant de ne pas aller lire la traduction plus loin dans un premier temps) et aideront pour le questionnaire de compréhension qui suit.

Une deuxième étape est l’apport de phrases et mots complémentaires liés au contexte permettant d’élargir ainsi son champ de compétence sur le sujet. Encore des petits exercices (thème et version) pour vérifier votre bonne connaissance. Ils sont courts et ne lasseront ni décourageront pas l’apprenant.

Un élément de grammaire (ceux qui posent vraiment problème et leur application):

Encore des exercices mais en anglais seulement dans un contexte précis pour reprendre et élargir son vocabulaire. La sélection est particulièrement judicieuse et immédiatement exploitable. Le mélange texte/grammaire et thème/version permet le travail de « la souplesse du cerveau » et la taille réduite des exercices de ne pas transformer l’apprentissage en corvée. Un juste équilibre!

Pour clore l’épisode, le focus, intermède culturel, étape du voyage de la méthode anglaise. Ici encore un apport de vocabulaire pour enrichir votre base.

Check it!

Toutes les six leçons plusieurs pages de quiz sympathiques et variés (différents des exercices précédents) pour confirmer ou non vos connaissances. Reprendre en cas de résultats moyens…

Des compléments divers en fin de livre avec des verbes irréguliers, à particule et un lexique bilingue.

Ressources en ligne:

Pour suivre son évolution, il est possible de s’inscrire (de toute façon obligatoire pour écouter les MP3) et bénéficier d’une structure de suivi.

Plus important, la lecture et l’écoute des audios indispensables avec une palette simple et bien conçue. Notons que les passages enregistrés sont indiqués dans le livre avec une petite icône. Un meilleur travail si on dispose du livre à portée de main (surligneur ou annoter éventuellement).

Dans le cadre du format numérique, l’E-book permet l’intégration parfaite du son et du texte!

Tarifs:

Autour de 15 euros, un peu plus cher pour le coffret avec CD. Un prix très raisonnable, surtout en comparaison avec les abonnements au mois du digital, et comprenant les services en ligne. Encore moins chère le format livre numérique!

Nous aimons

  • Le rapport qualité/prix
  • Le juste équilibre entre vocabulaire, exercices et grammaire qui ne lasse pas et permet d’aborder tous les aspects de l’anglais de façon progressive
  • Le contenu avec ses phrases et mots exploitables sur le terrain
  • Le format et le confort (et simplicité) de la lecture
  • L’interface simple et pratique de l’audio en ligne

Nous aimons moins

  • Les thèmes et les pays sont toutefois en complet désordre. On cherchera aussi l’escale « Thailande » (pas vraiment anglaise) et le pourquoi des Inuits (Canada?)
  • Note culturelle: Je cherche toujours l’implication des Européens dans le renversement brutal de la reine d’Hawaii au profit des colons américains…

Notes du Lab

Perdue au milieu de la pile des ouvrages scolaires, la méthode Bescherelle « anglais » apporte une réelle pédagogie adaptée à sa cible adultes « back to English ». Au judicieux mélange d’aspects de la langue, travail de fond sur le choix pertinent du vocabulaire s’ajoutent le sérieux et l’omniprésence des exercices. On ne fait pas joujou ici, on progresse, mais en douceur en raison des courtes mais denses leçons. Un regret, la couverture (voire le titre trop scolaire) qui, pour des adultes, se confond avec les traditionnels manuels dans un rayon de librairie. Un titre plus fort comme « back to English » serait plus percutant et informatif pour la clientèle ciblée. Le format et le principe sont excellents pour cet usage et l’idée d’une collection « langues et voyages » avec des tomes « USA », « India », « UK »… avec chacun leurs idiomatismes et originalité culturelle serait plaisante (et moins brouillon pour l’idée du voyage:-)

Un bon achat pour un redémarrage et un véritable travail de fond pour préparer votre cerveau à l’anglais!

Annexe:

Il est utile de comparer le « livre » , comme ici avec la méthode « papier » Bescherelle d’anglais (+ MP3 ou CD), avec le digital dans le domaine des langues étrangères. Un match où chacun a ses propres qualités et défauts…

Le livre a pour atouts une moindre fatigue en raison de la luminosité des écrans, pas de matériel fragile à transporter, un prix unique d’achat mais aussi le calme de la lecture et l’option d’annotation au crayon.

L’application numérique présente, elle, l’avantage d’une intégration complète, d’animations sonores ou visuelles originales, une mise à jour permanente mais une faiblesse du travail de l’écrit et un coût récurrent pour celles avec abonnement.

Entre le livre numérique et les versions papiers avec audio mp3 et sites en ligne complémentaires, les versions classiques se défendent encore mais la chute de l’habitude de la lecture et les générations « digital native » bousculent le marché. L’Ebook (comme celui de Bescherelle) semble la formule idéale mais le papier a aussi ses avantages… Comme pour les habitudes alimentaires, un désir de retour à des méthodes moins énergivores, dépendantes ou néfastes à la santé peuvent bénéficier au livre. À titre personnel, je suis revenu à un plus juste équilibre entre applications en ligne et livres pour un travail complémentaire plus efficace , diversifié et moins « connecté ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.