Apprendre le croate

Pourquoi apprendre le Croate?

Les vacances :

Les Français commencent Ă  s’intĂ©resser Ă  cette destination Ă  deux heures de Paris (nouvelles lignes charter de Transavia – Air France ou encore TUI et ses sĂ©jours clubs) et dans l’Union europĂ©enne.

Elle est depuis des dĂ©cennies dĂ©jĂ  reconnue des touristes en provenance des pays de l’Est de l’ancien bloc, mais aussi d’Allemagne, d’Italie ou de Grande-Bretagne. La mer « adriatique Â» a des eaux parmi les plus cristallines de la MĂ©diterranĂ©e (en raison de sa cĂŽte rocheuse et de ses 1200 Ăźles et Ăźlots), sa Riviera est dĂ©sormais cĂ©lĂšbre et la plongĂ©e sous-marine renommĂ©e. Climat, histoire, cultures, mer ou encore ses atouts culinaires en font aujourd’hui une nouvelle destination privilĂ©giĂ©e. Apprendre le croate peut permettre alors de passer de statut de touriste Ă  celui de voyageur, mais surtout de faciliter votre sĂ©jour et de mieux comprendre les Croates, un peuple slave sur la MĂ©diterranĂ©e.

Les affaires : 

Porte ouverte vers les Balkans avec ses locuteurs de diffĂ©rentes variantes, c’est aussi une entrĂ©e dans le monde slave Ă  l’aire gĂ©ographique majeure en Europe (voir plus bas l’aire linguistique slave). Une connaissance basique de la langue vous permettra deux choses : un dĂ©placement moins stressant et un contact « commercial Â» assurĂ©, Ă  l’importance d’ailleurs grandissante quand le nombre d’étrangers apprenant une langue locale est rĂ©duit
 En raison de coĂ»ts plus faibles, l’industrialisation se dĂ©veloppe aussi Ă  l’Est et l’appartenance Ă  l’Union europĂ©enne facilite les investissements et dĂ©placements.

MĂȘme si une grande majoritĂ© de Croates pratique l’anglais (l’italien ou l’allemand est aussi rĂ©pandu), sortir du couloir rĂ©ducteur anglo-saxon (oĂč les prix sont toujours plus chers et les clients surtout hyper frĂ©quentĂ©s par la concurrence
) est toujours un plus.

Apprendre le croate, c’est aussi montrer votre dĂ©termination et potentiel pour un futur employeur vous dĂ©marquant ainsi de la masse. 

Le dĂ©veloppement personnel : 

Un dĂ©fi qui vous porte vers le haut tout en favorisant la mĂ©moire et l’ouverture sur le monde. Apprendre une langue qui semble non utile en apparence, c’est dĂ©montrer sa capacitĂ© Ă  ĂȘtre libre, Ă©tendre son champ d’action et de se prouver que tout est possible. Le croate ? MĂȘme pas peur ! Vous pouvez aussi tout aussi bien vous lancer aussi aprĂšs dans l’apprentissage du slovĂšne ou du bulgare pour rester dans l’aire linguistique et gĂ©ographique. 

CuriositĂ© aussi avec vos recherches sur le web d’informations et la dĂ©couverte d’une destination de vacances riche de culture antique (avec 99% de chance d’y aller un jour quand vous aurez vu les photos et les commentaires sur le web). Un Ă©largissement consĂ©quent de votre Europe personnelle avec un ajout des Balkans (regarder sur une carte l’espace gĂ©ographique !). La Croatie est dĂ©jĂ  dans l’Union europĂ©enne et bientĂŽt dans Schengen et l’Eurozone


Également un terrain de « rencontres Â» plus Ă©largi pour les cĂ©libataires


Apprendre le croate, c’est aussi la porte ouverte aux langues slaves qui couvrent une aire linguistique importante hors Balkans !

