De l’usage des guides de conversations…

Un outil bien connu des voyageurs mais moins des apprenants en langues Ă©trangĂšres!

Le produit

Un guide de conversation est, en gĂ©nĂ©ral, un petit livre de poche au format d’environ 10 Ă  12 cm bourrĂ© de phrases et de vocabulaire utiles pour le voyage. Ils sont en quasi-totalitĂ© bilingues seulement (mais il existe quelques raretĂ©s plus polyglottes). D’autres formats Ă©galement existent, mais beaucoup moins pratiques pour mettre dans la poche…

Le contenu comporte des phrases composĂ©es de mots trĂšs frĂ©quents en moyenne le plus souvent de 2 Ă  3000 mots (parfois un lexique encore plus consĂ©quent pouvant aller jusqu’Ă  7000 entrĂ©es). Un bagage suffisant pour se dĂ©brouiller dans toutes les situations courantes…

Ils ont tous un dictionnaire des mots utilisĂ©s en fin de guide, mais Ă©crit en pattes de mouche pour gagner de la place. La plupart dĂ©coupent l’ouvrage en thĂšmes pratiques (au restaurant, chez le mĂ©decin…) le plus souvent diffĂ©renciĂ©s par des bordures de couleurs pour facilement y accĂ©der…

Les prix d’achats Ă©tant de 5 Ă  10 euros pour un produit durable, l’investissement est ridicule (et on en trouve encore moins cher d’occasion !)

L’usage

Le dĂ©butant dans la langue devra dĂ©jĂ  connaĂźtre une base minimum de prononciation et de grammaire pour l’utiliser avec profit mĂȘme si des chapitres explicatifs existent sur ces sujets (mais terriblement simplistes). Un niveau A1 terminĂ© est un bon compromis pour les aborder.

Un outil de poche Ă  dĂ©gainer dans toutes les situations Ă  l’Ă©tranger mais, pour sortir d’une impasse, on pourra prĂ©fĂ©rer un traducteur automatique qui ne demande pas vraiment de connaissances prĂ©alables hormis celle du logiciel (exemple, Converse) mais nous parlons ici des guides en tant qu’outils d’apprentissage ! Usage diffĂ©rent donc.

J’ai toujours eu pour habitude, passĂ© l’initiation Ă  la langue cible, de travailler le vocabulaire Ă  l’aide de ces guides. En voyage, je rĂ©vise dans les transports et juste avant de passer Ă  l’action. Par exemple, avant un achat dans une boutique, je sĂ©lectionne les phrases et vocabulaire en construisant le scĂ©nario probable. Au bout de plusieurs interactions, les expressions deviennent familiĂšres et aux automatisme se crĂ©e d’autant plus qu’il s’agit de vocabulaire trĂšs courant et rĂ©utilisĂ© frĂ©quemment.

Utile pour le tourisme et mĂȘme les affaires car, dans ce cas, la premiĂšre Ă©tape du voyageur est d’ĂȘtre Ă  l’aise dans ses dĂ©placements et ne pas arriver Ă©puisĂ© Ă  ses rendez-vous par des interactions banales non maĂźtrisĂ©es, sources d’Ă©nervement et de pertes de temps (on ne peut flĂąner, raison pour laquelle je visite le pays cible en touriste avant la phase business pour les premiers essais).

Une approche dĂ©calĂ©e en comparaison des prĂ©parations aux tests et examens habituels, mais pourtant l’Ă©cole de la vraie vie ! Exemple :

Toefl

Versus guide…

Ne nous Ă©tonnons donc pas du problĂšme de nombreux français Ă  l’Ă©tranger pour parler…

Comment les choisir?

Premier Ă©lĂ©ment, en trouver ! Si, pour certaines langues le choix est multiple, d’autres devront se trouver Ă  l’Ă©tranger parfois sans une version française. Un bilingue tel que anglais-allemand peut toutefois avoir l’avantage d’en Ă©tudier deux Ă  la fois :-). Dans des cas plus sĂ©vĂšres, on doit se rĂ©soudre Ă  crĂ©er son propre outil Ă  l’aide d’un carnet (en dĂ©coupant des onglets ou en collant des marqueurs) et de contenus trouvĂ©s sur le web. Il existe aussi, bien sĂ»r, des applications qui concurrencent fortement dĂ©sormais les guides traditionnels, mais ces derniers prĂ©sentent des avantages en comparaison avec le mode digital

Ci-dessous vous trouverez quelques critĂšres Ă  surveiller pour un bon guide (cela reste toutefois un choix trĂšs personnel).

