Une appli efficace qui plaira aux grands ET aux plus jeunes. Rare.

Tout le programme est dans le nom de l’application!

Funeasylearn.com

Une application très bien finie en terme de design, ergonomie et astuces. Une des rares qui fait plaisir à utiliser!

On communique dès le départ dans Funnyeasylearn. Un chat bot s’active pour découvrir l’application (en fait pour récupérer votre Email…) et plus tard des notifications apparaissent dans la petite cloche du menu en haut et à droite.

Les langues

Un beau panel de langues, plus de trente, attirera le chaland. On peut accumuler les langues à apprendre avec un seul forfait! Un gros point fort (il n’y a d’ailleurs pas d’abonnement pour une seule langue). Une généreuse liste aussi de localisation dont le français. On peut facilement en ajouter et accéder à sa liste. Ne pas s’en priver puisque l’essai donne accès à toutes les langues!

Le contenu

Funeasylearn est un simple « flashcard », une base de données à partir de « cartes » audio-visuelles, pour une mémorisation « perroquet » ou imitation de phrases et de mots, certes, mais elle a astucieusement ajouté une roue de jeux pour lui donner un usage ludique et de grande pédagogie. Après un très court apprentissage de mots ou de phrases, elle permet une mémorisation immédiate et plaisante. Voici les différents contenus, par exemple, pour le roumain :

Un contenu riche en nombre et amplement suffisant pour collecter un fond de vocabulaire utile pour un bon niveau. Les voix sont « humaines », donc réalistes. Il évolue en permanence avec l’ajout permanent de vocabulaire. On peut consulter les éléments disponibles dans la version d’essai (à faire impérativement). Le croate, langue moins répandue (l’une testée pour cet article et visible sur les captures, a pour l’instant, par exemple, beaucoup de niveaux de vocabulaire mais est pauvre en phrases…

Design

Un premier point fort, la qualité du design épuré aux couleurs sympathiques pour un univers qui plaira à la fois aux enfants et aux grands. Une grande réussite car, le plus souvent, pour plaire à un jeune public, on collera des images trop enfantines pour les adultes. Ici, les illustrations sont des dessins conçus à la main et donnent une ambiance jeune et nostalgique à la fois. Visuellement très agréable, l’application bénéficie aussi d’une organisation et toucher de la navigation simple, claire et sophistiquée (voir en particulier les thèmes). Un coté enchanteur qui favorise son usage et au parfum de miel avec ses abeilles, ses points fleurs et ses indices mielleux.

Niveaux

On visualise ici les possibilités diverses selon les langues (et qui évoluent) mais surtout on peut gérer son contenu. Un peu de manip est à connaître quand on a plusieurs langues en route :

On choisit sa langue de travail du moment (drapeau) puis son contenu en cochant les cases. Vous pouvez donc limiter votre travail à des niveaux et éléments séléctionnés en éliminant le basique que vous connaissez déjà. Une fonction particulièrement intelligente et utile et ce, par langue. Une fois ce choix fait, la langue se place en tête de liste et un simple retour vous plonge dans celle-ci en cliquant apprendre. Notons que l’empilement de niveaux intensifie l’apprentissage en créant des leçons plus longues et que cette étape est incontournable pour changer de langue. Attention à bien programmer votre leçon, l’ajout de niveaux entrainant une plus grande longueur moins amusante. Il s’agit alors de décocher les listes de bases déjà connues pour une expérience plus rapide et fun.

Ici, le mot génération sera inclus mais pas le mot père, débutant étant décoché. Un réglage pointu très astucieux pour une progressivité réussie!

Les leçons

Remarques préliminaires:

  • En travaillant bien on gagne des abeilles et des fleurs (le miel, cheat code, est à acheter passé le stock initial)
  • Pour un certain nombre de langues, un cours d’alphabet et de phonétique sont fortement recommandés. Le mot croate de l’image ci-dessous s’entend dans l’application comme un « seurrdatchna »… Une connaissance de la grammaire aidera aussi à comprendre à commencer par le vocabulaire qui peut changer selon les genres, cas,…
  • Essayer d’utiliser l’application entre 10 et 20 minutes par jour très régulièrement pour amplifier le bénéfice de la mémorisation
  • Bien régler avant ses préférences de contenu dans langues accessible par le petit drapeau en haut

Apprendre l’alphabet en premier avec déjà des exercices et de l’écriture:

Les thèmes

Les thèmes se subdivisent en sous-rubriques pour une richesse d’options possibles qui donnent une grande précision. En cliquant sur le logo principal de plus grande taille, on déplie ou repli les sous-menus. Un mode dynamique très novateur. Une très grande richesse d’entrée qu’il faut aller explorer en profondeur et dont le contenu varie donc selon le réglage du menu langue, la même rubrique contenant alors des mots différents. En effet, en ajoutant des niveaux, le même thème dispose d’un nombre accru d’entrées. Nous naviguerons donc régulièrement dans les mêmes thèmes mais au contenu évolutif. On trouve des regroupements astucieux comme adverbes ou météo. Les menus de phrases sont toutefois différents de vocabulaire.

