Les petits mandarins? Une application dans la cour des grands!

Enfin une solution miracle! Elle ne fait ni repousser les cheveux ni maigrir à volonté mais parler le chinois avec efficacité et dans la bonne humeur!

Produit: les petits mandarins

petitmandarinpng

Comment ça marche

L’apprentissage de 600 caractères (actuellement proposés mais bientôt 6000!) se fait en  « marches » de la grande muraille. Chaque étape (marche) comprend un cours de grammaire (terriblement encourageant en raison de la découverte de sa simplicité dès les premières leçons), le vocabulaire à apprendre avec la liste des nouveaux caractères (une quinzaine à chaque fois) accompagné de la prononciation, traduction et animation du traçage du caractère et enfin, les jeux!

Le design est joyeux et l’ergonomie conviviale. La simplicité permet un grand bond en avant immédiat et les multiples jeux, très sympathiques (peuvent varier selon les leçons), permettent d’enregistrer dans sa mémoire les mots proposés. L’approche multiple est très plaisante et tue véritablement l’ennui d’un apprentissage académique.

Notons que l’argumentaire des principales qualités du site est caché au fin fond de la page d’accueil et dans un coin du menu sous un très discret lien « méthode ».

Tous les aspects sont ainsi abordés de l’écriture à l’audio et dans tous les sens. La ludification (gaming) est très réussie et particulièrement motivante pour les apprenants de tout âge. On peut bien sûr recommencer à l’infini les leçons pour parfaire son score et mieux les mémoriser. Notons que l’exercice est différent en cas de nouvel essai (un truc appréciable).

En grimpant les marches avec assiduité on découvre un jour que l’on a avancé sans s’en être rendu compte et que les caractères qui s’empilent et s’ancrent dans votre mémoire vous permettent assez rapidement de parler chinois. Surprenant!

La « muraille » est aussi entrecoupée de cases à thème (nombres, nourriture…) qui peuvent être utilisées comme pause, objectif ou arrêt révision des mots étudiés.

Capture d’écran 2018-10-18 à 12.28.31.png

Vocabulaire

à faire impérativement avant les jeux!

Première étape d’une marche, il s’agit de lire, d’écouter et de comprendre une palette de nouveaux caractères. L’ordre des traits est animé et dessiné trait par trait. Un tableau concis à étudier et qui va permettre de faire les jeux. On apprend avec vocabulaire, on mémorise avec les jeux… Ne pas hésiter à inventer quelques trucs visuels pour mieux se rappeler le sens d’un caractère nouveau ou un caractère connu comme celui de la femme dans le mot lait. Ne pas hésiter à faire des allers-retours entre jeux et vocabulaire quand vous pensez mal maîtriser l’exercice!

vocabulaire.png

Les jeux ou exercices

Mélange (plus d’une vingtaine différents) de très faciles et plus ardus, ils font travailler le cerveau et la mémoire avec cette diversification magique qui motive et intéresse. Un des gros points forts du site.

jeux.png

sons chinois.png

Faut-il les faire dans l’ordre? La liberté de choisir l’exercice sur le « damier » plaira aux jeunes apprenants et fait partie de la magie du site. Toutefois les faire dans l’ordre gauche/droite haut/bas est à l’expérience une meilleure option pédagogique.

L’exercice flashcard (une image, un son, un caractère, une traduction) de la première muraille est idéal pour les enfants mais n’est pas reconduit très souvent plus loin. Un peu dommage pour les plus jeunes… On utilise sinon vocabulaire pour apprendre les mots , version plus adulte du « flashcard » mais avec l’animation (géniale) du traçage des caractères en plus.

La partie écriture n’est pas oubliée avec l’impression format A4 des caractères pour coloriage ou traçage mais il manque toutefois sur la feuille la succession d’images pour le tracer à la chinoise (règles précises si vous ne voulez pas que le Tien/ciel ne vous tombe sur tête). On doit alors aller les chercher dans vocabulaire.