Richesse du vocabulaire proposé

Avoir la plus grosse compil’ peut sembler trĂšs utile sur le terrain mais :

  1. Les dictionnaires Ă©lectroniques en auront toujours plus
  2. Une base de 3000 mots dĂ©couragera moins et Ă©vitera de s’Ă©parpiller. L’objectif doit ĂȘtre raisonnable. On peut toutefois surligner ceux que l’on veut apprendre pour rĂ©duire un trop grand nombre d’entrĂ©es.
  3. Chercher en cas d’urgence dans une base trop grande n’est pas aisĂ©. Ce n’est pas un dictionnaire alphabĂ©tique…
  4. Beaucoup de mots dans les gros lexiques sont rarement utilisés

Exemple d’un guide en mode dictionnaire (et riche en mots) qui permet de nombreuses entrĂ©es. Le mot français en grand et en gras permet d’accĂ©der Ă  des explications et des phrases. Pas pratique pour apprendre avec moins de phrases contextuelles regroupĂ©es et mises en Ă©vidence. Pour le faire, les mots en gras devraient ĂȘtre dans la langue cible pour ne pas penser français. Dans l’exemple, le dico langue Ă©tudiĂ©e est Ă  la fin du guide en caractĂšres microscopiques

Ergonomie et aspects pratiques

Les thĂšmes sont-ils bien choisis ? La lecture est-elle aisĂ©e ? les couleurs agrĂ©ables ? La rĂ©partition et prĂ©sentation des phrases et des mots bien conçues ? Il y a-t-il une transcription ?

Tous ces dĂ©tails et l’agrĂ©ment du visuel ont leur importance ! En voici un bien cadrĂ© (Harrap’s) :

PrĂ©sentation sans mise en avant et cadres. Il permet toutefois d’avoir plus de place, mais est moins sympathique Ă  la lecture ! Notons que ce type de guide plus sobre a l’avantage aussi de pouvoir mettre mieux en avant mes surlignages jaunes ou verts persos (une pratique habituelle chez moi pour, par exemple, mettre en avant les expressions les moins connues pour les rĂ©viser d’un coup d’Ɠil).

Un constat : de nouveaux thĂšmes s’ajoutent dans les guides actuels comme celui des rencontres amoureuses…

Celui-ci est sympathique mais malheureusement un peu encombrant pour le voyage avec son format proche du A4…

Présence et densité de la grammaire

Soyons honnĂȘte, les rĂšgles de prononciations sans quelques cours ou les encadrĂ©s de rĂšgles grammaire basiques de chez basique serviront de rappel, mais ne remplaceront un vrai apprentissage. De plus, Ă  l’usage en dehors de quelques tables de dĂ©clinaisons ou autres curiositĂ©s spĂ©cifiques, elles apparaĂźtront trĂšs vite insuffisantes et sans intĂ©rĂȘt. En rĂ©alitĂ©, on pourrait gagner de la place, mais le bonus marketing de leur prĂ©sence n’incite pas les Ă©diteurs Ă  le faire… Autant complĂ©ter avec une petite grammaire peu encombrante avec seulement les rĂšgles essentielles.

Un autre exemple riche en aides visuelles avec ce guide de mandarin aux caractĂšres en plus grands et en couleur et un surlignage jaune de termes pour un repĂ©rage plus poussĂ©. On trouve aussi le Pinyin et une phonĂ©tique « maison » et abordable en complĂ©ment, ce qui complique la lisibilitĂ© d’un guide.

Qualités et nombre de phrases

Les phrases sont toujours trÚs courtes ce qui permet facilement de les apprendre trÚs facilement. Combiner avec du vocabulaire, vous pouvez créer un scénario de conversation.

Apprendre donc avant l’usage pour mĂ©moriser dans une premiĂšre Ă©tape et l’intĂ©grer dans votre mĂ©moire Ă  long terme avec les conversations terrains. Plus naturel aussi dans l’action et Ă©vite la « lecture » pour plonger dans le « parlĂ© ».

Certains guides sont plus pauvres que d’autres en phrases… PrĂ©fĂ©rer plutĂŽt ceux riches dans ce domaine qu’un mini dictionnaire de mots, car on apprend plus vite et on a la bonne formule toute prĂȘte !

