Le mythe des tops « meilleures applications »

Un petit nombre d’applications semblent faire le buzz et se retrouvent toujours ensemble dans tous les articles du type « Quelles sont les meilleures applications pour apprendre une langue Ă©trangĂšre »… Une variante populaire est le « top 5, 8 10… des meilleurs sites pour apprendre une langue Ă©trangĂšre »â€Ż!

Les « tops » ont envahi le web pour essayer de faire sortir de la masse (et souvent pour vendre) les titres d’applications censĂ©es vous faire apprendre l’allemand, l’italien, l’espagnol, le chinois ou encore le japonais et bien d’autres langues. La part du lion reste bien sĂ»r les miraculeuses solutions pour apprendre l’anglais en « devenant bilingue » en quelques mois.

Premier constat, on ne parle gĂ©nĂ©ralement que de celles sur support « mobile » ou tablettes dans le sens restrictif du mot « app » et au format donc souvent trop restreint pour un apprentissage quelconque de qualitĂ©. Parler des meilleurs sites et apps pour apprendre les langues Ă©trangĂšres serait dĂ©jĂ  plus plausible ! DeuxiĂšme constat, ce sont toujours les mĂȘmes alors qu’il existe des centaines d’applications et sites dĂ©diĂ©s qui sont le plus souvent beaucoup plus Ă©voluĂ©es
 Une question aussi revient souvent : quelle est la meilleure application langue ? Que rĂ©pondriez-vous Ă  « quelle est la meilleure voiture ou quel est le meilleur plat cuisinĂ© du monde ?

Il semble Ă©vident, aprĂšs une lecture attentive, qu’entre les articles « promotionnels », le buzz organisĂ© ou les essais bidonnĂ©s, la qualitĂ© n’est pas l’Ă©lĂ©ment essentiel recherchĂ©. Il est d’ailleurs assez frĂ©quent que les avis soient repiquĂ©s ou tĂ©lĂ©guidĂ©s au hasard des pages web et des sponsors. De plus parler « des meilleures » alors que l’on ne connait mĂȘme pas l’existence des autres


L’effet rĂ©seau et le « buzz »

Quelques experts du SEO et des rĂ©seaux ont rĂ©ussi en fait Ă  mettre en avant des applications grand public le plus souvent simplettes Ă  base de « flashcards » et de quelques designs ou trouvailles fun et branchĂ©s IT. Sur le banc test, peu sont concluantes, mais surtout lassent rapidement par leur aspect rĂ©pĂ©titif et n’abordent pas les points dĂ©licats qui permettront d’apprendre vraiment une langue.

L’aspect ludique voulu pour une diffusion de masse (et qui peut avoir son utilitĂ©) n’est surtout lĂ  que pour sĂ©duire dans cette course commerciale Ă  l’abonnement. On Ă©ludera alors les aspects rĂ©barbatifs et peu glamours. Quelques rares cas sortent du lot avec une pĂ©dagogie et efficacitĂ© rĂ©elle, mais sont peu prĂ©sents dans les tops. On trouve mĂȘme des sites de conseils qui compilent les pires et les plus mainstream (ce sont souvent les mĂȘmes…) en affichant des « tops » bidons, le plus souvent associĂ©s Ă  une « chaĂźne » pour produire du lien en sĂ©rie, des likes en nombre ou bĂ©nĂ©ficier des revenus de liens pudiquement appelĂ©s « affiliĂ©s » pour lesquels on ne peut lĂ©gitimement mordre la main de ceux qui vous nourrissent.

Un certain nombre de sites ne sont conçus que pour le SEO. On aura alors un site de textes en mode « mot-clĂ©s » (langues, gratuit, liste des apps qui font le buzz…) au contenu creux, non sincĂšre et banal Ă  pleurer ! Mais ils seront les mieux positionnĂ©s pour vendre les produits langues via les liens affiliĂ©s. Interdiction bien sĂ»r de commenter en mal ou douter des produits qui rapportent au clic sur ces sites !. Seuls les commentaires mirifiques et enthousiastes sont autorisĂ©s…

Le marketing des langues Ă©trangĂšres

Le succĂšs est ici dĂ©pendant de l’investissement ! Certaines applications sont trĂšs actives commercialement et omniprĂ©sentes comme Babbel en permanence dans les « ads » de Google. Le budget publicitaire n’est pas automatiquement un critĂšre de qualitĂ©, mais pour surnager dans les moteurs de recherche, la gĂ©niale application n’a aucune chance sans lui ! Les meilleurs sites que vous connaissez sont-ils toujours en tĂȘte dans les moteurs de recherche ?