Les jeux sont plutôt faciles si l’on a bien appris le vocabulaire, les QCM astucieux car permettant de revoir et découvrir toute une panoplie de caractères et de sons à la fois (d’où l’excellente mémorisation). Des exceptions comme l’exercice d’enfer « memory » où vous jouez contre le logiciel. Heureusement l’IA a quelques oublis volontaires (mais le niveau empereur reste costaud et si vous ne gagnez pas avec un score correct (exceptionnellement de 66% au lieu du 80% habituel) vous ne pouvez pas passer à la muraille supérieure!).  On peut tricher bien sûr en notant les cartes mais le jeu est alors sans intérêt (. Ça se complique aussi un peu avec des jeux comme le Sodoku…

Capture d’écran 2018-10-22 à 18.47.35.png

À la quatrième muraille, après un démarrage les doigts dans le nez, les choses deviennent plus sérieuses (et encore plus intéressantes) avec le passage à des phrases complètes et bloqueront ceux qui n’ont fait que survoler les leçons d’où l’importance de travailler, refaire les exercices et de réviser les pages de vocabulaire ou les mots connus. Chaque élément compte dans les petits mandarins et se méfier des vicieux faux caractères de QCM ou un petit trait fait la différence… Mais joie de parler en très bon chinois quelques phrases usuelles dès ce niveau et de découvrir le secret de l’alchimie du mandarin! Quoi, c’est aussi simple?

Capture d’écran 2018-10-18 à 12.29.55.png

La grammaire (leçon)

Une pédagogie de progression très agréable. Il faut dire que l’on ne peut qu’aimer la grammaire chinoise quand on est un écolier Français… En imprimant les pages des leçons on peut se constituer une grammaire (recommandé).  Pdf imprimables à partir de la leçon. Une alternative la synthèse dans « mon compte » qui permet de faire le point ou de réviser rapidement celle déjà étudiée.

grammaire chinoise.png

Quelques règles de grammaire ne sont pas données tout de suite comme la variante de ton, négations ou interrogatifs (en particulier l’ordre dans la phrase et peuvent dérouter un apprenant très attentif. Il s’agit alors de s’accrocher et de comprendre intuitivement la grammaire par l’examen poussé de ses réponses erronées à la fin de l’exercice (en même temps cela favorise la curiosité et force à l’apprentissage naturel).

Des principes pédagogiques à l’oeuvre:

La prononciation au naturel

L’efficacité redoutable du logiciel repose en premier lieu sur la mise à l’écart volontaire au démarrage de l’usage du pinyin et du marquage des 4 tons ce qui obligent à l’écoute attentive des vrais sonorités chinoise pour un apprentissage naturel. Ainsi  un enfant apprend une image, un son et  un sens avant la scolarisation avec son alphabet et sa grammaire. Il ne s’occupe pas de savoir si ça monte ou non ou d’une sonorité bizarre et inhabituelle. Il reproduit simplement sans se poser de question et c’est la meilleure méthode pour apprendre le chinois car c’est une langue taillée pour les enfants (un caractère a un son, un sens et une image à dessiner). Les caractères s’apparentent alors à des legos de formes différentes que l’on aligne pour faire des phrases.

Le piège évité de la notation des tons et du pinyin

Cette romanisation est le principal handicap des apprenants qui l’utilisent car son écriture ne correspond pas aux vrais sons chinois et de plus incite à la mauvaise habitude de lire la romanisation avant les caractères ce qui retarde l’immersion dans la langue chinoise. Plus tard ils permettront de traduire un caractère inconnu en un son approximatif mais c’est en réalité une béquille handicapante (on commence enfin à le reconnaître en France). Comprendre le problème… ou l’embrouille assurée! On finit sinon par apprendre et ne voir que le pinyin! Chez les petits mandarins son apprentissage n’apparait que très loin (à la vingtième marche) et permet d’acquérir ainsi les bons réflexes en abordant la langue chinoise dans sa réalité (un élément majeur pour une progression efficace).