Ces langues ont de grandes similitudes mĂȘme situĂ©es Ă  des extrĂȘmes gĂ©ographique. Ma base de russe me permet ainsi beaucoup plus facilement d’assimiler la grammaire croate trĂšs semblable. Voir ce tableau comparatif de vocabulaire qui, comme pour les langues scandinaves, expliquent en partie leur soi-disant « don des langues » :

Le croate est-il facile à apprendre ?

Comme toutes les langues du monde, elle a ses facilitĂ©s et ses difficultĂ©s et la rĂ©ponse dĂ©pend aussi de l’origine et des connaissances de l’apprenant. La plus grande difficultĂ© est la grammaire qui, comme le russe, comprend des dĂ©clinaisons, le concept de verbes imperfectifs et perfectifs et de trĂšs nombreuses variantes… Les modifications de prononciation (palatales), les nombreuses exceptions bizarres, les options locales et supranational (serbo-croate) en rajoutent. 

Une autre difficultĂ© est la prononciation qui comporte 4 tons, mais qui ne sont indiquĂ©s que dans certains dictionnaires croates ou partiellement comme avec Assimil oĂč la place est indiquĂ©e, mais pas la hauteur et la longueur du ton. Dans la pratique, les Croates vous comprendront (au contraire de la langue chinoise) mais l’apprendre permet de mieux coller Ă  la rĂ©alitĂ© des conversations et surtout d’entendre les mots (les parties non accentuĂ©s ayant tendance Ă  disparaĂźtre dans le processus de votre Ă©coute).

La conjugaison est toutefois plutĂŽt simple et le vocabulaire est en caractĂšres latins (en correspondance avec le Cyrillique !) avec quelques lettres supplĂ©mentaires qui ne posent aucune difficultĂ©.

Un vrai problĂšme est la recherche de supports d’apprentissage pour les apprendre. Ne faisant pas partie des langues les plus rĂ©pandues, ils sont en petit nombre et, de plus, trĂšs souvent conçus il y a plus de 10 ans. Or, le « serbo-croate de l’Ă©poque a fait place Ă  la recherche d’une langue spĂ©cifiquement croate (la guerre n’est pas loin dans les mĂ©moires) pour se diffĂ©rencier (un peu) du Serbe. Ajoutons les dialectes locaux pas du tout marginaux comme en France et le tout finit par donner une langue Ă  gĂ©omĂ©trie variable qui peut dĂ©boussoler en particulier les Français habituĂ©s Ă  une langue centralisĂ©e. Oui, on peut dire comme ça ou employer cette variable de grammaire sont des expressions typiques d’un professeur de croate… 

Les supports de croate pour l’Ă©tranger sont dĂ©jĂ  rares mais, de plus, souvent trĂšs incomplets avec des dictionnaires ou lexiques sans les accents, les variantes de dĂ©clinaisons ou encore les formes particuliĂšres de verbes. Quant aux grammaires quasi inexistantes, sauf celles natives en croate (bonjour pour comprendre la grammaire), elles rejoignent les rares dictionnaires dans les prix hors champ du raisonnable (raretĂ© de l’Ă©dition, importation…) en comparaison avec d’autres langues.

Comment apprendre ?

Ivana, prof de croate chez Colanguage

En raison de la pauvretĂ© en manuels modernes disponibles, je recommande de dĂ©marrer avec des cours particuliers en ligne avec un professeur disposant d’une mĂ©thode et des supports Ă  tĂ©lĂ©charger. 

La plate-forme Colanguage, par exemple, permet d’en trouver avec un tarif horaire autour de 12 € selon le package.

Une universitĂ© croate publie toutefois une grammaire moderne pour les apprenants seconde langue (en Anglais). À acquĂ©rir sur place…

J’ajoute Ă  ma liste un guide de voyage de conversation croate, le guide conversation de Lonely planet, dans lequel je puise du vocabulaire Ă  utiliser pour des miniconversations de vie pratique en ligne avec le professeur

En raison du manque de manuel, encore, la mĂ©thode de croate d’Assimil est un bon palliatif et, comme pour les autres langues, est aussi Ă  recommander en accompagnement de cours. Je travaille en avance les cours du livre et pratique la conversation avec Ivana avec ces textes que je peux facilement rĂ©viser aprĂšs! L’auto-apprentissage vraiment seul avec Assimil et sans au moins une dizaine d’heures avec un prof est toutefois Ă  rĂ©server pour les plus courageux ou habituĂ©s Ă  l’exercice. La version complĂšte avec l’audio est aussi fortement conseillĂ©e en raison de la non-indication prĂ©cise des tons/accentuations croates.


Pour les geeks d’auto-apprentissage au mental de tungstĂšne, comment ne pas signaler ces cours trĂšs complets et gratuits en ligne de l’universitĂ© de Zagreb. Voici le niveau dĂ©butant A1. 80 unitĂ©s de 45 minutes, un contenu trĂšs solide trĂšs bien fait et prĂ©cis pour un apprentissage en profondeur (mais lent).

MĂȘme si ce cours en ligne a de grandes qualitĂ©s, il peut ĂȘtre rapidement ennuyeux (en particulier en raison des nombreux clics Ă  faire pour avancer, du tĂątonnement pour comprendre comment ça marche (pour un autre niveau, par exemple, il faut ouvrir un nouveau compte !) du recours Ă  l’Ă©crit pointilleux Ă  l’aide d’un clavier virtuel croate (le vĂŽtre) oĂč une majuscule oubliĂ©e vous pĂ©nalise (on peut faire parfois du copiĂ©-collĂ© pour Ă©viter le clavier).

Ici, l’erreur est encore plus cachĂ©e…

On peut toutefois refaire les exercices pour avoir une meilleure note.

Pour passer Ă  la leçon suivante, car elles ne se dĂ©bloquent que quand vous avez fini les prĂ©cĂ©dentes, il faut suivre le parcours dans l’ordre en validant Ă  chaque fois ( cliquer sur un lien en petit en bas Ă  droite finish review ) car sinon l’exercice n’est pas enregistrĂ© et on est bloquĂ©. Surtout ne pas suivre les flĂšches du bas qui vous attirent en prioritĂ© ! Noter l’unitĂ© et le chapitre en cours pour les retrouver plus tard (attention, certains chapitres ont le mĂȘme nom…)

Les nombreuses indications (badge, statistiques,…) sont comment dans beaucoup d’applis, une cause de dĂ©tournement d’efforts (au lieu de passer du temps Ă  les consulter, apprendre une sĂ©rie de nouveaux mots est bien plus utile que de se regarder le nombril sur les statistiques de vos progrĂšs…) Elles sont redoutables Ă  dĂ©crypter. 😃

Les atouts principaux de la méthode sont :

  • Des cours complets rares sur le web voir uniques
  • C’est gratuit
  • TrĂšs mĂ©thodique et prĂ©cis
  • Il y a beaucoup de leçons
  • C’est joliment fait

Un autre cours de croate Ă  acheter en une fois (donc Ă©conomique Ă  l’usage et Ă  un prix modeste) nous est proposĂ© par 17 minutes ou 50 languages (ils sont aussi les moins pires avec beaucoup de contenus simples de type conversationnel en mode « perroquet »). Ils restent toutefois des produits utiles et pas compliquĂ©s pour une dĂ©couverte et sont, de plus, Ă©conomiques Ă  l’usage (puisque acheter en une fois ou gratuit). Ne pas en attendre des miracles, mais ils peuvent aider grandement pour une rĂ©vision et une accumulation de vocabulaire.


Pour les amateurs de cours intensifs 5 semaines-70 leçons, Sputnik à Zagreb ou en ligne est une bonne adresse !


Crotogo propose aussi des cours de groupe en ligne.


Speakcro, une autre Ă©cole en ligne de croate.


Pour dĂ©marrer seul‱e from scratch ou dĂ©couvrir, je recommande aussi Mango, une application sĂ©rieuse et efficace qui propose du croate pour grands dĂ©butants.