Il est possible de s’y perdre un peu au début mais l’usage fréquent vous habituera rapidement à la manip! En fin de leçon, une autre est proposée en mode linéaire (c’est le sujet suivant dans la liste). Peut-être un mode à conseiller pour certains?

Deux options séparées et complémentaires, phrases/mots pour un même thème. Bien vu! les phrases apportent l’aspect contextuel d’usage, but ultime d’un apprentissage de langues. Les auteurs créent de nouveaux niveaux régulièrement. Un choix donc variable selon les langues.

Des choix de sous thèmes intelligents comme les groupes de verbes ou les contraires.

Apprendre

On commencera naturellement par l’étude du vocabulaire pour se lancer dans les phrases plus tard (enfin, vous faites comme vous voulez). Dans les deux cas une roue de jeux apparait. Commencer par la revue des mots du jour (au centre ou le livre) puis poursuivre continue dans le sens des aiguilles d’une montre avec continuer (recommandé mais sans obligation). Très peu de nouveaux mots ou phrases à chaque fois (selon le réglage) mais ils sont travaillés dans tous les sens pour obtenir une mémorisation à long terme à la fin de la leçon. Un peu long pour passer un grand nombre en revue mais efficace et on pourra, pour réviser, utiliser d’autres outils plus rapides dans statistiques

À tout moment l’icône du centre vous ramène à la relecture des mots étudiés (comme l’icône livres à droite) et la petite maison, aux thèmes. Toute progression est enregistrée et l’on pourra reprendre à tout moment n’importe quel exercice. Une grande liberté ici de navigation non linéaire et coercitive… L’ajout de listes de niveaux supérieurs réinventent la roue :-). Vous reviendrez donc souvent sur celle-ci pour un même thème.

Leçons très courtes et pas trop fatiguantes pour le « livre » qui plairont à tous les âges (on a l’easy et le fun du nom) pour vite passer à la roue des jeux! Le remplissage des bulles indiquera le niveau de finition de la leçon (que vous pouvez reprendre quand vous voulez à ce stade). Une indication aussi sur la roue (surlignage sur le bord) pour les jeux déjà faits (avec son niveau de réussite en orange foncé). Faire dans l’ordre proposé a ses avantages! Le tout accessible avec le menu du bas (apprendre).

Plusieurs jeux axés sur la construction de phrases. Très pédagogiques, il demande une connaissance de base de la grammaire pour en comprendre les variations (l’ordre des mots peut différer selon les langues). Il est possible de recommencer à volonté. Open bar!

Les sons sont très audibles mais une fois de plus la phonétique, si non étudiée, vous posera problème à l’écoute et surtout l’écriture (pour les exercices l’utilisant).

Travail des mots

L’ordre pédagogique offert va du plus facile au plus difficile. La mémorisation se fera donc en douceur

  1. Le rond central ou le livre, la liste des mots à découvrir ou travailler. C’est « vocabulaire » ou une simple image, la traduction et l’écriture vont de pair avec l’écoute.
  2. L’image avec deux réponses possibles (choisissez le bon mot). Un quizz simple pour un premier rappel de mémorisation
  3. 4 images et leur traduction écoutez et choisissez. Choisir la bonne image à l’écoute du mot. un travail d’écoute et de sémantique facilité par la représentation de l’image déjà rencontrée…
  4. 4 cases avec des mots dans la langue et le mot en français à trouver. Plus d’image ni de traduction, une difficulté accrue
  5. Mots français (tous ceux de la leçon) à faire correspondre avec les mots dans la langue apprise. Là vous découvrez ceux que vous ne connaissez pas bien. lLes derniers que vous avez laissé sont en général ceux à le plus travailler!
  6. Une image et le mot à trous à compléter (écrivez le mot). Un assortiment de lettres proposées pour faciliter un exercice pas évident avec un début de travail d’écriture. On sait ou on ne sait pas. Se retrouve souvent dans les mots non sus dans l’outil de révision.
  7. Écoutez et écrivez. Le plus piégeur avec la phonétique.
  8. Pot pourri de tous les exercices (non représenté ici)

Quelques autres vues

Travail des phrases

Des exercices de reconstruction, chercher l’erreur, recollage de mots sont donc présents avec toujours cet esprit pédagogique d’apprendre dans tous les sens.