Principe de « gaming » et des petits pas

Les leçons sont courtes et ludiques donc facilement abordables et la progressivité remarquable. De plus les parents ne connaissant pas le chinois peuvent sans problème expliquer la grammaire et donner des conseils d’usage. Celle-ci est imprimable (format PDF) comme les caractères étudiés en grand format pour colorier. Nous regrettons toujours que le schéma d’écriture ne soit pas reproduit sur ces feuilles pour faciliter l’apprentissage du traçage d’un caractère.

Critère de caractères les plus utilisés dans la vie courante (600 proposés à ce jour et bientôt 6000)

« Au final, 400 caractères permettent de reconnaître près de 64% des caractères rencontrés dans la vie courante (indépendamment des mots). » Combien de caractères faut-il connaître?

Des petits trucs

Comme différentes couleurs pour les caractères ou une astuce mnémotechnique (bouche à nourrir pour le classificateur du nombre pour la famille)

Mon compte

Une rubrique précieuse avec vos outils de gestion très bien étudiés. On y trouve:

  • Vos infos sur les abonnements en cours et la possibilité de les modifier
  • Un parrainage possible pour des récompenses
  • la FAQ privée qui permet d’utiliser un service de support pédagogique (selon abonnement comme niveau)
  • Les niveaux permettent de voir votre degré de préparation pour un diplôme officiel. Un niveau en corrélation avec des examens reconnus (l’alchimie de cette option n’est pas tout a fait évidente car elle se veut un consensus entre objectifs de mots et de caractères (le mieux étant de ne pas trop se poser de question…). Naviguer entre les Hsk 1, Hsk 2 et autres « levels » n’est pas évident sans mode d’emploi. Une page pour vous aider

hsk1.png

Nous aimons cette fonction plus pour son aspect très sympathique avec les caractères connus qui apparaissent en vert  permettant de faire le point visuellement de son avancée (plus parlant et motivant que tous les graphes de la fonction progression, un avis personnel). Il faut d’ailleurs ne pas se focaliser sur les « statistiques » pour plutôt consacrer son temps à apprendre de nouveaux caractères ou les utiliser comme outil de révision. Le développement continu (bientôt 6000 mots) assurera rapidement l’accès à l’apprentissage du mandarin à des niveaux supérieurs.

  • Diplômes

Selon votre progression des diplômes maison récompenseront les plus jeunes et les grands qui y seraient sensibles.

diplome chinois.png

  • Synthèse, un outil pédagogique pour le suivi par les parents ou enseignants mais aussi le bon coin pour une révision de la grammaire

synthèse.png

  • Progression ou le contrôle continu

Éléments statistiques qui satisferont les parents soucieux de rentabilité et à la tendance surveillant général ou des pédagogues qui assurent un suivi. Reconnaissons qu’elles sont excellence (à l’image du site) par la clarté, le détail et les point judicieux à suivre. On a une vision concrète d’avancement très précise en évitant les « notes » à la c…

Quatre champs de statistiques: marches, jeux, compétences et mots

progression 1.pngprogression 2.png

Si les outils d’évaluation et de statistiques sont bien fait, clairs, complets et correspondent à la demande de parents ou d’enseignants, il faut un peu se méfier du coté « flicage » non motivant. L’examen du temps de travail, de la réussite ou non à chaque exercice peut démotiver un jeune apprenant qui se sent surveillé. Le logiciel très ludique à l’origine doit le rester car c’est ce qui pousse le mieux les jeunes apprenants qui peuvent apprendre dans une grande liberté. Connaître le temps de travail par muraille? À quoi bon, chacun son rythme (si c’est pour entendre « tu n’as pas assez travaillé » ça ruine l’intérêt du truc. L’abonnement classique sans ces statistiques est ainsi plus relax. Le coté jeu et chacun son rythme est en peu en contradiction avec l’aspect académique d’une statistique. Mais marketing parents/enseignants oblige…

La progression illustrée par les deux barres mots et murailles en haut de page des jeux sont à mon sens bien suffisant dans bien des cas (à 5 % de mots on est un peu découragé, à 50% fier de son travail).