En y regardant de plus prĂšs, le marketing « langues Ă©trangĂšres » est particuliĂšrement le monde du n’importe quoi et des affirmations dithyrambiques. Lire notre article sur le marketing web 2.0

Le digital est au pinacle, mais de bonnes vieilles ressources classiques sont aussi toujours efficaces comme la lecture. C’est d’ailleurs le jour et la nuit entre une vraie mĂ©thode ou un cours en ligne Ă©laborĂ© et les simples applications de mĂ©morisation de vocabulaire qui se cachent derriĂšre des slogans ronflants. Ne pas attendre donc des miracles mĂȘme si les outils nouveaux sont intĂ©ressants. Ce sera toujours vous qui ferez la diffĂ©rence par votre rĂ©gularitĂ© et vos efforts, pas l’application !

Les langues. Au pluriel pour surtout remplir la vitrine

Une inflation actuelle du nombre de langues proposĂ©es (dont des rares) fleurissent dans les applications. La course Ă  celle qui aura la plus longue pour le bonheur de quelques polyglottes, mais tout le monde sait bien que certaines seront peu utilisĂ©es et que le marchĂ© se focalise sur l’anglais… De plus, pĂ©dagogiquement, avoir le mĂȘme modĂšle pour apprendre le mandarin, l’anglais ou le russe n’est pas une garantie de qualitĂ©…

Le slogan

« Meilleures applications pour apprendre une langue », un slogan qui rĂ©sonne dans l’oreille de ceux et celles qui ont du mal avec les langues Ă©trangĂšres ou qui rĂȘvent de voyages et de rencontres… Or, plus de 90% d’entre elles ne rĂ©pondront pas Ă  cette attente car, si elles peuvent ĂȘtre d’excellents outils pour accompagner l’apprentissage, elles sont rarement une formation complĂšte et aboutie. Souvent attirantes au dĂ©part, elles prĂ©parent gĂ©nĂ©ralement trĂšs mal aux falaises des difficultĂ©s qu’il faudra bien affronter un jour pour rĂ©ellement « apprendre une langue » autrement qu’en mode « perroquet ». La plupart du temps, il s’agira de « flashcards » amĂ©liorĂ©s pour apprendre des mots et des phrases toutes faites.

L’Ă©criture des avis

Si quelques rares sites dĂ©diĂ©s aux langues Ă©trangĂšres approfondissent leurs avis, une majoritĂ© de « top 3, 5 ou 10 » sont issus de sites « mainstream » qui souhaitent attirer un peu plus de lecteurs sur un thĂšme annexe ou rĂ©pondre Ă  l’appel de la nature pendant la saison des articles « marronniers ». On aura alors des sites gĂ©nĂ©ralistes en tĂȘte des moteurs de recherche sur la question « quelles sont les meilleures applications pour les langues Ă©trangĂšres », car mieux rĂ©fĂ©rencĂ©s sur d’autres sujets, mais Ă©crit Ă  la va comme je te pousse par un stagiaire (coco, fais-moi 20 lignes pour demain !) ou pigiste de fin de semaine et dont l’article finit souvent cachĂ© dans une mare de pubs et de clickbaits. On respire alors le repiquage ou le test plus ou moins bon selon la longueur de la ligne de mĂ©tro empruntĂ© de retour du bureau. Le bidonnage est aussi de rĂšgle avec ses tonnes de liens « affiliĂ©s »…

Tester sur des semaines de vraies applications d’apprentissage est trop long pour les conseilleurs de tout poil et intĂ©resse beaucoup moins la masse des couch potatoes qui veulent croire Ă  la facilitĂ© chantonnĂ©e par le buzz mainstream de la mĂ©diocritĂ© en tĂȘte de gondole.

La foire aux prix du marché langues

Le gratuit est toujours trĂšs populaire par dĂ©finition ! Duolingo, un site bien conçu pour des enfants (la tronche du logo est d’ailleurs trĂšs parlante et le produit diffusĂ© dans de nombreuses Ă©coles) est omniprĂ©sent sur le web. TrĂšs ancien (bon pour le SEO) et plĂ©biscitĂ© par des adultes qui n’ont, le plus souvent, pas Ă©tĂ© voir ailleurs au royaume des payants, il sert aussi de caution dans les tops (pas besoin de recherche poussĂ©e pour le journaleux) et mĂȘme par les blogs de sites payants qui ne souhaitent surtout pas afficher les concurrents efficaces dans leurs articles de blog conçus spĂ©cialement pour le SEO.

If you pay peanuts, you get monkeys sont les premiers mots Ă  connaĂźtre l’anglais pour choisir une application ! Allez voir ailleurs pour essayer d’autres produits en particulier ceux conçus pour apprendre votre langue cible. Testez-les « petits mandarins » ou un « fun easy learn » et vous comprendrez la diffĂ©rence !

Les « tops », quels critĂšres ?

Jamais affichĂ©s, ils sont pourtant nĂ©cessaires pour qualifier de bonnes applications ou sites pour les langues Ă©trangĂšres. Meilleures ? Mais pour quel aspect de la langue ? Écrit, oral, grammaire… Pour quelles langues, chinois, russe, espagnol ? Les applications multilingues formatĂ©es Ă  l’identique, par exemple, ne peuvent ĂȘtre les meilleures dans toutes les langues en raison des spĂ©cificitĂ©s de certaines (l’horreur du cours de mandarin conçu sur le format pour l’anglais…)

En rĂ©alitĂ©, il faut utiliser plusieurs applications en fonction des aspects Ă  travailler d’une langue comme Gymglish pour la grammaire anglaise, Yabla pour l’Ă©coute et la comprĂ©hension, des cahiers dĂ©diĂ©s pour l’Ă©criture), Memrise pour le vocabulaire…

Un autre point important est l’adaptation Ă  l’apprenant et Ă  son usage (DĂ©butant ou avancĂ©). Le style pĂ©dagogique du produit plaira ou pas selon la personnalitĂ© de chacun ! Entre le trĂšs visuel, l’acadĂ©mique ou encore le conversationnel, tous les goĂ»ts sont dans la nature ! Difficile alors de dire ce qui est le mieux, car apprendre une langue Ă©trangĂšre est avant tout un exercice individuel en diable ! Lire notre article sur le bon choix d’une application

La meilleure application est aussi celle que l’on utilise vraiment et rĂ©guliĂšrement !

Oui, mais le Lab des langues avec son top 100 applications langues Ă©trangĂšres ?

Notre Top 100 n’est qu’une liste extraite d’une sĂ©lection parmi nos revues et ciblĂ©e « apps ». Elle permet surtout de dĂ©couvrir l’existence de produits de qualitĂ© hors de la dizaine des plus connus et utilisĂ©s pour le SEO des vendeurs d’applis. En lisant nos articles, vous dĂ©couvrirez vite une rĂ©alitĂ© : il y en a beaucoup plus et beaucoup mieux…

Le vrai top est en réalité un top 400 (+ de 400 articles écrits et des centaines de produits rejetés) qui présente de bonnes applications ou des sites sélectionnés (nous ne publions pas de revues pour les moins intéressantes) et réellement testées (parfois sur plusieurs mois). Ils sont classés par étoiles (incontournables, trÚs efficaces, originaux/utiles).

Pas de rĂ©el classement donc, ni de comparatif (pas pertinent du tout) mais des rubriques qui proposent les meilleures d’entre elles selon certains critĂšres. La barre des menus offre un accĂšs par langues, produits, aspects… L’approche est plus rĂ©aliste et prĂ©cise et cherche Ă  aider le lecteur Ă  mieux faire son choix.

La totale indĂ©pendance (aucun revenu publicitaire et « partenariat ») de nos tests est garante d’une sĂ©lection en raison de la qualitĂ© pĂ©dagogique seule. Un choix symbolisĂ© par notre . blog au lieu d’un .com …

Testons quelques vedettes du web !

Voici une liste de quelques titres parmi d’autres de stars du SEO dont certaines rĂ©ellement efficaces. À vous de lire nos tests et de vous faire votre opinion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.