Quelques exemples pour le mode « phrases » aux exercices un peu différents:

Apprendre le vocabulaire

Chaque carte propose l’audio, une image, la traduction, une phonétique, le texte et la répétition. On défile au doigt en avant ou en arrière. Classique. Des fonctions plus originales existent comme la vitesse lente, (l’escargot du bas), l’enregistrement pour comparaison mais surtout (un truc pas évident au premier abord) un mode de défilement automatique avec la flèche sur le rebord droit. Pas évident non-plus est l’oeil sur les illustrations qui est un outil pour retirer l’élément de la liste à apprendre. le tout joli, simple, complet et astucieux pour une navigation agréable et un travail facile.

L’enregistrement de sa voix

Le lab n’est pas un chaud partisan du truc (on préfère réécouter un natif…) mais il est ici particulièrement bien fait. L’icône du bas (microphone) permet d’accéder à l’enregistrement immédiat (pas de bouton de démarrage) de sa voix plusieurs fois et qui s’inscrit dans une liste permettant la réécoute immédiate. L’alternance et comparaison se font avec la prononciation native accessible en bas (le haut-parleur). Très ergonomique!

Les jeux

Des exercices variés et courts à faire dans le désordre éventuellement. Les pots de miel à droite permettent de compléter la réponse (triche et s’il en reste en stock!) Attention, on perd des fleurs en cas de mauvaises réponses. La petite maison permet de revenir au menu et le livre de refaire la leçon. Super pratique! On peut rejouer à tout moment ou poursuivre le parcours dans l’ordre en continuant. Ergonomie et liberté remarquables!

L’un des aspects pédagogique intéressant est la perte de fleurs en cas de mauvaise réponse la première fois. Elle oblige l’apprenant à s’appliquer et à ne pas tapoter au hasard pour aller plus vite. Attention donc à ne pas bêtement confondre le L et le I. En répondant correctement, vous pouvez acquérir des fleurs (3) mais les mauvaises réponses viennent en déduction du compte de l’exercice en cours (pas de score négatif). Redoutable à l’écrit où les fautes de frappes et les erreurs d’écoute vous plombent votre score…

Même si la liberté de choisir son jeu existe, le parcours dans le sens d’une aiguille d’une montre est le meilleur par sa progression en terme de difficulté et de mémorisation. Un début facile avec textes et images pour finir par l’écrit et le mélange de tous les jeux. À chaque étape la mémoire travaille dans un mode différent qui permet l’assimilation tout azimuth (lecture, écoute, signification…)

La pédagogie de la mémorisation est ici bien étudiée. On commence par l’étude des nouveaux mots, puis par les jeux faciles (image/texte). L’inversion des modes thèmes-versions) permet aux neurones de chauffer dans tous les sens. Plus difficile est l’écriture (option pour ne pas le faire dans les réglages) mais elle pointe impitoyablement nos manques. La fixation de la mémoire se fait aussi beaucoup mieux avec…

Un truc pratique en fin de jeu, la possibilité de revoir les mots en cliquant sur les yeux. Votre score et bonus apparaissent.

Ne pas hésiter à revoir de nombreuses fois le vocabulaire avec attention à l’écriture (le premier jeu ou la case centrale) car si vous êtes dans l’à peu près vous serez très vite enlisé dans le marigot des jeux utilisant l’écrit (grosse consommation de « hints » en vue!

Paramètres

Attention, un paramètre pas trop utile « clavier système » pour les jeux de rédaction car les options proposent les lettres locales. Par contre pour une langue comme le mandarin, il est utile d’aller régler le mode pinyin, la phonétique transcrite, à part quelques linguistes… Sinon pas bézef comme réglages mais l’application, bien finie, n’en demande peu. Un réglage du débit de parole de la fonction escargot est un peu planqué dans le menu de vocabulaire pour les mots. Le réglage le plus important reste celui du contenu (comme vu plus haut) accessible ici et utile en particulier pour les enfants pour conserver des leçons courtes!

Statistiques

Une appellation un peu trompeuse car elles n’indiquent pas votre progression dans les leçons mais l’acquisition de points d’expérience avec les abeilles acquises et les fleurs pour vous faire une fleur (mais il en faut toutefois 20 000 pour avoir un mois d’abonnement gratuit…) On gagne des fleurs en répondant aux questions où les réponses doivent être exactes au premier essai. Les indices, pots et bâtons de miel sont une sorte de « cheat codes » à utiliser. Un tour par la case assistance est fortement conseillé pour comprendre le truc avec les indices faciles et les plus difficiles selon la difficulté du jeu. On aura pu faire ici plus simple mais la jeune clientèle appréciera la farfouille pour être des grands initiés :-). Des indicateurs un peu partout pour ces acquisitions ou pertes de fleurs…

Notons que les abeilles ne s’ajoutent que pour une langue mais que le portefeuille est commun à toutes.

Vous : l’outil de révision

Permet de visualiser l’avancement de votre travail et vos points faibles. C’est une mise au point bien conçue pour analyser votre parcours pédagogique et beaucoup mieux pensée que les nombreuses courbes de statistiques d’applications concurrentes par son aspect qualitatif et l’accès aux données linguistiques. C’est aussi le lieu de vos révisions et de réflexions sur votre parcours. Encore un truc innovant et très utile (malgré quelques titres encore à localiser).

Un outil très précieux une fois les leçons faites, la révision express! On séléctionne un par un dans la liste de thèmes les groupes de mots travaillés (nombre affiché) et on clique sur réviser. Il est possible d’affiner en sélectionnant les sous-groupes mais aussi de choisir en fonction de la date d’apprentissage. Tous les mots sont alors proposés tous jeux confondus. Ce procédé évite un parcours fastidieux pour du vocabulaire déjà connu. Un très bon test aussi pour savoir si vous avez réellement bien mémorisé avant de poursuivre les leçons.

Moduler votre apprentissage

Un réglage pour choisir l’intensité journalière. l’application vous signale si le contrat du jour est rempli et vous attribue des fleurs en bonus! On peut visualiser ses temps journaliers et les « trous d’air » dans statistiques. Il est toutefois recommandé de finir la leçon en cours pour une bonne mémorisation de mots nouveaux. Une alerte peut être aussi programmée!

Notons que le « confortable », dix minutes par jour est à conseillé au minimum, les 20 minutes sont toutefois plus réalistes pour finir une leçon.

Une fonction « recherche »

Elle permet de retrouver un mot ou une phrase pour redécouvrir la prononciation (et écriture exacte).

Tarifs

Une gratuité partielle pour découvrir l’application. Une formule d’essai gratuite de 14 jours proposée sur l’annonce (et qui prépare votre engagement) mais pas obligatoire pour la tester (lire dans les coins pour passer la page). Un abonnement automatiquement renouvelable, le piège de la plupart des applications à abonnement… Mais, chose rare et remarquable, Funeasylearn prévient par mail du renouvellement!

Soyons clair, l’abonnement au mois est rhédibitoire même pour les polyglottes (travailler cinq ou six langues en un mois?) Il est donc préférable de bien tester pendant une semaine pour viser un abonnement à long terme (le but sûrement de leur équipe marketing… On aimerait aussi en savoir un peu plus sur le truc du café pour y croire.

Une astuce est l’existence de promos qui s’affichent dans la fenêtre de proposition d’abonnement. Si vous allez régulièrement la voir, la promo est remplacée par une autre au gré de leur IA. Attendre donc une méga promo comme celle que nous avons prise pour une année (-75%).

Toutes les langues pour un seul abonnement. Hyper intéressant pour les polyglottes et pour entraîner les autres sur cette voie!

À vie est particulièrement intéressant après avoir testé au moins un mois. Vérifier pour ce type d’abonnement s’il n’existe pas une équipe de dessoudeurs 🙂 ou si la société est pérenne…

1 an est l’abonnement à la fois raisonnable et au meilleur rapport qualité/prix. Le prix par mois est alors particulièrement compétitif sur ce marché surtout avec les qualités de l’application. Cela reste toutefois un abonnement à comparer avec une méthode ou une app achetée une fois et pour toujours. Remarques : absence d’abonnement pour une seule langue, le plus courant, et plus de trente langues par mois à amortir, pas trop crédible et praticable. Une langue 8-10 euros par mois aurait été utile. Au mois est au dessus du prix du marché pour une application « fun ». Formule à déconseiller…

Le pack premium payant et ses avantages:

Une fois abonné, il est proposé encore des packs d’indices qui permettent de ne pas perdre des fleurs mais surtout de répondre si vous séchez. Si vous étudiez sérieusement, vous ne devrez pas en avoir besoin et, d’ailleurs, toujours s’en servir n’aidera pas votre apprentissage. Par contre, si vous n’avez pas étudié la grammaire où la phonétique, il peuvent vous sauver d’un blocage. Mais pédagogiquement, c’est une cautère sur une jambe de bois…

Vous avez payé votre abonnement mais la boutique est toujours ouverte! Car les « hints » ne peuvent être acquis par votre bon travail mais doivent être achetés. Donc soyez économe et surveillez votre apport initial. Sans réserve, vous pouvez toujours terminer une leçon en tâtonnant un peu fastidieusement… Et faites gaffe à la lettre l qui ressemble au i et qui vous coûtera bonbon si vous allez trop vite!

Il existe aussi une ancienne version de démo qui traîne pour les appareils plus anciens:

La possibilité d’avoir un mois d’abonnement gratuit avec 20 000 fleurs cache une vérité pédagogique plus intéressante que le gain lui-même (la barre est toutefois un peu haute :-). On peut arriver à utiliser Funeasylearn gratuitement de mois en mois mais il faut s’accrocher et ne pas louper une journée. En recherchant l’accumulation des fleurs dans cette optique (au moins pendant un mois), on acquière la routine optimale pour progresser dans l’acquisition de vocabulaire. Je recommande de tenter le défi au moins une fois!

Nous aimons

  • Le design charmeur, les illustrations et la navigation ergonomique
  • L’adaptation à la fois aux petits et aux grands
  • Des thématiques très détaillées et du vocabulaire riche et bien choisi
  • Le prix et son abonnement pour toutes les langues
  • les exercices à 360° et l’apport de la construction de phrases
  • Plein d’astuces pédagogiques
  • Les langues et localisations proposées
  • L’enregistrement de sa voix très bien conçu

Nous aimons moins

  • L’alphabet manquant pour certaines langues
  • La phonétique et grammaire de base qu’il faut parfois connaître pour bien utiliser l’application
  • Après avoir payé l’abonnement, il faut encore raquer pour des « hints ». En même temps cet aspect pousse l’apprenant à la concentration et au travail appliqué pour éviter de passer à la caisse…
  • L’agaçante petite pub pour s’abonner alors que l’on est déjà abonné…
  • L’abonnement actuel ne permet pas d’accéder à l’ancienne version sur un appareil ancien
  • Quelques erreurs que l’on peut signaler (on entend un mot différent de celui écrit

Notes du lab

Une fois lue la FAQ pour connaître les petits trucs plus ou moins astucieux, l’usage de Funeasylearn est facile et agréable. Très bien conçue et à la finition remarquable (l’enregistrement de la voix en est un exemple), l’atmosphère y est sympathique et réussit, performance rare, à plaire à tous les âges. Un grand choix de langues et un contenu sérieux s’ajoutent au charme réel de cette application à recommander pour accompagner un apprentissage, réviser ou apprendre du vocabulaire. Une surprise heureuse dans l’océan de ce type d’applis « flashcard »!

L’une des meilleures à ce jour sur le créneau encombré du vocabulaire audio-visuel par son coté ludique, pédagogique et visuel. L’unique vrai défaut est le tarif mensuel qui, s’il était inférieur à 10 euros pour une seule langue serait crédible. En réalité la période d’essai est suffisante pour tester et un mois trop court pour quelque apprentissage correcte surtout si vous utilisez plusieurs langues à la fois. Par contre la promo à -75% pour un an est un régal pour les polyglottes (autour de 3 euros par mois…)

Funeasylearning, une des rares applications mobiles qui ne lassent pas tout en étant efficace!

Une application qui remplit enfin ses promesses, Fun Easy Learn ! Mais soyons clair, c’est un excellent outil pour accompagner un enseignement plus classique… Sans l’apport de grammaire, on sera toutefois vite perdu quand il s’agira d’interagir ou même de comprendre le pourquoi de l’ordre des phrases ou des variables de vocabulaire comme pour les déclinaisons.

Multilingue

Au regard du temps à passer pour exploiter les éléments d’une seule langue, en travailler plusieurs à la fois semble être une gageure. On peut toutefois naviguer dans toutes les langues pour une révision de langue connue, laisser une langue pour un enfant ou s’amuser à découvrir des mots. Pour un multilingue, une fonction (à créer) un visuel de multiples traductions pour une seule image serait peut-être à inventer.

Important! Pour éviter la lassitude (que la conception de l’application épargne fortement) limiter impérativement le nombre de mots à travaillant en réglant les listes de niveaux pour des leçons courtes. Le mode « révision » est plus rapide et pratique pour les listes plus longues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.