Un outil précieux, un lexique des mots étudiés, se trouve un peu caché dans progression à la case mots qui est disponible que dans la version premium. Un accès plus direct et une présence dans la version classique de cet lexique seraient les bienvenus. En attendant mettre un lien dans son navigateur sous le mot « révision » pour l’étudier avant chaque nouvelle marche. Pratique!

dico.png

L’alternative est l’option niveau (ou le dictionnaire) qui, avec son tableau des caractères connus en vert visualise vos progrès,  permet une petite révision et aussi de retrouver à quelle muraille le mot a été étudié.

Remarques:

Il est impératif d’améliorer ses scores en réessayant pour une parfaite mémorisation. Un à peu près serait handicapant pour les leçons suivantes.

La régularité et fréquence sont impératives pour progresser et pour que la méthode marche (même que cinq minutes par jour).

Si le site est très intuitif, un petit mode d’emploi manque. La FAQ qu’il faut lire avant est un peu juste en informations comme:

  • Les bonnes réponses se teintent en vert (case rectangulaire) mais pas pour tous les exercices…
  • Un mot est considéré comme appris au bout de 5 bonnes réponses
  • Le passage d’une muraille à une autre se fait si tous les exercices avec barre de taux sont faits et aucune en rouge
  • Toujours étudier le vocabulaire avant la leçon (sinon impossible).
  • Des règles sont expliquées plus tard (changement de ton comme dans merci).
  • Faire éventuellement une copie d’écran des réponses de jeux avec phrases complètes car elles disparaissent après usage

Les ressources

On y trouve un dictionnaire, la FAQ, une bibliographie et le blog. Les signes astrologiques et les prénoms, informations sympathiques, trouveraient toutefois mieux leur place dans le blog.

Le blog

Il demande à être étoffé (mais le site est très récent!). Il permet d’accéder à une cinquième dimension, la connaissance culturelle de la chine. Un véritable voyage!

Tarifs:

Abonnement mensuel autour de 10€. Plusieurs versions, la première, gratuite, étant pour essayer. Les options (nombreuses) non accessibles selon l’abonnement apparaissent en grisé dans « mon compte ».

mandarion prix.png

Nous préférons la version classique pour son prix mais aussi pour l’absence de statistiques complètes conservant ainsi l’aspect ludique de l’application. Un choix. La version premium pour parents suiveurs et professeurs a toutefois l’avantage d’offrir la visualisation des niveaux et un support pédagogique. Une version « intégrale » apporte un service de coaching. Si l’on ajoute la nouvelle plate-forme pro et les services du partenaire Vivaling, nous avons alors un éventail large de formules.

Attention, nous sommes dans une formule d’applications streaming (en ligne) avec paiement mensuel ou annuel ce qui demande un véritable engagement ET une régularité pour une bonne gestion de son temps (la facture tombe tous les mois) ce qui, à la longue, peut être coûteux si on ne se fixe pas un objectif initial de durée ou si on ne l’utilise pas. Le site est aussi addictif donc à comparer avec l’achat d’une méthode à l’achat unique et définitif.  Un nouveau forfait famille devrait permettre aussi d’encourager les familles où le budget est plus sollicité en raison du nombre.

Étudiant plusieurs langues à la fois je privilégie souvent les applications à tarif unique incluant toutes les langues. Mais ici, en raison de la spécificité du chinois et de l’excellence de la méthode, l’investissement est sans égal.