Audio

Les supplĂ©ments audio MP3 Ă  tĂ©lĂ©charger sur le site de l’Ă©diteur deviennent la norme. Il faut souvent pĂ©niblement naviguer sur le site pour les trouver et les fonctions sont basiques. En rĂ©alitĂ© pas toujours indispensables, car les guides sont utilisĂ©s une fois appris les rĂšgles de prononciation… Donc, Ă  part des langues comme le mandarin, ils sont bien encombrants Ă  manipuler et Ă  utiliser (les applis n’ont pas cet inconvĂ©nient !). Mais ils peuvent servir pour un travail de rĂ©vision…

Douze langues pour sillonner le monde

Ce livre de 256 pages est unique en son genre : il vous permet de dĂ©couvrir les formules de conversation courante les plus indispensables de douze grandes langues Ă©trangĂšres (par ordre alphabĂ©tique : allemand – anglais – arabe – chinois – espagnol – grec – italien – japonais – nĂ©erlandais – portugais – russe – turc.
Vous pouvez Ă©couter toutes les phrases du livre en totale libertĂ© et sans dĂ©bourser le moindre centime. Mais pour un apprentissage plus efficace, nous vous conseillons vivement d’acquĂ©rir le livre correspondant qui vous propose – en plus du texte Ă©crit de toutes ces phrases – une rapide prĂ©sentation de la grammaire des douze langues.

Apports culturels

Des infos pratiques et culturelles sont :

  • Sympas Ă  lire
  • RĂ©duisent le stress sur le terrain
  • Le mode d’emploi de la langue

MalgrĂ© le peu de place certains guides les ajoutent et on le mĂ©rite d’Ă©veiller le lecteur au besoin d’informations complĂ©mentaires pour voyager. Une oasis aussi dans un lexique de mots…

Livres ou applications digitales?

Cet article est dĂ©diĂ© aux guides formats papiers. Dans la pratique sur le terrain, je constate des avantages comme l’absence de panne de batterie (et Ă©conomie de celle du mobile), la possibilitĂ© d’Ă©crire des notes, le cĂŽtĂ© lecture sans la fatigue de l’Ă©cran (surtout avec les petits Ă©crans et les mini caractĂšres des livrets pour gagner de la place), pas de casse en cas de chute et le vol pas vraiment attractif !

Feuilleter Ă  l’aide des couleurs est aussi rapide et la double page plus large que sur un mobile donc bien plus confortable avec plus d’informations en un clin d’Ɠil. D’autres parts, les applications doivent ruser et faire des concessions pour prĂ©senter leurs contenus !

L’avantage audio n’est que pour des grands dĂ©butants et les traducteurs automatiques plus efficaces pour des non-apprenants. L’avantage n’est donc pas si Ă©vident…

Guide de « communication« 

Des guides au format un peu plus grand parfois sous forme de calepins ou de fiches et qui proposent des phrases toutes faites pour la conversation de tous les jours. Pas de vocabulaire particuliĂšrement pour le voyage, mais intĂ©ressants, car ils regroupent les expressions les plus frĂ©quemment utilisĂ©es. Une base de phrases incontournables pour l’apprenant qui dĂ©marre…

6 langues

Russe

Anglais

L’usage pro

Les guides de conversations existent aussi pour un usage professionnel. Le vocabulaire de base (de bureau) est ici en rĂ©alitĂ© assez pauvre et trĂšs rĂ©pĂ©titif. On peut rapidement l’acquĂ©rir soi-mĂȘme en ayant les connaissances de bases de la langue (A2 par exemple). Ils sont toutefois rarement dans un format poche comme dans l’exemple ci-dessous Ă©galement plastifiĂ© en couverture pour une meilleure protection en dĂ©placement (mais pas trouvable en France). Ici une version modulaire multilingue :

Notes

Les guides de conversations sont des outils incontournables et trop dĂ©laissĂ©s (croyance que ce n’est que pour dĂ©panner en voyage ou pas assez acadĂ©mique).

Or, il s’agit d’un vĂ©ritable manuel d’apprentissage avec du vocabulaire et son contexte, du pratique et du concret immĂ©diatement consommables ! Il permet de franchir une barriĂšre psychologique, la peur de parler, en dĂ©marrant avec des acquis trĂšs courts et simples et la possibilitĂ© d’Ă©crire son scĂ©nario. La rĂ©pĂ©tition d’emploi permet une assimilation trĂšs rapide qui rassure et rend familier une langue.

Imaginer l’achat et l’usage de ce minimanuel pendant un an Ă  l’Ă©cole (passĂ© la phase dĂ©couverte)… L’Ă©lĂšve peut en un an ĂȘtre opĂ©rationnel pour des choses de la vie courante avec, selon les guides, un stock de vocabulaire qui ne sera pas loin de celui de sa scolaritĂ© complĂšte. Le professeur apporte le complĂ©ment grammaire et prononciation et dispose de scĂ©narios modulables pour des jeux de rĂŽles linguistiques.

Une part de son apprentissage d’une langue Ă©trangĂšre doit donc passer par la case guide, en particulier pour ses premiĂšres immersions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.