Un produit complet et intĂ©ressant, ces cours de croate (croatefacile) mais que nous ne pouvons recommander en raison des tarifs rĂ©dhibitoires (un abonnement d’un an de presque 1000 euros). Dommage, car le produit serait intĂ©ressant avec une formule achat unique comme ici pour des cours de chinois. L’argumentaire bidon du prix (Le coĂ»t minimum si vous vouliez vous payer un professeur personnel (qui est d’ailleurs trĂšs difficile Ă  trouver) est de 30€/heure. Ce qui vous reviendrait Ă  plus de 12000€ ! ) est aussi pĂ©nible Ă  lire. Comparer un produit digital reproductible Ă  0 € avec un vrai cours oĂč le prof bosse Ă  chaque fois ou encore le prix de 30 €(j’apprends avec un croate natif Ă  12 € facilement trouvable sur le web) dĂ©crĂ©dibilise le produit.


Des cours en ligne en groupe et des outils pour tester votre grammaire ou vocabulaire avec learncroatian.eu, une Ă©cole dĂ©diĂ©e au croate et une formule (entre autres) diffĂ©rente pour ne pas ĂȘtre seules. Des voyages d’Ă©tude en Croatie sont aussi proposĂ©s.

Une excellente formule sont les cours gratuits de cette chaĂźne Youtube qui prĂ©sente avec une clartĂ© remarquable (la meilleure que j’aie rencontrĂ©e Ă  ce jour) des leçons de croate. Le site rĂ©sume les chapitres de grammaire. Un superbe travail pĂ©dagogique !

Dans l’excellence et l’innovation, nous avons aussi Irena et son IrenasCroCafe et la chaĂźne Youtube qui va avec.

Applis

Pour accumuler du vocabulaire et enregistrer dans la caboche la prononciation, j’utilise l’excellent Easylearn qui propose du croate (voir la photo de gauche avec de l’espagnol, car pour le mĂȘme prix, vous avez un paquet de langue !).

Toutefois pour un voyageur pressĂ© et curieux, cette application gratuite offre des bases utiles de vocabulaire croate (mots et phrases) pour le voyage: 

On trouve aussi sur le marchĂ© des « cours » utilisable souvent en appli, mais en fait plus des listes de mots et de phrases avec audio parfois gratuits. Des exemples avec Learn 101 et 17 minutes (ici la version croate en photo) ou encore, Linguashop (en photo).

17 minutes

Linguashop

Supports pédagogiques

Ils existent des supports ou « cours » que l’on trouve en ligne mais, attention, en raison de la langue pas si simple en grammaire et de la volontĂ© de certains produits de faire facile et sympa, vous serez vite perdus (et déçus)… 

Un exemple avec Loecsen ou Skilleos. Ce sont en gĂ©nĂ©ral des accroches pour vous vendre des vrais cours, des voyages, placer des pubs ou accroĂźtre (et non pas acroate) le buzz d’un site.

Exemples de ressources en ligne pas trop basiques :

Les vidĂ©os en ligne comme celles sur Youtube sont, bien sĂ»r, prĂ©sentes mais de qualitĂ©s variables…

Il est aussi important de créer vos propres outils comme ce tableau synthétique de déclinaisons au pluriel :

Apprendre sur place

Un combinĂ© cours-vacances avec ce programme original.

Écoles de langues

Il existe bien sĂ»r des Ă©coles de langues Ă©trangĂšres qui proposent des cours de croate. Ils peuvent ĂȘtre Ă  destination des expatriĂ©s avec des cours structurĂ©s toute l’annĂ©e ou spĂ©cifiquement ciblĂ©s touristes et voyageurs. D’autres langues peuvent s’apprendre comme l’anglais.

Une liste d’Ă©cole avec le site Expat In Croatia

Exemple de Split, haut lieu de vacances

L’universitĂ© avec ses « Summer Courses »

En lien avec Erasmus

PĂ©dagogie & aspect culturel

Comprendre la différence entre les langues bosniaque, croate et serbe

Une réflexion sur “Apprendre le croate”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.