J’aime:

  • Démythification totale de l’apprentissage du chinois
  • Addiction positive motivante
  • Apprentissage naturel comme un petit chinois avec sa marginalisation du pinyin
  • On n’avance à petit pas sans véritable « effort » apparent et on franchit les obstacles habituels du chinois sans s’en rendre compte
  • Ergonomie et design sympas et rapides

J’aime moins

  • En passant d’une muraille à l’autre la page vocabulaire nouvelle devrait s’afficher en premier car incontournable (il y a toutefois un rappel à chaque nouvelle étape)
  • Le lexique complet des mots étudiés pour une révision ou un oubli caché au fin fond de progression dans mots. Un lien direct dans le menu serait souhaitable car il est un outil incontournable de révision rapide à étudier avant chaque nouvelle marche
  • Mon exercice détesté, le pensum des familles, les mots croisés. Bonne idée à l’origine mais le remplissage case par case est fastidieux en comparaison avec toutes les autres leçons et, de plus, est trop ressenti comme un exercice de français.
  • Nous regrettons que le schéma d’écriture ne soit pas reproduit sur les feuilles PDF imprimables pour faciliter l’apprentissage du traçage d’un caractère.
  • Le menu ressources est absent de l’interface de travail sur lequel on est la majorité du temps.

Notes:

star4Constat sans appel

  • Avec les petits mandarins on peut apprendre vraiment seul les caractères et leur prononciation.
  • Tous le monde peut apprendre le mandarin
  • Une réelle et surprenante familiarisation et immersion avec la langue chinoise sans passer par la case pinyin (au démarrage). Résultat Magique!
  • Une régularité et détermination d’apprendre est impérative pour aller au delà d’une simple initiation ou découverte car le site n’est pas un gadget mais une vraie méthode y compris pour les adultes

Si le démarrage est plutôt facile, il ne faut pas toutefois vouloir en faire trop et trop vite. Respecter l’efficace découpage et scinder encore plus si nécessaire. Le chinois est facile à apprendre avec cette méthode mais est une langue qui demande du temps et de l’assiduité en raison du nombre de caractères à apprendre. S’attarder longuement sur la page du vocabulaire nouveau.

Les galères (en grande partie à cause du mauvais usage du pinyin) sont ici effacées et c’est le grand mérite (et crédo) de la méthode issue véritablement de l’expérience et du vécu. Une réussite remarquable!

La très intelligente pédagogie fait aimer apprendre le mandarin et est couplée à une addiction certaine (en raison de l’aspect ludique). Ce logiciel conçu au départ pour des enfants est, à ce jour, le plus remarquable outil pour apprendre le chinois aux adultes (et aux enfants!) que nous avons rencontré.

De classe internationale il mérite dès sa traduction en anglais une reconnaissance mondiale et, sésame sur le nougat, ses créateurs très inspirés sont… français!

Bref, que des superlatifs pour Les Petits Mandarins!

portrait lpm

Usages méconnus:

12-cm-11-2-cm-Japon-s-karate-Kung-Fu-Chin-s-Carta-Personalidade-Adesivos-de.jpg_640x640

Les cours de tai-chi sont souvent agrémentés de langue chinoise pour la mémorisation des mouvements. C’est de plus un élément de culture chinoise à découvrir. Pratiquant le Tai-Chi avec un enseignant de nationalité chinoise, je perçois une similitude avec des mouvements individuels (les caractères) qui ont un sens (un geste de combat et de maitrise de l’énergie à la fois), un son (le terme chinois pour le désigner), une traduction comme « la grue qui déploie ses ailes » et qui, une fois mis bout à bout, constitue un « taolu » ou forme (phrase). L’apprentissage se fait par imitation et répétition et quelques jeux (de simulation de combat c’est un art martial…) comme dans les petits mandarins. 

On peut très rapidement avec quelques marches des petits mandarins s’amuser à écouter et reconnaître les caractères appris en regardant certains films chinois de Viki (gratuitement avec pubs) en utilisant la fonction d’apprentissage. On clique alors sur un mot du sous-titrage en chinois, le film s’arrête et les caractères sont surlignés en rouge et traduits. On peut revenir en arrière et réécouter l’audio du film. Simple mais assez magique pour un débutant qui pénètre ainsi dans l’univers chinois et mémorise encore mieux le mot dans son contexte.

 

Un commentaire sur “Les petits mandarins? Une application dans la cour des grands!

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :